1-- Nathalie Yamb:« Nous vous offrons, pour le remplacer, les momies que vous maintenez au pouvoir en Afrique. Vous pourrez toujours les exposer dans vos musées » |2-- President Gbagbo: « C’est aux armes que Guillaume Soro doit sa place. Il devra s’inquiéter si un jour il ne les a plus avec lui. » |
Rafraichir la liste des Recentes Discussions sur ABIDJANTALK FORUM
USA Kamala Harris mal indiqué…    by webmaster 13 Jun 2021, 16:02
Gbagbo rentrera tranquillemen…    by webmaster 12 Jun 2021, 15:37
Tchad: Idriss Deby    by webmaster 12 Jun 2021, 15:34
Argentine:Comment les Noirs o…    by sam kehi,le… 3 Jun 2021, 3:32
DERNIER APPEL AVANT LA LIBÉRA…    by Aristide ba… 31 May 2021, 19:00
La justice française découvre…    by webmaster 29 May 2021, 23:01
UN MERCENAIRE FRANÇAIS DE LA …    by Atipadipa 12 May 2021, 2:59
La charte de l'impérialisme à…    by Observateur… 6 May 2021, 0:40
Quelques remarques à Nathalie…    by Observateur… 24 Apr 2021, 7:51
En direct du Nigeria    by webmaster 19 Apr 2021, 22:38
France: mes colonies sont a m…    by Atipadipa 19 Apr 2021, 12:44
Ou sont les grands projects e…    by webmaster 17 Apr 2021, 17:26
... autres recents topics


Mali: le pays et les Hommes

A la Decouverte de l'Afrique - Peuple et Paysage.
Sily
Senior
Senior
Messages : 463
Inscription : oct. 21, 09 7:16 am

Re:Mali: le pays et les Hommes

Message par Sily » sept. 22, 10 8:34 pm

Et alors ? Aqmi ce n'est pas le Mali !!!



Gbapleu
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 6210
Inscription : mars 23, 06 5:49 pm

Message par Gbapleu » sept. 22, 10 9:05 pm

Maiga continue de meubler son espace publicitaire sur notre place publique ?
Mais que feriez-vous au mali pour lutter contre les Touareghs et le soleil qui vous tuera tous ? ah j'oubliais et toute la puanteur qui sort des égouts , pourquoi ne rappeler vous pas au Mali tous vos experts en techniques du sol pour vous apporter leur savoir faire ? eboueur de chez les gens . Gbap.
UN HOMME QUI A PEUR N'EST PAS UN HOMME LIBRE !Gbap.



Avatar de l’utilisateur
Maigus
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 1502
Inscription : août 30, 06 3:46 pm

Message par Maigus » sept. 22, 10 9:24 pm

Syli ,

Laisse ma grande , les vermines pedaler dans la semoule et nous autres avançons !!




Office du Niger



L’Office du Niger à l’heure du développement intégré : Relever le défi de la mobilisation d'un fonds commun pour des investissements



L'Indépendant, 21/09/2010 Commentaires [ 1 ] E-mail Imprimer




Le président Amadou Toumani Touré en compagnie du
PDG de l'Office du Niger, Kassoum Denon




Lancement des travaux d'aménagement des 2500 ha à M'Bewani, de l'électrification de la ville de Macina où la lumière a jailli, ainsi que celui des travaux de réalisation de la ligne de transport d'électricité Ségou-Markala-Niono, en plus d’une exposition et des conférence-débats sur le passé, le présent et l'avenir de l'Office du Niger. Telles sont les activités phares organisées, par cette entreprise, du jeudi 16 au Samedi 18 septembre, dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de l'indépendance du Mali.

Markala, la porte d'entrée de l'Office du Niger à cause de son magnifique barrage qui permet d'irriguer les aménagements, a servi de cadre, du jeudi 16 au samedi 18 septembre, pour les activités commémoratives du cinquantenaire de l'indépendance du Mali dans la zone Office du Niger.

Ce fut une véritable mobilisation pour la promotion du développement agricole qui a regroupé, autour du Secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre chargé du développement intégré de la zone Office du Niger, Abou Sow, plusieurs autres membres du gouvernement dont le ministre de l'Agriculture Alassane Ag Agatham, le ministre de la Culture, Mohamed El Mouctar, le ministre de la Jeunesse et des sports, Hamane Niang, le ministre Chargé des relations avec les Institutions, porte-parole du gouvernement, Mme Fatoumata Guindo. Sans compter d'autres cadres de l'administration publique et privée, ainsi que des producteurs. A ce beau monde, s'ajoutent les responsables des partenaires techniques et financiers (PTF) du Mali, ainsi que l'Ambassadeur du Burkina Faso au Mali, Mohamed Sanné Topan.

Les activités ont commencé le jeudi 16 septembre dans la soirée, par le lancement d'un tournoi de football dénommé "coupe ATT" du nom du président de la République, histoire de signifier au chef de l'Etat toute la reconnaissance du peuple de l'Office du Niger, au regard des efforts qu'il est en train de déployer dans le cadre des aménagements hydroagricoles. Pour ce match de lancement, qui opposait l'équipe de l'Office du Niger à celle de l'Office Riz Ségou, le score est resté vierge.

