Rafraichir la liste des Recentes Discussions sur ABIDJANTALK FORUM
YODE ET SIRO - PRESIDENT ON D…    by Observateur… 4 Jul 2020, 7:34
Le CFA, une arme nucleaire mo…    by webmaster 4 Jul 2020, 3:45
Libye: que se passe t-il?    by webmaster 2 Jul 2020, 14:24
Afrique de L'Est: Bientot un …    by webmaster 1 Jul 2020, 19:11
Une dame de Fer    by webmaster 30 Jun 2020, 15:42
African Trade Union: Grand de…    by webmaster 29 Jun 2020, 23:55
We have a problem with China.…    by webmaster 26 Jun 2020, 18:57
Gbagbo et Ble Goude Totalemen…    by sam kehi,le… 23 Jun 2020, 10:46
Hamed Bakayoko et les enquete…    by webmaster 22 Jun 2020, 21:30
Les anglophones sont plus ind…    by webmaster 22 Jun 2020, 4:26
Le chemin lumineux    by webmaster 20 Jun 2020, 23:46
Les USA réfutent la CPI sur l…    by webmaster 17 Jun 2020, 0:12
... autres recents topics


Mali: le pays et les Hommes

A la Decouverte de l'Afrique - Peuple et Paysage.
Gbapleu
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 6210
Inscription : mars 23, 06 5:49 pm

Message par Gbapleu » août 19, 10 7:48 am

Enfantin , simplement enfantin , je prefère ne plus te lire ni échanger avec toi , tu as le niveau d'un collegien . Aurevoir .
A qui voudrais-tu te confronter ? A quel pays du monde veux-tu comparer le mali ? Quel est le rang de ce pays sur cette terre ? On parle des pays , toi tu parles d'un quartier d'Afrique appelé Mali . Mais on fait quoi avec le Mali ?
N'oblige pas les gens à devenir violents . Gbap.
UN HOMME QUI A PEUR N'EST PAS UN HOMME LIBRE !Gbap.



Youzan
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 1975
Inscription : févr. 26, 10 8:19 pm

Message par Youzan » août 19, 10 8:40 am

C'est bien ca, pleins de projets qui montre le dynamisme de ce pays !

mais concernant cette histoire de taxi.....8000 frcs CFA par jr pdt 4 ans pr etre proprietaire de taxi ?
si je compte bien, on arrive a la somme de 11millions 520 mille FCFA !!!
C'est quoi comme voiture ?



Youzan
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 1975
Inscription : févr. 26, 10 8:19 pm

Message par Youzan » août 19, 10 9:10 am

Maigus a ecrit:

un plan d’action 2008 - 2012 dont l’objectif est d’atteindre le cap des 10 millions de tonnes de céréales par an à l’horizon 2012. Pour y arriver, le département d’Agatham présente chaque année un plan de campagne agricole dans lequel il se fixe des objectifs. Fidèle à cette tradition, il a présenté celui de 2009-2010 aux journalistes qui se fixe comme objectif d’atteindre une production de 5 600 000 tonnes de céréales contre 4 580 000 tonnes lors de la campagne 2008-2009. Tout cela, avec un coût global de 239 435 711 571 F CFA. Trois céréales, à savoir : le riz, le maïs et le blé

Tres belle initiative ... on voit que vs vs bougez pr ameliorer l'IDH des maliens ( 80% de la pop vit de l'agriculture tt de meme) et aussi assurer votre autosuffisance...
Je ne vois pas si les objectifs de 2008 ou 2007 ont ete atteints... bref passons.
J'aurais deux questions par contre:  ne crois tu pas que le manque d’infrastructures en milieu rural, et les grosses variations climatiques peuvent etre un  violent frein a tt ceci ?
Je n'ai vu aucune mesures s'attaquant a ca...
De plus, ce grand pays n'a que 10% de terres arables et irriguees seulemt a 30%... veritable challenge !
Et que penses tu des differents PAS (notamment sur le volet ouverture du marche local aux importations des pays developpes)  dt l'application risque de reduire a neant tt ces efforts ....http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cono ... ed_op#span class="cite_crochet">





lucide
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 3793
Inscription : mai 01, 08 4:44 pm

Message par lucide » août 19, 10 9:22 am

Reponse à Youzan:

J'ai vite fait le même calcul . Même si on parle de voiture neuve en rajoutant le cout du credit car c'est une forme de credit et surement le coût de la gestion du "partenariat" sans connaitre le type de voiture cela semble chèr pour un warène. Frangin Maigus stp c'est quoi comme voiture.

