Rafraichir la liste des Recentes Discussions sur ABIDJANTALK FORUM
Le CFA, une arme nucleaire mo…    by Observateur… 23 Feb 2020, 17:37
SORO démontre que OUATTARA n'…    by sam kehi,le… 15 Feb 2020, 20:50
Joyeux Noel    by Yafohi 11 Feb 2020, 5:48
CPI prenez nous au sérieux    by Armel 10 Feb 2020, 14:58
La CPI voulait ramener Gbagbo…    by sam kehi,le… 7 Feb 2020, 15:35
Nathalie Yamb: Sans detour!!!    by webmaster 5 Feb 2020, 18:21
Le partage du butin terrorist…    by sam kehi,le… 5 Feb 2020, 13:40
CPI Le plan commun éventré pa…    by Armel 5 Feb 2020, 13:13
LA VISION ULTIME de MR OUATTA…    by webmaster 3 Feb 2020, 2:37
Wattao decede'    by webmaster 3 Feb 2020, 2:36
J’étais un Illuminati… mainte…    by sam kehi,le… 1 Feb 2020, 18:35
Dans les annees 1970, Comment…    by sam kehi,le… 30 Jan 2020, 19:43
... autres recents topics


Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens

L'arbre à palabre où tous les problemes se reglent
Eburneenne 3
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 4879
Inscription : août 09, 16 12:23 am

Message par Eburneenne 3 » sept. 04, 17 10:19 am

ENCORE UNE ATTAQUE ARMÉE AUX PORTES D'ABIDJAN. Un gendarme a été touché dans le dos , les rebelles dramaniens se sont volatilisés avec plusieurs armes dont des automatiques de types kalachnikovs

La brigade de gendarmerie de Songon à 20 km d'Abidjan sur la route de Dabou a été l'objet d'une attaque dans la nuit de samedi 02 septembre 2017.
Plusieurs armes emportées par les rebelles dramaniens et un gendarme grièvement touché au dos . Bon au moment où le loubard Hamed Bakayoko fait footing avec ses collegues rebelles à Bouaké, leurs poulains du cote d'Abidjan ont pris pour cible le poste de la gendarmerie de Songon, au moins cinq (5) individus armés de fusils mitrailleurs de types 47 ont commencé samedi soir vers 21 h à prendre d'assaut le poste pour y récupérer les armes . Les échanges de tirs ont duré 20 mns seulement, mais les rebelles dramaniens ont réussi quand même à s'emparer de plusieurs armes automatiques de types kalachs. Un gendarme maréchal des logis a été touché dans le dos , il a été évacué vers la pisam. Après cette attaque, les rebelles dramaniens se sont volatilisés dans la nature. DAO rebelle 1er volmentu, où est l'opération ceinture avec vos cameras videos.


http://www.lecridabidjan.net/files/2017 ... class="spotlight" style="width: 720px; height: 480px;" alt="Image may contain: 2 people, people standing and text" src="https://scontent-iad3-1.xx.fbcdn.net/v/ ... p#br#ed_cl#
Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!



Eburneenne 3
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 4879
Inscription : août 09, 16 12:23 am

Message par Eburneenne 3 » sept. 04, 17 10:51 am

Qui sont les microbes???

Ce sont des enfants mineurs et des jeunes (10-23 ans) détenant des armes blanches et autres objets contondants. Ils interviennent par nuée avec une violence indescriptible. Les microbes tailladent leurs victimes avant de les dépouiller. Le plus souvent l'agression est gratuite. Ces enfants logés dans les quartiers défavorisés ont à l'origine servis comme éclaireurs et transporteurs de munitions dans le dispositif des rebelles qui ont porté le parti terroriste RDR a la tete de la Cote d'Ivoire.

 Ils ont donc vus des ferronniers, des mécaniciens, des membres violents des syndicats en somme la lie de la société abidjanaise être recrutés comme soldats dans les armées dramaniennes. Alors qu'ils estimaient être récompensés, ils ont finalement été oubliés par leur pere DAO rebelle 1er volmentu. 