Le lendemain, soit le vendredi 17 septembre, ce fut l'inauguration de la foire agricole de l'Office du Niger, où le savoir-faire des acteurs intervenant dans le domaine agricole était à l'honneur dans la grande cour de la direction de la zone de M'Bewani. Juste derrière cette cour, un bosquet dit celui du cinquantenaire a été aménagé. Là-bas, tout le monde a planté un arbre. Des ministres aux plantons. Avant de regagner la salle de conférence où le passé, le présent et l'avenir de l'Office du Niger ont été discutés.

Après les témoignages des anciens de l'entreprise dont Djibril Aw, Moussa Léo Sidibé, Bakary Kamian et le Colonel Issa Ongoïba, les perspectives de développement de l'Office du Niger ont été présentés par l'actuel Pdg, Kassoum Denon, en présence de plusieurs anciens Pdg dont Nancoma Kéïta, Youssouf Kéïta et Seydou Traoré.

Office du Niger, un passé peu glorieux, un présent et un avenir prometteurs

Créé le 5 janvier 1932, l'Office du Niger est le plus vaste et plus ambitieux projet d'aménagement hydroagricole de l'Afrique de l'Ouest initié par l'administration coloniale.

Le projet visait la satisfaction des besoins en matières premières, notamment le coton (510 000 ha) pour l'industrie textile de la métropole et de la couverture des besoins alimentaires en riz (450 000 ha) des populations de l'Afrique Occidentale Française, soit environ 960 000 ha à aménager en 50 ans.

Ces objectifs n'ont jamais été atteints. Ainsi, à l'indépendance du Mali, le 22 septembre 1960, les pouvoirs publics ont manifesté un intérêt pour le développement agricole de la zone.

Cependant, force est de reconnaitre que, de 1960 à 2002, les politiques, stratégies et programmes mis en œuvre pour les besoins de la cause ont abouti à des résultats mitigés, très en deçà des espérances. Même avec de multiples mutations et réformes dont l'une des plus importantes est celle de 1994, qui a permis de recentrer les missions et les objectifs visés, les résultats n'ont pas été à la hauteur des attentes.

Il a fallu attendre l'arrivée au pouvoir du général Amadou Toumani Touré pour voir se dégager une synergie d'action autour de l'Office du Niger afin que celui-ci puisse mieux faire face aux défis et les relever.

La volonté affichée du président ATT d'imprimer un nouvel élan à la zone Office du Niger s'est manifestée avec l'adoption d'un certain nombre de textes réglementaires et législatifs visant à accroitre les aménagements hydroagricoles, tout en autorisant les investissements de grands privés, tels que Malibya et le Millenium Challenge Account (MCA) avec son projet Alatona. C'est ainsi qu’ATT est devenu le président qui a fait plus d'aménagements hydroagricoles en République du Mali, de l'indépendance à nos jours.

Cette volonté du président ATT s'est également manifestée par la subvention de la production, à coups de milliards de nos francs. Ceci a permis aux producteurs de bénéficier de semences, d'engrais et de matériel agricole à un prix raisonnable pour faire de la culture.

La création d'un Secrétariat d'Etat auprès du Premier ministre chargé du développement intégré de la zone Office du Niger, le 9 avril 2009, est le couronnement de la volonté du président ATT à faire de l'agriculture un pôle de développement économique et social. Pour cela, l'actuel Pdg, Kassoum Denon, au cours d'une brillante et éloquente communication, a indiqué que "les défis auxquels l'Office du Niger est confronté concernent la mobilisation des financements indispensables à la réalisation de nos programmes d'aménagement hydroagricole. Les besoins de financement dépassent largement les capacités de l'Etat et les partenaires techniques et financiers (PTF) n'ont pas encore comblé toutes les attentes. Aujourd'hui, ils sont dans une nouvelle disposition d'intervention à travers l'appui budgétaire. C'est probablement le point de départ pour la création d'un fonds commun permettant la réalisation des investissements en masse à l'Office du Niger".

Pour que l'Office du Niger puisse relever tous les défis, auxquels il sera confronté dans le cadre de son développement, l'actuel Pdg, Kassoum Denon, compte tenu de son expérience, a engagé des réformes significatives qui s'appuient sur une nouvelle politique de réorganisation et d'orientation de l'entreprise, avec un nouvel organigramme touchant tous les domaines.

A savoir l'aménagement, le foncier et le cadastre, la gestion de l'eau et la maintenance des réseaux, l'appui au monde rural, la planification et la statistique. "Il s'agit-là des directions qui vont mener des activités spécifiques pour relever le défi du développement intégré pourvu que nous dégagions ensembles (Etat; Partenaires techniques et financiers) une synergie d'action pour relever le défi de la mobilisation d'un fonds commun pour les investissements".

Après les 100.000 ha de Malibya, les 14 000 ha d'Alatona, voici les 2 500 ha de l'UE

Fidèle à sa volonté de faire du Mali une véritable puissance agricole, le Président de la République, Amadou Toumani Touré, a procédé, le samedi 18 septembre, au lancement des travaux de 2 500 ha dans la zone de M'Bewani.

Fruit de la coopération Mali-Union Européenne, ce projet, d'un montant de 19,7 milliards de FCFA prévoit la construction d'un drain collecteur de 42 kilomètres pour évacuer les eaux usées et protéger les terres agricoles. Selon le chef de la Délégation de l'Union européenne au Mali, l'Ambassadeur Giacomo Durazzo, "le projet d'aménagement des 2500 ha à M'Bewani marque la continuité d'une fructueuse collaboration engagée depuis plus de vingt ans entre le Mali et l'UE".