Mais au-dela de cet aspect mathematique je pense que ce n'est pas mal comme operation si les choses se passent comme l'article l'indique :
  • en 4 ans être proprietaire d'un taxi par un chauffeur quand nous savions comment souvent ces gas sont exploités avec des salaires miserables
  • être proprietaire = autonomie aussi sur d'autres plans
Si les choses se passent bien c'est une experience à essayer dans d'autres pays vue que l'Etat se porte caution avec le problème d'accès aux credits dans nos pays c'est cool.

Dans tous ces articles un autre a retenu mon attention c'est la chance de première experience professionnelle donnée aux jeunes je trouve cette idée geniale mais affaire de gratuité du job on peut leur payer le taxi quand même. Voici un autre problème de nos Etats on ne profite pas assez des experiences les uns à côté des autres je dis bien assez car les echanges existent.
Avec la decentralisation au pays voici un creneau à exploiter pour utiliser des matières premières brutes de jeunes diplomés avec toute une perspective d'insertion derrière.

Le frère Maigus tu est faché dèèèè , tellement les gas te "teché" dans affaire au  Mali ya rien tu as sorti les dossiers en Beton lol lol lol
C'est bien le Mali en chantier mais les choses iraient mieux pour nos pays si on convergeait nos synergies regionales mais l'espoir est permis car nous representions la generation "YES WE, AFRIK CAN"


On est ensemble

 
‘’C’est un leader politique heureux qui retrouve son pays. Quelques fois, il y a des coups d’Etat salutaires’’, Koudou Laurent Gbagbo à sa descente d'avion à Bouaké sur RFI en 1999



lucide
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 3793
Inscription : mai 01, 08 4:44 pm

Message par lucide » août 19, 10 9:34 am

 Reponse à Youzan:

Violente question ma Soeur :
Et que penses tu des differents PAS (notamment sur le volet ouverture du marche local aux importations des pays developpes)  dt l'application risque de reduire a neant tt ces efforts
....http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cono ... ed_op#span class="cite_crochet">

Cette ouverture qui rentre dans le cadre de l'accord de partenriat UE-ACP reste un veritable problème et une contradiction. Ils veulent nous "aider" mais l'economie locale est plombée même si on nous sort les histoires de régime préférentiel et autre , les analyses ont prouvé que les pays de l'amerique latine par exemple structurellement beneficient plus de leur partenariat avec l'UE que la zone ACP car cette dernière zone n'est pas prête pour faire face à ce partenariat qui est un peu dupe.

Merci à Toi la Soeur de mettre les echanges à ce niveau et c'est là les challenges qui nous attendent.

On est ensemble
 
‘’C’est un leader politique heureux qui retrouve son pays. Quelques fois, il y a des coups d’Etat salutaires’’, Koudou Laurent Gbagbo à sa descente d'avion à Bouaké sur RFI en 1999



Gbapleu
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 6210
Inscription : mars 23, 06 5:49 pm

Message par Gbapleu » août 19, 10 10:19 am

Reponse à Youzan:
 
mais concernant cette histoire de taxi.....8000 frcs CFA par jr pdt 4 ans pr etre proprietaire de taxi ?
si je compte bien, on arrive a la somme de 11millions 520 mille FCFA !!!
C'est quoi comme voiture ?
8.000 fcfa x 365 jours = 2.920.000 fcfa . Avec ce montant , un Abidjanais s'achete deux Warèns ! Même trois (3).Maintenant dans le cas d'espèce Maïga , nous apprend que pour devenir proprio , il faut payer ce montant pendant quattre (4) années , et rappellez-vous , que nous sommes au Mali . C'est ici que l'histoire de Maïgus , ne tient plus debout , car c'est un vol. Dans la ville de Bamako , la plus grande du Mali , et là où on peut parler d'affaires , donc de clients qui empruntent les taxis , pendant ce mois de ramadan , toute activité productive est inexistante . La ville est comme sous couvre-feu . Je sais de quoi je parle . En dehors de ce facteur combien sont les kilomètres de routes parcourables en taxis à Bamako et combien de clients empruntent ces taxis par jour pour qu'un seul chauffeur de taxi puissent payer à son créditeur 8.000fcfa , par jour ? au fait quelle est sa recette journalière ce taximan ? Gbap.
UN HOMME QUI A PEUR N'EST PAS UN HOMME LIBRE !Gbap.