C'est donc un problème de sécurité majeur qui est traité avec beaucoup de condescendance par l'alliance neocoloniale RHDP installee a la tete de la Cote d'Ivoire a coups de bombes occidentales, faisant craindre une possible collusion avec les microbes. Les militants du FPI qui ont été agressés par les microbes à un meeting à Yopougon ne diront pas le contraire. La solution doit associer une répression implacable à une prévention de qualité. Les fumoirs dans lesquels ces enfants recèlent les objets de leurs larcins doivent être détruits au lieu d'être protégés par leur pere DAO rebelle 1er volmentu et son loubard Hamed Bakayoko.

Les ivoiriens ne sont pas en sécurité depuis le parachutage des rebelles a la tete de la Cote d'Ivoire par la communaute criminelle occidentale.Regardez l'oeuvre des microbes de DAO rebelle 1er volmentu à Koumassi en pleine journée.https://www.facebook.com/plugins/video. ... ;width=560" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" allowtransparency="true" allowfullscreen="true" width="560" height="995" frameborder="0">
Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!



Eburneenne 3
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 4879
Inscription : août 09, 16 12:23 am

Message par Eburneenne 3 » sept. 06, 17 12:58 pm

Evasion à la prison civile de Katiola: près de 100 détenus évadés.
Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!



Eburneenne 3
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 4879
Inscription : août 09, 16 12:23 am

Message par Eburneenne 3 » sept. 06, 17 1:07 pm

Une bagarre entre microbes et gnambros fait une dizaine de blessés à la MACA (maison d'arret et de correction d'Abidjan)

Une bagarre entre des détenus de la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) a enregistré une dizaine de blessés.

''Un tournoi de football organisé à la MACA, opposait en demi-finale, l’équipe des syndicats (gnambro) et celle des microbes tous incarcérés, pendant la rencontre, un microbe a donné un coup de tête à son adversaire et cela a suffi pour déclencher une bagarre entre les deux équipes'', a expliqué une source sécuritaire.
D’autres sources proches de la MACA rapportent que ''le match a été suspendu et les prisonniers invités à rejoindre leurs cellules plus tôt que prévu pour éviter de dégénérer (…) il y a eu plus de peur que de mal'', précisant que ''les blessés ont été enregistrés et conduits à l’hôpital''.

Un peu plus tard dans la soirée, une autre bagarre, entre gnambros et microbes a également été enregistrée au grand carrefour de Koumassi (Sud d’Abidjan) qui a duré près de trois heures. A Yopougon à l’Ouest d’Abidjan, dans la nuit (20h) des microbes (enfants en conflit avec la loi, selon les autorités ivoiriennes) se sont découpés à la machette dans le sous-quartier Amondji. ''C’était si violent qu’automobilistes et passants se tenaient loin des hostilités'', rapporte un témoin.
Source: APA
http://www.lecridabidjan.net/files/2017 ... 391"#ed_cl#
Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!



Eburneenne 3
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 4879
Inscription : août 09, 16 12:23 am

Message par Eburneenne 3 » sept. 06, 17 2:07 pm

Insécurité chronique sous DAO rebelle 1er volmentu : les microbes pillent et agressent en toute impunité

Un chauffeur de taxi-compteur raconte: '' Il y a quelques jours, nous étions assis au kiosque à café, aux environs de 6h du matin, quand un groupe de microbes est sorti du gros trou qui sépare les quartiers Kennedy-Clouétcha et Colombie. Ils portaient leur butin constitué d’appareils électroménagers, de mini-chaînes stéréo, de téléphones portables, de pagnes etc. Ce sont tous des adolescents. Ils brandissaient leurs machettes. Cette scène est courante dans ce secteur.''

 A en croire ce chauffeur de taxi, qui a requis l’anonymat, ces jeunes malfrats n’ont pas peur de la police, parce qu’ils sont convaincus qu’il ne leur arrivera rien.

Selon un habitant du sous-quartier Agbékoi (Abobo), ''des microbes s’affrontaient   à la machette, quand quatre policiers à motos sont arrivés. Les populations ont poussé un ouf de soulagement, quand elles ont vu les policiers passer, assis à deux sur une moto, avec des kalachnikovs en bandoulière. Quelques minutes après, nous avons vu les policiers revenir à pied en courant. Les microbes les ont poursuivis jusque hors du quartier'' explique ce témoin des faits.