Une collaboration grâce à laquelle près de 3 000 ha de périmètres irrigués ont été créés ou réhabilités dans la zone Office du Niger. A en croire Son Excellence Durazzo "le projet sera complété par un financement supplémentaire de près de 10 milliards de FCFA pour la construction du drain de Kalankorola, dans le cadre d'un programme dénommé Facilité alimentaire de l'UE et qui sera versé comme contribution du Programme d'appui à la productivité agricole du Mali (PAPAM) géré par la Banque Mondiale".

Ainsi, après le projet de Malibya portant sur 100 000 ha à aménager, les 14 000 ha d'Alotona, via le Millénium Challenge Account (MCC), voici les 2500 ha de l'Union Européenne. Avec ses nouveaux aménagements, l'Office du Niger, selon des spécialistes en matière agricole, pourra produire environ "7500 tonnes supplémentaires de cultures en périodes hivernale et de contre-saison".

Sollicité à livrer ses sentiments par les journalistes, le président ATT a indiqué qu'il n'est pas surpris de l'aide de l'Union européenne dans le cadre de l'aménagement des 2500 ha à M'Bewani. Avant de rappeler que le Mali est le premier bénéficiaire de l'aide au développement dans les pays situés au Sud du Sahara. Ensuite, il a remercié les partenaires techniques et financiers (PTF) qui interviennent de plus en plus dans les différents programmes de développement.

Macina étrenne son réseau électrique, Ségou-Markala et Niono bientôt servis en haute tension

Macina, la ville religieuse pleine d'histoire vient de sortir des ténèbres. Et cela, grâce à l'Office du Niger qui vient de débourser plus de 50 millions de FCFA pour l'achèvement du projet d'électrification de la ville de Ké-Macina. Le lancement de l'électrification de la ville a eu lieu, le samedi 18 septembre, par le président de la République, juste après le lancement des travaux d'aménagement des 2500 ha à M'Bewani.

Les travaux d'électrification de la ville de Macina ont porté sur la réalisation d'un local pour les groupes électrogènes, la fourniture et la mise en place de 3 groupes électrogènes de 350 KVA chacun avec des accessoires; une cuve de 15 000 litres de gasoil et une cuve journalière de 500 litres; la fourniture et la pose de support réseau moyenne tension et basse tension de 639 unités, celles de câbles torsadés. Le tout, confondu, fait un volume de 44 000ml et 250 points lumineux, pour un coût total de 789 443 641 FCFA.

Après Macina, le président ATT est revenu à Markala où il a procédé au lancement des travaux de réalisation de la ligne de transport d'électricité haute tension, de Ségou à Niono, en passant par Markala.

Ce projet est évalué à 7 3398 000 000 de FCFA hors taxe et vise la réalisation d'une ligne de 63 KV sur une longueur de 107 Km. La fin des travaux est prévue pour janvier 2012, soit 16 mois après le lancement des travaux. Ceux-ci, selon le ministre des Mines, Abou Bakar Traoré qui assurait l'intérim de son homologue de l'Energie et de l'Eau, Madou Diarra, alors en mission à l'extérieur, "permettront d'augmenter de manière significative le taux d'accès à l'électricité à l'échelle nationale".

A M'Bewani, Macina, Markala, les populations sont sortis massivement pour dire merci au président ATT, pour les efforts qu'il est en train de consentir pour le développement du Mali. Toute chose dont se réjouit le Secrétaire d'Etat, Abou Sow qui a soutenu que "le développement intégré n'est pas un vain mot à l'Office du Niger avec toutes les actions de développement harmonieux en cours".

Alassane DIARRA



SHALOMMM




Avatar de l’utilisateur
Maigus
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 1502
Inscription : août 30, 06 3:46 pm

Message par Maigus » sept. 25, 10 10:53 am

Hôpital du Mali : A LA POINTE DES SOINS DE SANTE
La réalisation de ce nouveau centre hospitalier marque une nouvelle étape importante dans la fructueuse coopération sanitaire sino-malienne

C’est un nouveau pas très important dans le développement du système de santé dans notre pays. Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a procédé hier à l'inauguration de L’Hôpital du Mali. Cette inauguration est intervenue une semaine après la signature de l'acte de réception entre le ministre de la Santé, Oumar Ibrahim Touré et l'ambassadeur de la République Populaire de Chine dans notre pays, Zhang Guoqing (voir l’Essor du 20 septembre).

La cérémonie d’inauguration a regroupé dans le quartier Missabougou en Commune VI du District de Bamako, de nombreuses personnalités : le Premier ministre, Modibo Sidibé, les membres du gouvernement, les chefs des institutions de la République, l'envoyé spécial du président chinois, le ministre des Communications et des Transports, Li Shenglin, le gouverneur et le maire du District de Bamako, Ibrahima Féfé Koné et Adama Sangaré.

La réalisation de L'Hôpital du Mali fait partie des mesures annoncées par le président chinois Hu Jintao en faveur de notre pays lors du Forum de coopération sino-africaine tenu à Beijing en 2006. A l’occasion de ce sommet, notre pays avait bénéficié de différents avantages : réalisation de deux écoles rurales à Sévaré et à M'Pessoba, annulation de dette envers la Chine, augmentation du nombre du quota de bourses accordées à nos étudiants.