Avatar de l’utilisateur
Maigus
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 1502
Inscription : août 30, 06 3:46 pm

Message par Maigus » août 19, 10 10:35 am

lucide a écrit :Reponse à Youzan:

J'ai vite fait le même calcul . Même si on parle de voiture neuve en rajoutant le cout du credit car c'est une forme de credit et surement le coût de la gestion du "partenariat" sans connaitre le type de voiture cela semble chèr pour un warène. Frangin Maigus stp c'est quoi comme voiture.

Mais au-dela de cet aspect mathematique je pense que ce n'est pas mal comme operation si les choses se passent comme l'article l'indique :
  • en 4 ans être proprietaire d'un taxi par un chauffeur quand nous savions comment souvent ces gas sont exploités avec des salaires miserables
  • être proprietaire = autonomie aussi sur d'autres plans
  • Si les choses se passent bien c'est une experience à essayer dans d'autres pays vue que l'Etat se porte caution avec le problème d'accès aux credits dans nos pays c'est cool.

    Dans tous ces articles un autre a retenu mon attention c'est la chance de première experience professionnelle donnée aux jeunes je trouve cette idée geniale mais affaire de gratuité du job on peut leur payer le taxi quand même. Voici un autre problème de nos Etats on ne profite pas assez des experiences les uns à côté des autres je dis bien assez car les echanges existent.Avec la decentralisation au pays voici un creneau à exploiter pour utiliser des matières premières brutes de jeunes diplomés avec toute une perspective d'insertion derrière.

    Le frère Maigus tu est faché dèèèè , tellement les gas te "teché" dans affaire au  Mali ya rien tu as sorti les dossiers en Beton lol lol lol
    C'est bien le Mali en chantier mais les choses iraient mieux pour nos pays si on convergeait nos synergies regionales mais l'espoir est permis car nous representions la generation "YES WE, AFRIK CAN"


    On est ensemble

     
     Lucide , Tous les jeunes apprentis sont payés et selon leur niveau de diplome et en ce qui concerne les Taxis , dites à nos mathematiciens qu'un taxi peut gagner plus de 20000 Fcfa par jour à Bamako et qu'ils sortent leur calculatrice pour nous dire combien gagne ces braves taximans comme benefs pendant les 4 piges et sans la gratuité du Taxi  MA SALAMMM



    Avatar de l’utilisateur
    Maigus
    Son Excellence
    Son Excellence
    Messages : 1502
    Inscription : août 30, 06 3:46 pm