Et de poursuivre : ''Des policiers sont venus plus tard dans un cargo de la CRS chercher les deux motos abandonnées par leurs collègues.'' Un policier du 15ème arrondissement d’Abobo explique qu’il leur est interdit de tirer sur ces gamins armés de machette. Il arrive même, ajoute-t-il, qu’il y ait des interventions après des interpellations de microbes.

https://scontent-iad3-1.xx.fbcdn.net/v/ ... FF8"#ed_cl#
Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!



Eburneenne 3
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 4879
Inscription : août 09, 16 12:23 am

Message par Eburneenne 3 » sept. 07, 17 10:07 am

Insécurité à Abobo (Côte d'Ivoire)- Les microbes pillent et agressent en toute impunité

Le phénomène des enfants armés de machettes et de couteaux appelés microbes ou enfants en conflit avec la loi pour masquer juridiquement la réalité devient de plus en plus inquiétant à Abidjan et à l’intérieur du pays. A Abobo, l’une des communes les plus peuplées de la capitale économique ivoirienne, les microbes  sévissent toujours, au point que des habitants, excédés par les agressions violentes et meurtrières, sont entrain de mettre sur pied des comités d’auto-défense. Ils se disent abandonnés par le djoulavernement et livrés à l’insécurité. Un  habitant raconte que des microbes se sont attaqués récemment, aux environs de 19 h, à des musulmans de la mosquée blanche, située sur la route d’Anyama, à quelques encablures de la brigade de gendarmerie. De nombreux habitants d’Abobo sont unanimes à reconnaître que ces gamins armés sont utilisés par des adultes tapis dans l’ombre. Les opérations d’éclats menées par la police et la gendarmerie n’ont jamais endigué le fléau des microbes. Il est à craindre que l’impunité dont jouissent les microbes ne conduise, tôt ou tard, à un désordre généralisé au regard des groupes d’auto-défense qui se mettent en place.
Des microbes, bebes du pere de la rebellion DAO rebelle 1er volmentu proteges par son loubard Hamed Bakayoko.
http://www.lecridabidjan.net/files/2017 ... l# style="text-align: center;">

 

Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!



Eburneenne 3
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 4879
Inscription : août 09, 16 12:23 am

Message par Eburneenne 3 » sept. 09, 17 7:46 am

Côte d’Ivoire : Qui a mis en place la milice des Microbes et dans quel but??? Révélations sur cette milice au service de gros intérêts...

La présente chronique n’est pas une analyse. Elle est une agrégation de faits qui permettent de faire une analyse de la situation d’urgence sécuritaire dans laquelle la Côte d’Ivoire est plongée maintenant et qui met en spectacles une bande de tueurs sans foi ni loi appelés microbes. 

Le phénomène des microbes et les efforts qui l’accompagnent, nous voulons parler du discours ethniciste et islamiste à relent de discours confirmant la préparation des esprits en vue d’un projet de génocide tels que tenus par les cadres du RDR (rassemblement des républicains) de Dramane Ouattara et dénoncés aujourd’hui sur le bout des lèvres par l’aile de la rébellion proche de Guillaume Soro, n’est ni un phénomène spontané ni un problème de société. 

Non. Les microbes, cette milice composée exclusivement de jeunes ''dioula'' (terme péjoratif voulant dire que ces gens parlent tous le Malinké), ces jeunes  ''dioula'' armés de machettes pour charcuter, d’os humains taillés comme une arme pour éventrer, de faucille pour égorger, et j’en passe, forment une milice. 