Le coût de l’Hôpital du Mali était initialement évalué à 4,8 milliards de Fcfa. Mais le Mali a apporté aussi une contribution substantielle équivalent presque au même montant consenti par la Chine pour la construction de l’hôpital. La contribution malienne va prendre en charge les travaux d'aménagement de la voie d'accès, de construction des logements d'astreinte et autres. Ce qui ramène le coût total de l'établissement à près de 10 milliards de Fcfa

Ce centre hospitalier vient renforcer notre système sanitaire déjà riche de 1054 centres de santé communautaires, auxquels s'ajoutent une soixantaine de centres de santé de première référence, de 6 hôpitaux de deuxième référence et de 5 hôpitaux de troisième référence. Ce dispositif permet d'offrir à la population des soins relativement de qualité.

Situé sur la rive droite du fleuve Niger à Missabougou, l'Hôpital du Mali est bâti sur une superficie d'environ 7000 mètres carrés, sur un terrain de 20 hectares. L'hôpital a pour le moment une capacité d'accueil de 150 lits. Les travaux de construction avaient été confiés au groupe de construction Qilu, une société chinoise pour un délai d'exécution de 18 mois. Quant à la maîtrise d'ouvrage, elle était assurée par l'Institut des études et conception en engineering du commerce interne de Chine.

L'Hôpital du Mali est un joyau architectural futuriste. Sa conception et sa structuration prévoient d’offrir d'autres services hautement spécialisés dans des domaines comme les urgences, la chirurgie thoracique, la neurochirurgie ou l'endocrinologie. Un centre de radiothérapie verra également le jour très prochainement dans l'enceinte de l'hôpital dans le cadre de la lutte contre le cancer. La première phase de ces grands travaux à venir concerne l'érection d'un bunker équipé d'accélérateur, des locaux de simulation, de consultation, de scanner et l'aménagement d'un parking.
Ces réalisations coûteront au total 3,2 milliards de Fcfa. Le financement a déjà été obtenu auprès de l'Autriche. Les deuxième et troisième phases du centre de radiothérapie vont nécessiter une enveloppe financière de 11,5 milliards de Fcfa. Cette dernière touche de renforcement de la capacité d'accueil et de fonctionnement de la nouvelle structure hospitalière sera consacrée à l'érection d'un deuxième bunker avec le département curiethérapie, d'une deuxième unité de consultation, de l'administration, l'hospitalisation du jour et l'hospitalisation continue.

DEPUIS PLUS DE 50 ANS. Tout un arsenal d'infrastructures et de dispositions techniques permettra de renforcer les capacités de diagnostic de notre capitale dans le domaine de l'imagerie médicale, de l'exploration fonctionnelle, de la biologie et de la prise en charge du cancer. Ces explications ont été données par le ministre de la Santé, Oumar Ibrahim Touré. Celui-ci a précisé que l'infrastructure sanitaire va répondre à la plupart des besoins de référence des populations des nouveaux quartiers qui ne cessent de croître sur la rive droite du fleuve Djoliba à Bamako. Cela contribuera aussi à réduire significativement les évacuations sanitaires vers d’autres pays.

L'Hôpital du Mali sera également un outil de renforcement du potentiel de formation des futurs professionnels de la santé. L’établissement sera prochainement érigé en centre hospitalier universitaire (CHU), a ajouté Oumar Ibrahim Touré, en soulignant son accessibilité, grâce à la proximité avec le 3è pont de Bamako (autre fruit de la coopération sino-malienne Ndlr).
L'hôpital connaîtra un développement ultérieur pour atteindre une capacité totale de 400 lits. Il s’agit d’une réponse concrète de l'expansion démographique de Bamako qui dépassera les 3 millions d'habitants en 2020. « Ce don conçu selon les principes les plus modernes de l'ingénierie hospitalière devra être par ailleurs un phare de notre système hospitalier. Son caractère novateur, son organisation et l'application des principes du management hospitalier lui permettront de mieux répondre aux missions de service public », a poursuivi le ministre Touré.

L’ambassadeur de Chine dans notre pays, a estimé que la réalisation de cet hôpital marque une nouvelle étape importante dans la coopération sanitaire sino-malienne. Et Zhang Guoqing d’annoncer l'arrivée de plusieurs médecins chinois qui seront concentrés uniquement dans le nouvel hôpital. Ceux-ci viendront s’ajouter à leurs collègues opérant dans les hôpitaux de Kati, Markala et Sikasso.

Du coup, la mission sanitaire chinoise se retrouvera renforcée Ce qui permettra de mieux unir ses efforts "comme on serre les doigts d'un poing pour rendre plus performant un travail", a dit l'ambassadeur de Chine dans notre pays, avant de louer la qualité des relations d'amitié et de coopération entre les deux pays.

Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a fait part de sa reconnaissance et de sa profonde gratitude à l’endroit du gouvernement et du peuple chinois pour leur engagement au côté du Mali dans son processus de développement. Amadou Toumani Touré a rendu un hommage appuyé aux autorités chinoises pour le choix porté sur le Mali parmi les pays africains bénéficiaires du programme hospitalier.
"Cet hôpital est le fruit d'une belle coopération. Il s’agit d’un grand motif de fierté pour nous. Car c'est le premier hôpital d’une telle dimension que nous avons construit depuis 50 ans. Certes nous avons réhabilité et équipé les grands hôpitaux existants, construit de nouveaux services. Mais c'est le premier hôpital de cette envergure que nous avons construit durant toutes ces années", a constaté le président Touré, avant d'évoquer l'ouverture prochaine des nouveaux hôpitaux de Sikasso et Mopti.

