Rafraichir la liste des Recentes Discussions sur ABIDJANTALK FORUM
PART1&3:DEMENTELEMENT DES ETA…    by Afro 22 Nov 2020, 10:55
Le CFA, une arme nucleaire mo…    by Observateur… 22 Nov 2020, 9:18
PART1: LE PEAGE DE LA FRANCE …    by Afro 21 Nov 2020, 23:45
De la Presidentielle Americai…    by Observateur… 19 Nov 2020, 10:45
LE BRAQUAGE DU SIECLE DE LA F…    by Afro 13 Nov 2020, 22:14
La presse ghanéenne annonce l…    by Africain 12 Nov 2020, 16:30
PAS DE DIALOGUE AVEC L’EX PRE…    by Afro 12 Nov 2020, 0:10
FACE AUX PRISES D'OTAGES DE L…    by Afro 10 Nov 2020, 20:44
L’ETERNEL ENNEMIE DE LA COTE …    by Afro 8 Nov 2020, 0:10
LES IVOIRIENS MENENT 1 A 0 A …    by Justice_4_a… 7 Nov 2020, 13:30
L'example Bolivien pour la Co…    by Africain 2 Nov 2020, 17:21
COTE D’IVOIRE : DES OFFICIERS…    by Aristide ba… 30 Oct 2020, 10:32
... autres recents topics


Le Franc CFA

L'arbre à palabre où tous les problemes se reglent
Avatar de l’utilisateur
ben
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2100
Inscription : août 27, 05 8:10 am
Localisation : bouaké-bordeaux

Re:Le Franc CFA

Message par ben » juil. 29, 08 3:48 am

extrait du discours de ouaga; gbagbo ds le texte:
 
"Fort heureusement, nous avons une pratique commune qui s’appuie sur l’expérience de la gestion de notre monnaie, le Franc CFA. Grâce à cette expérience, et malgré ses limites, nombre de nos économies savent résister aux chocs extérieurs et intérieurs. C’est fort de cela que je soutiens que rien ne devrait s’entreprendre pour saborder la monnaie commune ni l’affaiblir. Tout au contraire, nos énergies doivent converger vers le renforcement de cet outil pour le rendre plus performant et donc plus attrayant. Notre objectif doit être d’élargir la zone à tous les autres Etats de la sous région"
 
heureusement, il sait ,lui.



Avatar de l’utilisateur
Piampiam1er
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2213
Inscription : déc. 15, 06 8:11 am

Message par Piampiam1er » juil. 29, 08 3:49 pm

...et quel est le non-dit de ce discours? Car c'est ce qui n'est pas dit qui est intéressant à savoir.
Rétablir les paradigmes de la vision anthropologique de l'Homme Africain, pour le sortir des carcans de son histoire récente



Avatar de l’utilisateur
lapipa
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2868
Inscription : mars 16, 06 9:45 am

Message par lapipa » juil. 29, 08 5:25 pm

Eburneen a écrit :

lapipa a écrit :... tant que le Negro africain pensera que le problème du continent est un problème nationalement individuel, nous ne sortirons jamais des "ornières" de ceux que nous accusons être les responsables de nos maux...

Fâce à une telle assertion creuse, une remarque s´impose: Lapipa est caractérisé par une paresse voire un refus de donner les arguments qui appuyent ses affirmations. Cette attitude est-elle la peur d´étaller ses lacunes, son inconsistance? Il n´y a que Lapipa qui peut y répondre.

 



 Sans vouloir m'afficher outre mésure ou faire ce qui est dit "faro", l'un de mes mémoires en  économie-politique à L'IEAA de..., portait sur un tel sujet en 1975... Ma conclusion était de créer une bourse interafricaine de matières prémières pour que nos pays puissent battre monnaie.

Mais j'ai fini par constater que nous négros-africains, nous nous accomodons plus aux frontières artificielles crées par nos colonisateurs , dans la logique desquels nous nous complaisons dans cette forme de "nationalisme" larvée.. pour ne jamais voir et savoir où est notre salut.. Je n'en dirais pas plus sur ce sujet...
Dernière modification par lapipa le juil. 30, 08 5:31 am, modifié 2 fois.
La vérité se trouve ailleurs !...



Avatar de l’utilisateur
lapipa
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2868
Inscription : mars 16, 06 9:45 am

Message par lapipa » juil. 29, 08 5:33 pm

" une telle assertion creuse" ?...
La vérité se trouve ailleurs !...



