Rafraichir la liste des Recentes Discussions sur ABIDJANTALK FORUM
Au Webmaster:La competition d…    by Aristide ba… 20 Oct 2020, 8:29
Ou sont les grands projects e…    by webmaster 15 Oct 2020, 2:04
Ca danse en Afrique    by EburDeDieu 13 Sep 2020, 23:24
Quand on chante son nom    by webmaster 8 Aug 2020, 0:21
Libye: que se passe t-il?    by webmaster 2 Jul 2020, 14:24
Le chemin lumineux    by webmaster 20 Jun 2020, 23:46
WhatsApp ou Signal: votre cho…    by webmaster 9 Jun 2020, 16:18
Bob Marley, 11 Mai 1981    by sam kehi,le… 11 May 2020, 2:40
Le peuple chante un Woody    by webmaster 27 Apr 2020, 16:05
Deces de Rose Marie Guiraud    by webmaster 23 Apr 2020, 11:50
Ouattara n'etait meme pas con…    by Princesse 30 Mar 2020, 17:46
Joyeux Noel    by Yafohi 30 Mar 2020, 2:25
... autres recents topics


Barbarie du RDR lors du 2nd Tour

L'arbre à palabre où tous les problemes se reglent
Avatar de l’utilisateur
Adjoufoua
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2630
Inscription : nov. 17, 10 1:53 am

Message par Adjoufoua » nov. 30, 10 10:21 pm

Je ne viens pas de naitre mon frere. Mais nous sommes dans une situation de chaos total au niveau des elections.
Il est plus important de se remettre a Dieu pour nos solutions plutot que de s'en remettre a l'homme qui ne fait que detruire le monde entier.



CMental
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9398
Inscription : août 02, 05 7:33 pm

Re:Barbarie du RDR lors du 2nd Tour

Message par CMental » nov. 30, 10 10:34 pm

Chaos total, c'est un peu fort d'autant que ce n'est pas la fin de la république, sinon cette élection est déjà positive,
car elle a donné des papiers officiels aux ivoiriens, pour le reste LGbagbo est prési tant ce n'est pas fini, ou bien ?
Libérez le président Laurent Gbagbo, espèce de malfrats, tueurs de Khadafi, dits com-inter, ou bien ?



Avatar de l’utilisateur
Adjoufoua
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2630
Inscription : nov. 17, 10 1:53 am

Message par Adjoufoua » nov. 30, 10 10:53 pm

Bien sur on est deborde par les rebelles du forum on vous cherchait. Ou etiez-vous. On a besoin de vous pour chasser les rebelles du forum.
Il est plus important de se remettre a Dieu pour nos solutions plutot que de s'en remettre a l'homme qui ne fait que detruire le monde entier.



Akwaaaaaa
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9923
Inscription : déc. 21, 09 4:04 am

Message par Akwaaaaaa » nov. 30, 10 11:58 pm

Au lieu de venir supprimer le vote au Nord mainant-la, si depuis vous aviez tape sur la table pour ke les elections se deroulent dans la zone gouvernementale seuleman-la, c'etait pas fini??? On n'allait pas eviter tout ca-la???

Vous allez aux elections avec une CEI bancale konhan, des rebelles en armes. Mais enfin!!!! Kan on vous dit des choz, vous dites "Ca fait rien". Voila ou "Ca fait rien" vous a conduit mainant!!!! C'est mainant vous savez faire communique pour dire ya eu irregularites au Nord. Mais ca-la, vous n'aviez pas prevu ca??? Tchrrrrrrrr!!!!!!!!!

 

Dernière modification par Akwaaaaaa le déc. 01, 10 12:01 am, modifié 1 fois.
Je vais Parler Gbeh Pian!!! Celui ki n'est pas content il na ka monter en bas pour descendre en Haut. Et puis il na ka mordre son dos !!!



Avatar de l’utilisateur
deyoga
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 4495
Inscription : févr. 21, 05 9:47 pm

Re:Barbarie du RDR lors du 2nd Tour

Message par deyoga » déc. 01, 10 1:14 am

Liste non exhaustive des exactions commises à l’endroit des DDC, DLC, MILITANTS ET SYMPATHISANTS LMP en zone CNO


KORHOGO :

- Les Superviseurs de LMP ont été agressés dans trois (3) centres de votes (Franco–Arabe, EPP Nalo BAMBA), leurs motos ont été confisqués.

- Aux alentours de midi le Directeur Départemental de Campagne, COULIBALY Mamourou, et le Ministre Lanciné GON ont dû sous la menace des militants et sympathisants du RDR, se sont réfugiés à l’ONUCI. Le véhicule de type 4x4 du Ministre Lanciné Gbon a été attaqué et les vitres brisées .Les représentants du candidat de LMP ont été molestés et chassés des bureaux de vote, leurs motos ont été confisquées.

- A l’EPP Nalo Bamba: le superviseur de LMP, Madame COULIBALY Sita a été blessée à la tête et à la joue, puis a été abusivement arrêtée. Le déroulement du vote a été interrompu et le DDC, M. Doulaye, a été chassé par les rebelles, ainsi que les représentants de LMP.