La cérémonie d’inauguration a pris fin par la coupure du ruban symbolique par le président de la République suivie d'une visite guidée des locaux. Le chef de l’Etat s’est ensuite rendu sur le chantier du 3è pont de Bamako, un cadeau d’anniversaire également offert par la République Populaire de Chine dans le cadre du Cinquantenaire. Là aussi, le constat est réconfortant : les travaux sont très bien avancés.
L. DIARRA

Journal l'Essor du vendredi 24 septembre 2010.


http://videoml.telediaspora.net/ORTM20h_du20100922.wmv


A">http://videoml.telediaspora.net/ORTM20h ... BR bon entendeur ....

SHALOMMM



Avatar de l’utilisateur
Maigus
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 1502
Inscription : août 30, 06 3:46 pm

Message par Maigus » sept. 28, 10 6:23 pm

ACTUALITE
Projet d’autoroute Bamako-Ségou : UN PAS DECISIF EST FRANCHI

La Chine apporte une enveloppe de 75 milliards Fcfa à la réalisation de cette importante infrastructure


mardi 28 septembre 2010, par Lassine Diarra |


Les choses s’accélèrent pour le projet d’autoroute Bamako-Ségou. La République Populaire de Chine qui a promis d’aider à la construction de cette route, concrétise son engagement. Elle vient d’accorder un important financement à cet effet. Les documents relatifs à l’accord-cadre ont été signés hier par le ministre de l’Économie et des Finances, Sanoussi Touré, assurant l’intérim de son homologue des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, et l’ambassadeur de Chine dans notre pays, Zhang Guoqing. La cérémonie de signature s’est déroulée dans la salle de conférence du département des Affaires étrangères à Koulouba. C’était en présence du ministre de l’Équipement et des Transports, Ahmed Diane Séméga, et de plusieurs responsables de services centraux, dont le directeur national des routes, Issa Assimi Diallo. Par cet accord, la Chine met à la disposition de notre pays un prêt préférentiel équivalant à environ 75 milliards de Fcfa, pour lui permettre de réaliser l’un de ses projets majeurs en matière d’infrastructures routières. La route Bamako-Ségou constitue un axe vital pour le développement économique durable et social de notre pays, a souligné le ministre de l’Économie et des Finances. Son aménagement en autoroute s’inscrit dans la suite logique de la première réunion de la Commission mixte de coopération qui a lieu entre les représentants des deux gouvernements à Beijing en juin dernier, a rappelé Sanoussi Touré. Le projet consiste en la construction d’une nouvelle route en deux voies. L’élargissement et la réhabilitation de la route existante en 1X2 voies et le revêtement des deux en béton bitumeux de 7 cm figurent parmi les travaux de la nouvelle autoroute qui aura toutes les caractéristiques d’aménagement requises : vitesse de référence (110 à 130 km/h) ; chaussée (2X2 voies de 3,5 m de large chacune), terre-plein central (10,30 m), bande d’arrêt d’urgence (2,30 m de part et d’autre) et surlargeur de plate-forme (0,5 m de part et d’autre). Pour le ministre Touré, la réalisation de ce projet constitue un pas important vers le développement socio-économique de notre pays en général et des populations riveraines de la voie en particulier. La nouvelle route aura aussi comme avantage de réduire les encombrements aux entrées et sorties de Bamako sur la rive droite du fleuve Niger et d’assurer une meilleure fluidité du transport routier entre la capitale et la Région de Ségou, tout en assurant une meilleure connexion avec les régions du Nord par un niveau de service beaucoup plus adapté. "Elle favorisera également le développement socio-économique des régions bénéficiaires, la réduction du coût des transports et des risques d’accidents de la circulation et améliorera le cadre de vie des populations riveraines, tout en contribuant au renforcement des infrastructures routières et à l’augmentation du niveau de service des routes principales", a détaillé le ministre Touré qui n’a pas manqué de saluer l’engagement constant de la Chine aux côtés notre pays dans son processus de développement. La Chine est un allié sûr du continent africain. La tenue, en novembre 2006 du sommet sur le Forum de la coopération sino-africaine marque un tournant décisif dans ses relations avec l’Afrique. Un sommet à l’issue duquel la Déclaration de Beijing et un Plan d’action furent adoptés. Ces différents documents, a souligné le ministre de l’Economie et des Finances, traduisent la volonté des autorités chinoises de se rapprocher davantage de l’Afrique et d’établir avec le continent un partenariat stratégique de type nouveau, un partenariat gagnant-gagnant. Sanoussi Touré a, par ailleurs, saisi l’occasion pour réitérer l’engagement résolu de notre pays aux côtés de la Chine pour mettre en œuvre les huit nouvelles mesures annoncées par les plus hautes autorités chinoises lors de la 4è Conférence ministérielle du Forum, tenue à Sharm El Sheik en Egypte en novembre 2009. Il a également souligné l’identité de la politique de développement de nos deux pays qui partagent une vision commune sur les questions de paix, de sécurité, de droits de l’homme, de changement climatique et de réforme des Nations unies. L’ambassadeur de Chine dans notre pays, Zhang Guoqing, a décrit l’accord de prêt préférentiel comme un symbole de la bonne poursuite de la coopération d’amitié entre nos deux pays et entre nos deux peuples. Le diplomate s’est félicité d’avoir contribué à la signature de ces accords-cadres de prêt qui intervient deux ans après un premier financement en faveur du projet Sukala. "La signature de l’accord-cadre de prêt n’est donc qu’un premier pas de la réalisation des projets", a-t-il indiqué avant d’exhorter la compagnie chinoise CRBC (China Road and Bridge Corporation), chargée de réaliser le projet, de faire en sorte que les conditions soient réunies à temps pour que les travaux commencent. Cela afin que ce projet important du Projet pour développement économique et social soit réalisé le plus tôt possible.