Eburneen
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 5177
Inscription : avr. 24, 08 10:35 am
Localisation : Germany

Message par Eburneen » juil. 30, 08 1:26 pm

lapipa a écrit :
Eburneen a écrit :
lapipa a écrit :... tant que le Negro africain pensera que le problème du continent est un problème nationalement individuel, nous ne sortirons jamais des "ornières" de ceux que nous accusons être les responsables de nos maux...
Fâce à une telle assertion creuse, une remarque s´impose: Lapipa est caractérisé par une paresse voire un refus de donner les arguments qui appuyent ses affirmations. Cette attitude est-elle la peur d´étaller ses lacunes, son inconsistance? Il n´y a que Lapipa qui peut y répondre.  


 Sans vouloir m'afficher outre mésure ou faire ce qui est dit "faro", l'un de mes mémoires en  économie-politique à L'IEAA de..., portait sur un tel sujet en 1975... Ma conclusion était de créer une bourse interafricaine de matières prémières pour que nos pays puissent battre monnaie.

Mais j'ai fini par constater que nous négros-africains, nous nous accomodons plus aux frontières artificielles crées par nos colonisateurs , dans la logique desquels nous nous complaisons dans cette forme de "nationalisme" larvée.. pour ne jamais voir et savoir où est notre salut.. Je n'en dirais pas plus sur ce sujet...
 LapipaJe ne le dirai pas assez. Tu es caratérisé par une paresse et un refus notoires de donner "le pourquoi" des affirmations que tu balances ici et là. Je trouve quand même inadmissible, intenable, paresseux, superficiel voire irresponsable qu´un Lapipa balance la conclusion d´un de ses mémoires ici sans expliquer comment il est arrivé à une telle conclusion. Un petit résumé de ta démarche pour arriver à une conclusion aussi banale aurait pu être intéressant pour le débat. Ne penses-tu pas? Il ressort vaguement de la conclusion de ton fameux mémoire que la résolution des problèmes Africains ne doit pas se limiter au plan national. Tu soutiendrais que les Africains obordent leurs problèmes de manière commune, globale voire supranationale. Ton idée n´est pas mauvaise. C´est un projet ambitieux. Mais, il néglige certains paramètres.Tiens, une petite histoire de l´Union Européenne (UE), comme une Organisation Internationale par laquelle l´Europe essaye de résoudre ses problèmes de manière supranationale, même si certains domaines restent encore réservés à la compétence nationale. L´UE est l´exemple d´un processus d´intégration sectorielle qui a amené les pays Europèens à aborder leurs problèmes de manière globale.Ce processus d´intégration est parti de la création de la Communauté Européenne du Fer et de l´Acier (CEFA) en Avril 1951 par la France, l´Allemagne, l´Italie, la Belgique, la Hollande et le Luxemburg afin de coordonner la production du fer et de l´acier, deux sectors déterminants dans la production de matériels de guerre. Il s´agissait aussi à l´époque de tenir l´Allemagne sous controle du fait de la guerre.Au vue des progrès de la CEFA, les signataires ont pris l´initiative d´étendre le processus d´intégration et proposèrent la création de la Communauté Européenne de Défense (CED) et de la Communauté de la Politique Européenne (CPE). Mais, ces initiatives ont échoué à l´époque car elles touchaient des domaines principaux de la souveraineté nationale des Etats membres.Pour cette raison, le processus d´intégration s´est d´abord limité au plan économique. C´est ainsi qu´en Mars 1957, les 6 membres signèrent les Traités de Rome (entrés en vigueur en Janvier 1958). Désormais, l´Europe dispose de: la CEFA, la CEE, et de l´EURATOM, sans oublier la création de la Politique Commune de l´Agriculture.- CEE avec pour but l´établissement d´un marché commun. Cela est passé d´abord par l´abolition des barrières douanières interétatiques (jusqu´en Juillet 1968). Avec la signature des Actes Unitaires Européens en 1986, l´europe établit complètement son marché interne. Ce projet veut dire l´abolition complète des barrières matérielles, fiscales et techniques.- EURATOM pour assurer l´approvisionnement des Etats membres en énergie atomique,- Politique Communautaire de l´Agriculture: La France a conditionné sa participation à la CEE à la prise en compte de l´agriculture dans ce processus d´intégration. Au cas contraire, elle n´était pas prête à participer à la CEE. C´est ainsi qu´après les pourparlers et sur insistance de la France, les produits comme, le riz, le tabac, le lait, les oeufs, les fruits, les légumes, la viande de porc et de boeuf, la volaille, le céréal... ont été pris en compte dans la Politique Communautaire Agricole en 1968.L´UE, à l´aide de laquelle l´Europe pense de manière globale fâce à ses problèmes, vit le jour en Février 1992 avec la signature du Traité de Maastricht. Depuis lors, elle a évolué dans le sens d´une Organisation supranationale.Enfin, l´intégration a poursuivi son cours pour aboutir à la création de l´Euro en Janvier 2002. Voilà pour la petite histoitre de l´UE. Ce petit résumé de l´histoire de l´UE peut paraitre ennuyeux, mais il a ses raisons. Il retrace le chemin que l´Europe a parcouru pour arriver au stade où ses Etats ne se bornent pas à la nation. Ce chemin ne se veut pas universel et les pays Africains ne sont pas obligés de l´emprunter nécessairement. Mais, il peut être une possibilté.L´UE est une Organisation "sui generis", c´est-à-dire unique en son genre. Elle a une particularité qui la différencie des autres Organisations Internationales. Il existe dans plusieurs régions du monde des Organisations comme l´Union Africaine, l´ASEAN, le NAFTA... Mais aucune de ces Organisations n´a dépassé le statu d´une simple Organisation Internationale. Le caractère supranational de l´UE réside dans le fait que les lois communautaires priment sur celles des Etats membres.Cette histoire de l´UE veut montrer que les Etats Européens se sont d´abord sentis prêts à céder certaines compétences à l´UE afin de résoudre de manière globale les problèmes. Cela est passé par une intégration progressive des secteurs dans lesquels ces Etat étaient prêts à céder des compétences. Pour les pays Africains, il va falloir d´abord penser de manière nationale: définir au plan national dans quels secteurs chaque Etat serait prêt à céder sa compétence par exemple à l´Union Africaine. Par la suite, il faut que cette volonté de céder des compétences existe réellement. A l´état actuel des Etats Africains, rares sont ceux qui sont prêts à céder des compètences dans les secteurs dont ils pensent étre du domaine de leur souveraineté. Finalement, je dirais que lancer une conclusion d´un mémoire de 1975 sans en donner les démarches, me laisse sur ma faim. C´est aussi passer sous silence (c´est grâve!!!) les difficultés liées à une quelconque résolution globale ou communautaire des problèmes du continent. Créer une bourse interafricaine de matières premières est une propostion intéressante. Mais, elle reste vague et néglige les particularités des différents pays africains.
Dernière modification par Eburneen le juil. 30, 08 1:27 pm, modifié 1 fois.
LE GARDIEN DU SOLEIL DES INDEPENDANCES