    Message par Maigus » août 19, 10 10:46 am

    Corridor Bamako-Dakar par le sud



    Le tronçon Sékokoto-Bafing et le pont du Balé sont terminés. Les travaux de l'axe Bafing-Keniéba-Falémé et du pont de Falémé avancent à un rythme satisfaisant.
    Lancés en décembre 2008 par le président Amadou Toumani Touré, les travaux de construction du tronçon Bafing-Keniéba-Falémé de la route Bamako-Dakar par le sud avancent à bonne allure. Le ministre de l'Équipement et des Transports, Hamed Diane Semega, accompagné du Directeur national des routes, Issa Hassimi Diallo, en a fait le constat le week-end dernier au cours d'une visite sur le chantier. Bafing-Keniéba-Falémé est le deuxième lot du corridor Bamako-port de Dakar par le sud. Sa construction participe du désenclavement du pays et de la diversification des voies d'accès aux ports de la sous-région. La route permettra, non seulement, de désenclaver le cercle de Kéniéba mais également de relier Bamako au port de Dakar. Un autre avantage est que cette route va offrir un raccourci de plus de 200 km par rapport au corridor Bamako-Kayes-Dakar. La réalisation du corridor Bamako-Dakar par le sud traduit aussi la volonté des pays de la sous-région de construire des infrastructures routières sous-régionales de bon niveau de service en vue de renforcer l'intégration économique, promouvoir les activités socio-économiques et améliorer le cadre de vie des populations. Les travaux de construction des 156 km du tronçon Bafing-Falémé sont exécutés par l'entreprise chinoise Covec-Mali. Actuellement plus de 250 ingénieurs et manœuvres travaillent sur le chantier. Le débroussaillage est terminé sur environ 100 km et les terrassements sur environ 70 km. Cependant un léger retard est enregistré sur le chronogramme d'exécution du chantier. Ce contretemps est dû en partie aux fortes pluies de l'hivernage dernier ainsi qu'à la nature difficile de la zone du chantier : La route serpente sur une grande partie de la chaîne de montagne "le Tambaoura". En dépit de ces obstacles, l'entreprise Covec-Mali assure qu'elle rattrapera son retard et finira le chantier dans le délai contractuel en mai 2011. Notons que la construction de la voie Bafing-Falémé va coûter 25,5 milliards Fcfa. Les travaux vont durer 30 mois. Le tronçon Sékokoto-Bafing du même corridor a aussi été inspecté par le ministre Hamed Diane Semega. Le bitumage de ce tronçon de 70 km est quasiment terminé. L'entreprise Razel est en train de procéder aux derniers réglages. La route Sékokoto-Bafing, quant à elle, va coûter 1,6 milliard Fcfa. Le ministre a également visité les ponts de Balé et de la Falémé. Ces deux ouvrages, construit dans le cadre de la coopération Mali-Japon, sont des moyens de franchissement de l'affluent le Balé et de la rivière Falémé sur le corridor Bamako-Dakar par le sud. Les travaux du pont de Balé ont commencé en avril 2009. Ils doivent durer 18 mois et coûter 4,5 milliards de Fcfa. La construction du pont de Balé est terminée et l'équipe d'ingénieurs de l'entreprise japonaise Dai-Nippon construction (DNC) s'est redéployée sur le pont de la Falémé dont les travaux ont commencé. Le ministre de l'Équipement et des Transports, Hamed Diane Semega, a confirmé l'intérêt que le gouvernement accordait à ces chantiers qui participent de la dynamique enclenchée par notre pays pour combattre la pauvreté à travers la réalisation d'infrastructures d'accès au marché international et aux services sociaux de base. Le ministre Semega a ensuite emprunté la route Kayes-Kéniéba longue d'environ 250 km pour se rendre à Kéniéba et mesurer son état déplorable. Le ministre a promis que son département s'emploierait à rendre praticable en toute saison, cette voie vitale pour notre économie.






    Rédacteur(s): Baye Coulibaly

    MA SALAMMM




    Avatar de l’utilisateur
    Maigus
    Son Excellence
    Son Excellence
    Messages : 1502
    Inscription : août 30, 06 3:46 pm

    Message par Maigus » août 19, 10 10:51 am

    http://www.afrik.com/article10299.html


    MA">http://www.afrik.com/article10299.html" ... R SALAMMM
    Dernière modification par Maigus le août 19, 10 10:51 am, modifié 1 fois.



    Avatar de l’utilisateur
    Maigus
    Son Excellence
    Son Excellence
    Messages : 1502
    Inscription : août 30, 06 3:46 pm

    Message par Maigus » août 19, 10 10:57 am

    Ministère de l`Agriculture: La Direction Nationale a pied d`œuvre pour la mise en œuvre du plan de la campagne agricole 2010-2011


    Le Directeur national de l`agriculture, Daniel Siméon Kelema, nous a accordé un entretien sur le déroulement de la campagne agricole 2010-2011. Il nous parle, ici, des objectifs de la campagne, les dispositions prises, les états des cultures, l`appui de l`Etat aux producteurs, le taux de placement des engrais et la situation phytosanitaire. Selon lui, au regard de la disponibilité des intrants agricoles auprès des producteurs, de la régularité des pluies, du niveau de la crue et de celui de l`évolution des emblavures et de la situation phytosanitaire calme, la campagne agricole augure de bonnes perspectives.