PS : Je profite de l'occasion pour souhaiter bonne fête à mes frères Guinéens et particulièrement à la très chère SYLI et je rends un grand Hommage à Mandjou (SEKOU TOURE ) à travers cette chanson    et à bon entendeur ...
http://www.youtube.com/watch?v=y99DGC9P6BE SHALOMMM http://www.youtube.com/watch?v=y99DGC9P ... /DIV#ed_cl#



Avatar de l’utilisateur
Maigus
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 1502
Inscription : août 30, 06 3:46 pm

Message par Maigus » sept. 28, 10 6:50 pm

Je rends hommage à SEKOU TOURE , un panafricain digne de ce nom ,  arraché brutalement de nous il y'a quelques ans ,  et qui avait dit dignement non !!! à LA FRANCE un 28 septembre 1958 et et je rends un  vif hommage à tous mes frères de la guinée et leurs soutiens dans leurs combats de tous les jours pour un bien être de tous les Guinéennes et Guinéens


HYMNE DES PIONNIERS DU MALI.

1er COUPLET
C'est le jour de l'Afrique
C'est l'heure de l'Afrique
O! o! Jeunesse, c'est l'allégresse
La nuit disparaît
Du soleil les rayons frais
Inscrivent dans les cieux
La liberté
Inscrivent l'Unité (bis)

Refrain
C'est le jour de l'Afrique
O! o! Jeunesse
C'est l'heure de l'Afrique (bis)
Quelle belle espérance





2è COUPLET
Notre père KONATÉ
Dans la Dignité
Nous suivrons ta voie
Nous voulons ta foi
La bataille du souvenir
La bataille de l'avenir
Nous saurons les gagner... bis

3è COUPLET
Nous faisons ce serment
Nous ferons le Mali
Nous ferons l'Afrique (bis)
Même s'il faut notre sang
Nous irons de l'avant
Même s'il faut notre sang
Nous irons en courant.

A bon entendeur ...

http://www.youtube.com/watch?v=dxsaPcaB3-8&feature=related


SHALOMMM http://www.youtube.com/watch?v=dxsaPcaB ... /DIV#ed_cl#



Avatar de l’utilisateur
Maigus
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 1502
Inscription : août 30, 06 3:46 pm

Message par Maigus » sept. 28, 10 7:56 pm

http://videoml.telediaspora.net/ORTM20h_du20100927.wmv

Laurent">http://videoml.telediaspora.net/ORTM20h ... cl#Laurent Pokou , Youssou N DOUR reçus en grande pompe par ATT et ATT chanté par une Americaine en Bamannan et la fête Continue et à bon entendeur ...

SHALOMMM



Akwaaaaaa
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9923
Inscription : déc. 21, 09 4:04 am

Message par Akwaaaaaa » sept. 29, 10 4:12 pm

Le Dimansse a Bamako, C'est le zour de Mariaze !!!!!!!!
HAAAAAAAAAAAAA HA HA HA HA!!!!!
Haaaa, ces Bougres de Maliens!!!!
Je vais Parler Gbeh Pian!!! Celui ki n'est pas content il na ka monter en bas pour descendre en Haut. Et puis il na ka mordre son dos !!!



Avatar de l’utilisateur
Maigus
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 1502
Inscription : août 30, 06 3:46 pm

Message par Maigus » sept. 29, 10 7:01 pm

http://www.essor.ml/actualite/article/vvv  


Monument">http://www.essor.ml/actualite/article/v ... l#Monument du Cinquantenaire : UN SYMBOLE FORT ET UN REPERE

Le futur joyau dont la première pierre a été posée hier est un mariage harmonieux entre le passé, le présent et l’avenir