Eburneen
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 5177
Inscription : avr. 24, 08 10:35 am
Localisation : Germany

Message par Eburneen » juil. 30, 08 8:06 pm

lapipa a écrit :" une telle assertion creuse" ?...
N´est-ce pas?
LE GARDIEN DU SOLEIL DES INDEPENDANCES



Avatar de l’utilisateur
lapipa
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2868
Inscription : mars 16, 06 9:45 am

Message par lapipa » juil. 30, 08 9:44 pm

Eburneen a écrit :

lapipa a écrit :" une telle assertion creuse" ?...

N´est-ce pas?



...Tout à fait !...
La vérité se trouve ailleurs !...



Eburneen
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 5177
Inscription : avr. 24, 08 10:35 am
Localisation : Germany

Re:Le Franc CFA

Message par Eburneen » juil. 31, 08 9:43 am

Quelle est alors la raison de ta question: "une telle assertion creuse?..."
LE GARDIEN DU SOLEIL DES INDEPENDANCES



NOFUGU
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2385
Inscription : déc. 28, 05 9:41 pm
Localisation : Abidjan, Côte d'Ivoire

Re:Le Franc CFA

Message par NOFUGU » juil. 31, 08 1:01 pm

ben a écrit :extrait du discours de ouaga; gbagbo ds le texte: "Fort heureusement, nous avons une pratique commune qui s’appuie sur l’expérience de la gestion de notre monnaie, le Franc CFA. Grâce à cette expérience, et malgré ses limites, nombre de nos économies savent résister aux chocs extérieurs et intérieurs. C’est fort de cela que je soutiens que rien ne devrait s’entreprendre pour saborder la monnaie commune ni l’affaiblir. Tout au contraire, nos énergies doivent converger vers le renforcement de cet outil pour le rendre plus performant et donc plus attrayant. Notre objectif doit être d’élargir la zone à tous les autres Etats de la sous région" heureusement, il sait ,lui.
Ce n'est pas le fait d'avoir une monnaie commune qui pose probleme, bien au contraire. Mais plutot l'arrimage du franc CFA a l'euro. je ne pense pas que l'objectif de la CI est d'avoir sa propre monnaie , mais de pousser les autres a adherer a l'idee d'avoir une monnaie commune qui ne serait plus liee a l'euro.
By any means necessary



Eburneen
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 5177
Inscription : avr. 24, 08 10:35 am
Localisation : Germany

Re:Le Franc CFA

Message par Eburneen » juil. 31, 08 1:27 pm

Alé lo tchô, NOFUGU !!!!
LE GARDIEN DU SOLEIL DES INDEPENDANCES



Répondre