- A l’école Franco-arabe: un superviseur de LMP a été battu, chassé, puis, interdit de réapparaître sur le lieu de vote et sa carte d'électeur déchirée. Il n’y avait pas encore une présence des forces de l'ordre.

- A Siélékaha: le représentant LMP a été chassé du bureau de vote.

- A Nabromandougou: contrairement à la loi, l'urne a été installée en plein air. Par conséquent, le vote s’est déroulé au vu et au su de tout le monde.

- Au quartier Soba: les FAFN ont molesté les partisans de LMP ainsi qu’à l’EPP Soba où le superviseur LMP, Commandant SORO Bakari a été battu.

- Au collège Nanlo Bamba, les forces de l'ordre étaient absentes. Certains militants et sympathisants du RDR, malgré la loi, ont continué de faire campagne sur les lieux de vote contraignant les électeurs à voter pour le candidat du RDR.

- Dans le quartier Kassirimê 2, des lettres de menaces de mort sont glissées sous les portes des citoyens, en vue de les intimider. Comme cela a été notamment le cas de Messieurs YÉO Yaradjiwa et de SORO Nougounou.

- A l'EPP Nanguin, il n'y a pas eu d'éléments des forces de l'ordre.

- Un superviseur de LMP a subit au centre de la ville de Korhogo, un braquage. Sa motocyclette et des documents électoraux en sa possession lui ont été volés.

- Au Quartier Ahoussabougou : M. Silué Moussa, superviseur de LMP a été pourchassé et son second collègue battu à sang. Il est actuellement hospitalisé, et son état est jugé critique.

- A l'EPP Soba (BV1) des militants et sympathisants du RDR ont proféré des menaces verbales à l'encontre des représentants de LMP. Ils sont parvenus à faire arrêter par les FAFN, un de nos superviseurs pour des raisons encore ignorées.

- Absence des forces de l’ordre, aux quartiers Kassirimé, à l’EPP Tchekeleso et dans les villages de Lonya, et de Nabougnoukaha, ce qui n'était pas de nature à rassurer les électeurs, qui de ce fait se sont abstenus de prendre part au vote.

- A Nanguinkaha: le représentant LMP a été chassé du bureau de vote.

- A la fin du scrutin, les représentants LMP sous la menace des armes ont été rappelés et contraints de signer les procès-verbaux de dépouillement, les fiches d’émargement et les fiches de pointage des résultats.

- De façon générale, les éléments des FAFN en tenue civile ont circulé toute la journée dans les différents bureaux de vote en exigeant que le vote se fasse en faveur du candidat du RDR.

En conclusion, dans la région des Savanes, le vote s’est déroulé dans des conditions d’extrême violence et d’intimidation, du fait de la forte implication des FAFN.

Région du Woroudougou

- A Séguéla, l’accès des bureaux de vote a été refusé aux représentants de LMP, pire, ceux-ci ont été séquestrés par les rebelles.

- A Kani, au collège Moussa Koné, bureau de vote n°2, les représentants de La Majorité Présidentielle ont été menacés avec des armes parce qu’ils s’opposaient au vote de deux cents (200) personnes après l’heure légale de clôture.

- A Touba et Koro, des menaces de mort ont été proférées à l’égard des représentants de La Majorité Présidentielle. Les FAFN ont exigé et obtenu la remise des urnes et des procès verbaux sous peine d’exécution sommaire.

Région du Denguelé
A Samatiguila, précisément à :
- Kélébadougou, ce sont plutôt les chefs et les notables du village qui ont fait office de membres de bureau de vote (président et de secrétaires) en lieu et place des fonctionnaires et agents de l’Etat.,
Ces autorités coutumières ont également empêchés les militants de la Majorité Présidentielle de prendre part au vote.
Le domicile du Directeur Départemental de Campagne, Monsieur TOURE Tidiane a été attaqué et saccagé.
-A Banagoro, le représentant de La Majorité Présidentielle nommé Sindou BAMBA a été attaqué par les rebelles alors qu’il se rendait au bureau de vote où il avait été affecté.
-A Minignan, les représentants de la CEI et les rebelles ont refusé que les représentants La Majorité Présidentielle aient leurs propres listings pour procéder aux vérifications.

Région de la Vallée du Bandama
- A TORTIYA, le DDC KONE Katina a été molesté, enlevé par les rebelles et pris en otage dans leur camp, ce qui a crée une véritable panique et la fuite de son équipe. A ce jour il est toujours détenu.

-A Bouaké Brobo et Dar es salam, les FAFN avec à leur tête le chef rebelle Chérif Ousmane, ont menacé de mort les représentants de La Majorité Présidentielle. Ils ont détruits leurs mandats et arrachés les listings de vote en leur possession.
Certains des représentants de La Majorité Présidentielle ont subi des sévices corporels.
-A Bouaké KOKO, les rebelles ont détruit les mandats des représentants de La Majorité Présidentielle, attaqué le quartier général de La Majorité Présidentielle et emporté le véhicule du Directeur Départemental de Campagne.

Just as the lunar seas remain inseparably associated with the moon, and add to its beauty, this world affixed to the tips of Your tusk. O Lord in the form of a boar, O Supreme Entity, Victory unto You.



Répondre