mercredi 29 septembre 2010, par Lassine Diarra | 160 lectures | 1 commentaires


Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a procédé hier en fin d’après-midi à la pose de la première pierre du Monument du Cinquantenaire. La cérémonie s’est déroulée sur la berge du fleuve Niger en face de l’Ensup, en présence du Premier ministre, Modibo Sidibé, des membres du gouvernement, dont le ministre du Logement, des Affaires foncières et de l’Urbanisme, Mme Gakou Salamata Fofana et des chefs d’institutions de la République. L’événement a donné lieu à une belle fête avec les prestations des majorettes, des courses de pirogues des pêcheurs bozos, une séance de démonstration de la Brigade fluviale. La construction du futur joyau coûtera un peu plus de deux milliards de Fcfa. La réalisation participe au vaste programme de construction d’infrastructures et d’équipements initié dans le cadre de la célébration du Cinquantenaire de l’Indépendance. Le délai d’exécution est fixé à 12 mois. Les travaux sont exécutés par l’entreprise chinoise Didjan Corporation. L’édifice sera construit dans la pure tradition de notre patrimoine culturel. L’architecte, Malick Badra Sow l’a présenté. Le monument sera réalisé sur une plate-forme de 30 000 mètres carrés. Il mesurera 100 mètres, avec une envergure de 70 mètres et allie le passé, le présent et le futur du pays. Il est conçu sur deux niveaux, plus un rez-de-chaussée de 4711 mètres carrés et un sous-sol. Le tout sera aménagé dans un style architectural moderne. Une pyramide translucide sera érigée au milieu de la terrasse dont la pointe aura une hauteur de 100 mètres au dessus du perron permettant même l’installation des antennes relais de télécommunication ou de télévision qui pourront ainsi générer des ressources susceptibles d’être utilisées pour son entretien. Un parking d’une capacité de 150 véhicules, une grande chaussée de 30 mètres de largeur, des blocs sanitaires pour hommes et femmes, des magasins, des espaces et autres galléries d’exposition offriront des commodités modernes à l’ouvrage, a précisé Malick Badra Sow La structure du monument est composée de deux calebasses représentant les espoirs et les perspectives auxquels aspirent nos compatriotes. Le tronc de l’ouvrage est divisé en deux parties. Chacune des deux parties symbolisant les 50 ans du passé et les 50 ans à avenir. La première partie représente la génération actuelle symbolisée par un couple hissant une calebasse. Cette génération est fortement ancrée dans son terroir dans lequel elle prend racine. Quant à la deuxième partie du monument, elle représente deux jeunes adolescents symbolisant la génération future, a expliqué le président de la Commission nationale d’organisation du Cinquantenaire, Oumar Hamadoun Dicko. Selon lui, le monument du Cinquantenaire a été conçu sur les principes qui sont ceux d’une architecture acquise à la cause du développement durable et autour d’un symbole culturel fort qu’est la calebasse. La calebasse, poursuivra Dicko, traduit l’attachement de notre pays aux valeurs de civilisation qui ont forgé l’histoire commune de tous les peuples qui le composent. "La calebasse est élément important du patrimoine culturel africain et de notre pays. Outil de travail au quotidien, il se retrouve dans chacune de nos cultures du nord au sud, d’est en ouest avec des usages multiples et variés qui touchent à tous les secteurs de la vie. La calebasse est à la fois une plante, un légume, un fruit et assure plusieurs fonctions : culturelles, artistiques, artisanales, médicinales, environnementales, sociologiques, économique et ésotérique. Rares sont les choses de notre vie qui peuvent avoir autant d’usages pour tous les terroirs", a noté Oumar Hamadoun Dicko. Pour lui, par les formes retenues, par l’exploitation d’un symbole culturel fort, par la création d’espaces utiles à tous les niveaux, le Monument du Cinquantenaire constitue un mariage harmonieux entre le passé et l’avenir, disposant d’une grande capacité d’exploitation et d’une utilité tournée vers le développement durable. Et le président de la Commission nationale d’organisation du Cinquantenaire de poursuivre que la pose de la première pierre de ce monument constitue le point d’aboutissement du Cinquantenaire et le nouveau point de départ pour les cinquante prochaines années. Le ministre du Logement, des Affaires foncières et de l’Urbanisme, Mme Gakou Salamata Fofana a fait part de sa fierté pour la réalisation de cet édifice qui constituera selon elle, pour les générations, un véritable repère au double plan de devoir de mémoire envers les pères de l’Indépendance et des progrès réalisés. Le ministre a ensuite expliqué que le choix du site est symbolique. Car situé dans l’axe de l’Avenue de l’indépendance, il constitue le troisième élément d’une chaîne reliant le Jardin du Cinquantenaire au Monument de l’Indépendance. « Ce choix résulte de la volonté de concilier dans un enchaînement logique les conceptions architecturales, urbanistiques et culturelles. Ainsi il indique les progrès réalisés par notre peuple, pendant ses 50 ans d’Indépendance. Une manière de dire : "voilà où notre Indépendance a commencé et voilà où nous en sommes 50 ans après" », a ajouté Mme Gakou Salamata Fofana. Le président de la République, Amadou Toumani Touré s’est dit très impressionné par les dimensions de l’édifice. "Pour le Cinquantenaire, nous avons voulu sortir de l’abstrait. C’est pourquoi nous avons décidé de créer quelque chose qui sera notre marque à l’image de la Tour Eifel à Paris ou le statut de la Liberté à New York. Mais nous avons construit un monument typiquement malien pour donner un symbole visible à la célébration du Cinquantenaire de notre indépendance", a indiqué Amadou Toumani Touré, avant d’ajouter que le monument sera l’un des plus imposants du pays et même de la sous-région. Le moment fort de la cérémonie a été la pose de la première pierre par le président de la République devant de nombreuses personnalités invitées dont le chanteur sénégalais Youssou N’Dour. A bon entendeur ... SHALOMMM



Avatar de l’utilisateur
Mel-Essis
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 5174
Inscription : juin 16, 05 10:19 am
Localisation : Adjamé, Dabou Gagnoa
Contact :