En Côte d’Ivoire, la milice des microbes a été mise en milieu d’année 2014 par certains chefs de guerre, aujourd’hui, hauts gradés dans l’armée au service de Dramane Ouattara, lorsqu’à la faveur d’un ensemble d’opérations de terrains visant le désarmement des rebelles FRCI ( Rebelles) conduites par l’aile opérationnelle de la Résistance Patriotique Ivoirienne, le régime Ouattara a fini par se convaincre qu’il serait l’objet d’une attaque de grande envergure en fin d’année 2014 et qu’il fallait organiser les anciens enfants soldats et autres rebelles non pris en compte dans l’armée FRCI ( Rebelles) pour perpétrer le massacre de civils qu’ils mettraient sur le compte de la Résistance avec l’aide des médias français et autres occidentaux qui ont fait l’apologie de leur rébellion débutée le 19 septembre 2002. 

Ces informations sont confirmées et vérifiables en lisant une interview de l’imam Diaby Almamy, imam de la mosquée Ifpg au Plateau et président de l’Ong nouvelle vision contre la pauvreté et également collaborateur de l’ONUCI, interview réalisée le samedi 2 août 2014, publiée le 5 Août 2014, disponible sur Internet et dont nous vous livrons ici quelques extraits. 

L’imam Diaby Almamy dit entre autres : 

''Il faut le dire. C’est une affaire qui concerne trois types d’enfants. Il y a celui des ex-combattants, celui des enfants qui ont servi d’indicateurs pendant la crise et ceux qui ont intégré ces groupes juste par suivisme. Mais, le fond du problème est purement politique. Le politique a utilisé ces enfants pendant les heures chaudes où il fallait trouver le moyen de faire partir le président Laurent Gbagbo ….''

L’imam Diaby Almamy précise : 

'' Ces enfants n’y sont pour rien. C’est pour vous dire qu’il y a de grosses têtes qui ont combattu au niveau de la rébellion qui sont derrière ces enfants…''

'' Oui. Des gens bien connus aujourd’hui, qui ont participé à la rébellion. Ce sont aujourd’hui des hauts gradés. Cela nous choque vraiment de voir cela…''

''La plupart de ces enfants sont des ressortissants des pays voisins. Pour beaucoup, ils ne sont pas Ivoiriens. Il y a des Maliens, des Guinéens, des Burkinabés. Le chef d’Attécoubé par exemple est Burkinabé. Son second est Malien…''

'' Les microbes les plus dangereux sont ceux qui ont entre 7 et 10 ans. Ils tuent très violemment. Ils prennent la drogue, des comprimés. Ils ne sont pas recrutés. Ce sont les enfants qui sont dans un quartier, et quand ils voient leurs grands frères sortir en masse pour aller agresser, ils les suivent. En général, ils sont âgés de 7 à 18 ans. Mais, tout est coordonné par des chefs qui sont à Attécoubé, Abobo et Adjamé…''

''A Attécoubé, ce sont les éléments de la marine…. Je suis allé à la marine pour discuter avec le commandant. Il m’a dit que ce ne sont pas eux les responsables. Mais, après nos investigations, nous avons compris que ce sont ses éléments qui le faisaient. Pour aller plus loin, je vous informe que le chef des microbes de Boribana dormait à la Marine…''

A la lecture de ces extraits, vous pouvez tout comprendre. Mais allons un peu plus loin. 

Lorsque le phénomène a pris de l’ampleur et que la police a voulu réagir, Hamed Bakayoko, alors ministre de l’intérieur, aujourd’hui ministre d’etat, ministre de la défense et homme à tout faire du couple Ouattara, a posé deux actes majeurs : d’abord, il a défendu d’appeler ces miliciens tueurs, des microbes. Comme avec leur rébellion qui fut rebaptisée forces nouvelles, il a exigé que les microbes soient appelés enfants en conflit avec la loi ; ensuite, il a donné ordre ferme aux forces de sécurité d’empêcher les actes d’auto-défense des populations contre ces enfants tueurs et avec l’accord du gouvernement Ouattara, certains de ces miliciens arrêtés par la police sont regroupés sur des sites comme San-Pedro et M'bahiakro puis nourris comme des princes avec la gendarmerie assurant leur sécurité sur ces sites. 

Le but réel de la manœuvre est d’endormir l’opinion nationale qui enfle de colère et contenter leurs maîtres ''Blancs'' de France qui leur demandent d’éviter que cette affaire de microbes ne conduise à un soulèvement populaire. 

