Rafraichir la liste des Recentes Discussions sur ABIDJANTALK FORUM
Quand l'OTAN menace d'interve…    by Observateur… 24 Sep 2022, 16:12
La vie en hiver en Europe. Je…    by Aristide ba… 15 Sep 2022, 9:44
La France re-installe Compaoré    by Aristide ba… 11 Jul 2022, 7:29
Les vrais barons de la drogue…    by sam kehi,le… 8 Jun 2022, 4:50
Les laboratoires en Ukraine, …    by Observateur… 6 Jun 2022, 16:21
Ukraine - Points faibles des …    by Aristide ba… 1 Jun 2022, 10:42
Mali: Comment Macron fera chu…    by Aristide ba… 30 May 2022, 10:09
Le sénateur Français Christia…    by Aristide ba… 17 May 2022, 8:04
Morceau choisi: Frantz Fanon    by sam kehi,le… 28 Apr 2022, 18:29
Côte d’Ivoire : stèle de Boua…    by webmaster 26 Apr 2022, 20:07
Racisme en Ukraine : les blan…    by Observateur… 2 Apr 2022, 14:20
Guinée: Espoir furtif    by Aristide ba… 22 Mar 2022, 8:03
... autres recents topics


Morceau choisi: Frantz Fanon

L'arbre à palabre où tous les problemes se reglent
sam kehi,le Guere
Son Excellence
Son Excellence
Messages :9552
Inscription :avr. 25, 05 4:57 pm
Morceau choisi: Frantz Fanon

Message par sam kehi,le Guere » avr. 28, 22 6:29 pm

Frantz Fanon, le panafricaniste qui était contre les mimétismes

Frantz Fanon commence ses études au lycée Victor-Schœlcher de Fort de France (Martinique) où enseigne un certain Aimé Césaire. En 1943, il s’engage dans l’Armée française de la Libération. Il est ensuite envoyé en Algérie où il est d’emblée frappé par le caractère pyramidal de la société coloniale : les colons riches et petits-blancs au sommet, les juifs et les indigènes évolués au milieu, la masse du peuple au bas de l’échelle.

Il retourne en Martinique pour passer le baccalauréat. Dans la foulée, il soutient la candidature d’Aimé Césaire aux élections législatives d’octobre 1945. Grâce à son statut d’ancien combattant, il bénéficie d’une bourse qui lui permet d’étudier la médecine à Lyon.

Parallèlement, il prend des cours en philosophie et en psychologie. À Lyon, il dirige le journal étudiant “Tam-Tam” et participe aux mobilisations anticolonialistes avec les Jeunesses communistes, même s’il n’en est pas membre. Fanon soutiendra sa thèse en psychiatrie en 1951. Deux ans plus tard, il devient médecin-chef de l’hôpital psychiatrique de Blida-Joinville (Algérie). En étudiant les rites traditionnels de la culture algérienne et les mythes des colons français sur l’Algérien, il découvre que, pour le colonisateur, l’Algérien est menteur, voleur, fainéant, peu évolué et primitif.

La guerre d’Algérie débute en 1954. Deux ans plus tard, Fanon remet sa démission de médecin-chef de l’hôpital de Blida-Joinville au gouverneur Robert Lacoste pour rejoindre la résistance nationaliste. Expulsé d’Algérie en janvier 1957, il représente le Front de libération nationale (FLN) à la conférence panafricaine qui a lieu à Kinshasa, le 27 août 1960.

Quand il renonce à sa nationalité française, c’est pour rejoindre le FLN à Tunis où il collabore au journal ‘El Moudjahid’. En 1958, il se fait établir un faux-passeport tunisien au nom d’Ibrahim Omar Fanon. En 1959, il fait partie de la délégation algérienne au congrès panafricain d’Accra. En mars 1960, il est nommé ambassadeur du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) au Ghana. (...)

Fanon décède d’une leucémie à Bethesda, près de Washington, le 6 décembre 1961 à l’âge de 36 ans, quelques mois avant l’indépendance algérienne. Conformément à son testament, il sera inhumé en Algérie, d’abord dans le cimetière de Sifana, ensuite au cimetière des martyrs de la guerre, près de la frontière algéro-tunisienne, dans la commune d’Aïn El Kerma, en 1965.


En reconnaissance de son travail de psychiatre et de son soutien à la cause algérienne, son nom sera donné à trois hôpitaux algériens à Blida, à Béjaïa et à Annaba. La Martinique, non plus, ne l’oubliera pas. En 1965, le maire Aimé Césaire, qui le présentait comme “celui qui vous empêche de vous boucher les yeux et de vous endormir au ronron de la bonne conscience”, permit que son nom soit attribué à une avenue de Fort-de-France. En 1982, un colloque international est organisé en son honneur en Martinique.
https://www.connectionivoirienne.net/20 ... imetismes/
La vulnerabilite' de l'Afrique est aussi due au fait que de veritables chefs de gangs accedent a' la magistrature supreme en Europe.Ces derniers utilisent leurs armees pour attaquer nos pays comme des bandits attaquent une banque.