Message par Mel-Essis » mai 05, 12 2:31 am

Son Excellence Maigus a écrit :<DIV> </DIV><DIV><TABLE border=0 cellSpacing=0 cellPadding=0><TBODY><TR><TD align=left><TABLE><TBODY><TR><TD class=catName>La Situation politique et sécuritaire au Nord</TD></TR></TBODY></TABLE></TD></TR><TR><TD bgColor=#cccccc height=1 align=left><IMG src="http://www.maliweb.net/images/blank.gif" height=1></TD></TR><TR><TD height=2></TD></TR><TR><TD class=catheading_new height=4 vAlign=top>Le Mali refuse "d’entrer en négociations" avec les islamistes </TD></TR><TR><TD height=2></TD></TR><TR><TD></TD></TR><TR><TD height=4></TD></TR><TR><TD vAlign=top><TABLE class=blackcontent border=0 cellSpacing=0 cellPadding=0 width="100%"><TBODY><TR><TD vAlign=top><!-- web2printer:start --><TABLE id=newstable class=blackcontent border=0 cellSpacing=0 cellPadding=0 width="100%"><TBODY><TR><TD vAlign=top align=left><TABLE class=mcp border=0 cellSpacing=0 cellPadding=0 width="100%" bgColor=#eaeaea><TBODY><TR bgColor=#f2f2f2><TD class=redcontent align=left>  20/09/2010</TD><TD align=right><IMG src="http://www.maliweb.net/images/comments.jpg"></TD><TD width=2 align=left><IMG src="http://www.maliweb.net/images/blank.gif" width=8 height=8></TD><TD width="25%" align=left><A href="http://www.maliweb.net/category.php?NID ... ntaires</A> [ 5 ]</TD><TD width=12 align=left><IMG src="http://www.maliweb.net/images/blank.gif" width=12 height=22></TD><TD width=21 align=left><IMG src="http://www.maliweb.net/images/mail_icon.gif" width=21 height=9></TD><TD width=1><A href="JVScriptS:emailpopup(65118)"><IMG border=0 src="http://www.maliweb.net/images/blank.gif" width=8 height=8></A></TD><TD width="10%"><A href="JVScriptS:emailpopup(65118)">E-mail</A> </TD><TD width=1><A href="JVScriptS:void(PopWin(print));"><IMG border=0 src="http://www.maliweb.net/images/print_icon.gif" width=16 height=14></A></TD><TD width=1><IMG src="http://www.maliweb.net/images/blank.gif" width=4 height=1></TD><TD><A onclick=window.print() href="http://www.maliweb.net/category.php?NID ... </A><!--<a href='printpage.php?NID=65118' target=blank>Imprimer</a>--> </TD></TR></TBODY></TABLE></TD></TR><TR><TD height=6 vAlign=top align=left></TD></TR><TR><TD style="FONT-SIZE: 10px" height=18 vAlign=top><TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width=1 align=left height=1><TBODY><TR><TD><TABLE cellSpacing=2 cellPadding=0 align=left><TBODY><TR><TD><TABLE border=0 cellSpacing=2 cellPadding=0 align=left><TBODY><TR><TD><TABLE class=blockborder border=0 cellSpacing=0 cellPadding=0 width="100%"><TBODY><TR><TD><IMG hspace=2 vspace=2 src="http://www.maliweb.net/news_images/Mali ... TR><TR><TD class=imagecaption align=middle></TD></TR></TBODY></TABLE></TD></TR></TBODY></TABLE></TD></TR><TR><TD></TD></TR></TBODY></TABLE><P> </P><P> </P><P> </P><P> </P><P> </P><P> </P><P> </P><P> </P><P> </P><P> </P><P> </P><P><SPAN style="COLOR: rgb(51,51,153)"><SPAN style="FONT-SIZE: x-small"> Le président malien Amadou Toumani Touré assure que son pays "soutient l’armée du Niger" et qu'il a déployé "toutes ses forces dans cette région", où cinq Français ont été enlevés. Extrait de l'émission Internationales sur TV5 Monde.</SPAN></SPAN></P><P><SPAN style="COLOR: rgb(51,51,153)"><SPAN style="FONT-SIZE: x-small">LEMONDE.FR | 20.09.10 | 08h16

</SPAN></SPAN><STRONG><SPAN style="COLOR: rgb(255,0,0)"><SPAN style="FONT-SIZE: x-small">PS></SPAN></SPAN></STRONG><SPAN style="COLOR: rgb(255,0,0)"><SPAN style="FONT-SIZE: x-small"> Vous remarquerez que l'interview fut d</SPAN><SPAN style="FONT-SIZE: x-small" class=Apple-style-span>é</SPAN><SPAN style="FONT-SIZE: x-small">coup</SPAN><SPAN style="FONT-SIZE: x-small" class=Apple-style-span>é</SPAN><SPAN style="FONT-SIZE: x-small" class=Apple-style-span>e en plusieurs parties pour publication sur Youtube.  A la fin d'une partie, cliquez sur le lien suivant...</SPAN></SPAN></P><P><SPAN style="COLOR: rgb(51,51,153)"><SPAN style="FONT-SIZE: x-small"><BR type="_moz"></SPAN></SPAN></P><DIV align=center><EMBED height=395 type=application/x-shockwave-flash width=620 src=http://www.youtube.com/v/MeQu07Q-QKY?fs ... S&border=1 allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"></EMBED></DIV><P> </P></TD></TR></TBODY></TABLE></TD></TR></TBODY></TABLE></TD></TR></TBODY></TABLE></DIV><DIV>Merci ATT car le MALI ne sera jamais une sous prefecture de la FRANCE et ça Modibo KEITA nous a prouvé ça depuis  le 20 JANVIER  1961 et c'est celà qui est la verité et à bon entendeur ...</DIV><DIV> </DIV><DIV>SHALOMMM</DIV><DIV></DIV>
Il est ou ATT ? lollll
Moi, les coups je les rends avec violence. Il est hors de question que je les laisse à Dieu.
cliquez ici:
http://www.abidjantalk.com/talkers.php? ... aut&p=8000



Répondre