La vérité, c’est que ces « Interarmes » de Côte d’Ivoire, milice au service du régime Ouattara, constituent une force réserviste qui compte et qui attend son heure pour faire le travail pour lequel elle a été formée et pour lequel elle sera lourdement armée et abondamment alimentée en drogue ; étant entendu que durant cette phase de massacre, chaque microbe devra se payer lui-même en pillant les familles qu’ils vont visiter et massacrer. 

Cela dit, il importe de retenir que Dramane Ouattara, qui est largement instruit sur l’utilité stratégique de cette milice d’enfants tueurs par la pègre manipulatrice du RDR, ne fera rien pour mettre fin à leurs activités, étant identifiable lui-même comme le père des microbes à travers ses 5 caractères dominants suivants : 

- L’habitude d’une vie de délinquant adulte en cravate ; 
- Le réflexe de prendre dans le sang, ce à quoi il n’a pas droit de par la loi ; 
- Le faux statut de victime de rejet par les Ivoiriens du Sud ; 
- Une posture et une imposture de roi et de redresseur de tort au service des ''dioulas'' et des musulmans en Côte d’Ivoire ; 
- Le mépris de la loi et un goût prononcé du hors-la-loi. 

Pour le reste, Dieu fera. La Montée Triomphale aura son heure. Et chacun rendra compte au peuple Digne de Côte d’Ivoire. 

A Très Bientôt. 
Hassane Magued 
La Révolution Permanente 
Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!



Eburneenne 3
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 4879
Inscription : août 09, 16 12:23 am

Message par Eburneenne 3 » sept. 09, 17 7:51 am

Jean Kouassi agressé par les microbes, donne les détails de sa mésaventure :
"Dieu m'a sauvé la vie !!!"

''Le vendredi 1er Septembre 2017 à 16h30 au moment ou je m'apprêtais à prendre le volant de ma voiture au rond point d'Abobo Anador où j'avais garé, je reçois de violents coups de machettes et couteaux venant des enfants en conflit avec la loi (microbes). Après avoir lutté avec eux, j'ai pu arracher la machette de l'un d'entre eux, mais malheureusement, j'ai été assommé avec un gros bois sur la nuque et j'ai commencé à perdre connaissance. Avec l'intervention des gens, j'ai pu m'échapper avec la voiture en roulant à vive allure afin de quitter rapidement les lieux. Mais, malheureusement encore, chemin faisant je saigne abondamment et je perds complètement connaissance, alors je fais une sortie de route où je vais accrocher le châssis d'un véhicule gâté et ensuite percuter un gros camion en stationnement. Alertés, les pompiers m'ont évacué à l'hôpital militaire d'Abidjan (HMA) dans des conditions critiques. Mais grâce à Dieu, j'ai pu retrouver connaissance et l'usage de la parole. Toujours en état de convalescence, mais néanmoins permettez-moi de dire merci à tous ceux et toutes celles qui sont passés me voir, m’ont appelé, m’ont envoyé des messages, qui ont prié et continuent de prier pour moi. Que Dieu vous bénisse abondamment!!!''https://www.facebook.com/plugins/post.p ... ;width=500" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" allowtransparency="true" width="500" height="763" frameborder="0">
Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!



Yafohi
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 4509
Inscription : août 05, 13 2:16 am

Re:Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens

Message par Yafohi » sept. 10, 17 5:49 am

les burkinabés  sont en train d'attaquer les GAGOUS A OUME    



Eburneenne 3
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 4879
Inscription : août 09, 16 12:23 am

Message par Eburneenne 3 » sept. 11, 17 9:00 am

Yafohi a ecrit: ''les burkinabés sont en train d'attaquer les GAGOUS A OUME''

__________________________________________________

 Yafohi, cela a ete horrible.

 Voici les images des dégâts humains et matériels causés dans le village (Gban / Gagou) de Bokeda après l'attaque armée des compatriotes de DAO rebelle 1er volmentu survenue le 07 septembre 2017. https://www.facebook.com/plugins/post.p ... ;width=500" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" allowtransparency="true" width="500" height="501" frameborder="0">

Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!



Répondre