    Selon le Directeur national de l`agriculture, Daniel Siméon Kelema, les objectifs de superficies et de production attendus au terme de la campagne agricole 2010/2011 pour les principales cultures sont très ambitieux. S`agissant des céréales, 4.343.816 ha, dont 809.500 ha (saison : 791.200 ha et contre saison : 18 300 ha) seront exploités.

    Il est attendu sur cette superficie une production totale de 7.417.469 tonnes, dont 2.268.054 tonnes de riz.. A le croire, la relance du secteur coton est en marche. Avec 360 000 ha, il est attendu une production de 360 000 tonnes au terme de la campagne.
    Des dispositions concrètes ont été prises pour l`atteinte des objectifs fixés, à travers l`élaboration d`un plan de mise en œuvre de la dite campagne agricole comprenant plusieurs axes. A savoir, la conception et la validation des outils de suivi ; l`élaboration et la diffusion du schéma d`approvisionnement en engrais en rapport avec les opérateurs économiques fournisseurs d`intrants agricoles et la profession agricole ; l`amélioration et la validation de la caution technique pour l`obtention des engrais et semences subventionnés; la tenue de la bourse des semences en mai 2010. A ces dispositions s`ajoutent la subvention à 50% des semences NERICA, sorgho, niébé et blé ; la subvention des engrais urée DAP et NPK pour le riz, le maïs et le blé ; complexe coton, urée, nitrophosphate pour le système coton, le renforcement du personnel d`appui conseil par le recrutement de 100 agents et les activités de supervision et de communication.

    Le Directeur national rassure que les états des cultures sont satisfaits à la date du 30 juillet 2010. A le croire, les niveaux de réalisation des céréales sèches (mil, sorgho, maïs, fonio) sont de 73 %. Le niveau de réalisation du riz est de 35,42%. Quant au coton, il est de 83%." La mise en œuvre se poursuit pour les céréales en fonction des systèmes des cultures et de leur cycle végétatif. Concernant le coton nous avons atteint la dite limite des emblavures", a-t-il déclaré. Se référant aux stades dominants des états végétatifs, Daniel Siméon Kelema précise que le maïs est au stade de levée - montaison. Le riz et le sorgho sont au stade de levée. Quant au mil, il est au niveau de levée et de tallage, selon les localités. L`arachide et le coton sont au stade de levée - début ramification.

    Le Directeur national de l`agriculture indique que l`Etat a consenti beaucoup d`efforts pour l`atteinte des objectifs de la campagne agricole 2010/2011.
    " L`appui de l`Etat pour l`atteinte de ces objectifs porte, entre autres, sur la prévision de la subvention des semences et engrais à hauteur de 21 906 748 310 FCFA ; la prévision de recruter 100 agents de base pour un d`appui conseil rapproché et la facilitation de l`accès au crédit équipement pour la production et la post -récolte. A ces appuis s`ajoutent la création du fonds de développement agricole dans le cadre de la mise en œuvre de la Loi d`orientation agricole, l`aménagement et la mise en valeur de nouveaux sites pour la riziculture (18 834 ha en maîtrise totale de l`eau et 630 ha en maîtrise partielle), le programme de pluies provoquées et la mise en place d`un dispositif de veille pour la protection des cultures contre les nuisibles ", a-t-il affirmé.

    Selon Daniel Siméon Kelema, le taux de placement des engrais auprès des producteurs est de 48,26 % au 25 juillet 2010.
    " La situation phytosanitaire est calme dans l`ensemble. Toutefois, la présence de nuisibles est signalée dans plusieurs localités, sans incidence majeure sur les cultures ", rassure-t-il.
    Il est convaincu qu` " au regard de la disponibilité des intrants agricoles auprès des producteurs, de la régularité des pluies, du niveau de la crue et de celui de l`évolution des emblavures et de la situation phytosanitaire calme, la campagne agricole augure de bonnes perspectives ".

    Source Indépendant


    MA SALAMMM



    Répondre