Rafraichir la liste des Recentes Discussions sur ABIDJANTALK FORUM
Apres Les Elections de 2025,…    by Martin Féral 30 Jul 2021, 0:43
Pourquoi Gbagbo nous sert son…    by Martin Féral 30 Jul 2021, 0:38
Investissements sécurisés en …    by Rytchie 29 Jul 2021, 1:59
On ne tue pas ceux qui marche…    by webmaster 24 Jul 2021, 19:54
Merci Gabon. On attend la Cot…    by sam kehi,le… 24 Jul 2021, 12:34
Réseaux Sociaux Alternatifs    by Prince 21 Jul 2021, 8:42
Combien ceci aurait coute en …    by webmaster 18 Jul 2021, 1:38
Le diabete n'est pas incurable    by webmaster 17 Jul 2021, 22:18
Procréation médicalement assi…    by webmaster 4 Jul 2021, 0:34
Tchad: Idriss Deby    by Martin Féral 3 Jul 2021, 20:22
Le balafon, c'est pour nous    by webmaster 29 Jun 2021, 4:35
Shipping from anywhere    by sam kehi,le… 28 Jun 2021, 13:32
... autres recents topics


Argentine:Comment les Noirs ont été exterminés

L'arbre à palabre où tous les problemes se reglent
sam kehi,le Guere
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9512
Inscription : avr. 25, 05 4:57 pm

Argentine:Comment les Noirs ont été exterminés

Message par sam kehi,le Guere » juin 03, 21 3:32 am

La traduction par Google Translate.

<<
Argentine Anti-Noir
26 juillet 2018
AfroTRUE
Donc, mes chers Noirs, il y a un autre pays que vous voudrez peut-être ajouter à la liste « Endroits où je ne devrais probablement pas voyager à cause du racisme anti-noir que je pourrais subir », et si vous les listez par ordre alphabétique, celui-ci pourrait être en haut de votre liste.

ARGENTINE.

Une publication Facebook de Femi Fani-Kayode avait fait le tour de Twitter après le match Islande contre Argentine à la coupe du monde – d'ailleurs FÉLICITATIONS FRANCE !!!- où un homme noir a eu une conversation avec une femme argentine (je suppose blanche) à propos de comment l'Argentine a vicieusement éliminé tous les Noirs d'Argentine.

La publication facebook commence par…

En regardant le match de l'Argentine et de l'Islande aujourd'hui et en me demandant pourquoi il n'y avait pas de joueurs noirs dans l'équipe argentine alors que d'autres équipes d'Amérique du Sud avaient des joueurs noirs ou biraciaux, je me suis souvenu d'une conversation que j'avais eue l'année dernière.


SIGNALER CETTE ANNONCE

Je n'avais pas regardé ce match mais je suis sûr qu'il ne pouvait pas être le seul à se demander… je veux dire le Brésil, la Colombie et l'Uruguay l'ont fait… alors que s'est-il passé avec l'Argentine ?

Je lui ai demandé.

« Vous n'avez pas de Noirs en Argentine ?

Elle a dit avec une franchise de fait.

"Non. Il y a longtemps, après l'esclavage, nous les avons tous tués.

Eh bien… voilà notre réponse.

Résultat de l'image pour I'm secoué gif


SIGNALER CETTE ANNONCE

Elle a continué en mentionnant à quel point elle avait honte de son peuple et a admis que c'était bien pensé. Systématique même.

"D'abord, ils ont forcé la plupart des hommes à se battre pour l'Argentine contre le Paraguay. Ils les ont sciemment envoyés dans des batailles mal planifiées pour que l'armée paraguayenne fasse pour eux ce qu'ils ne pouvaient pas faire eux-mêmes. Tuez les noirs.

La plupart d'entre eux y sont morts. "

Wawu.

« Les autres ont été forcés de vivre dans cette province où il y avait la peste. Une maladie que le gouvernement a refusé d'endiguer pour qu'il puisse aussi faire pour eux ce qu'ils ne pouvaient pas faire… Ils ont refusé de mettre en place des hôpitaux, des cliniques, des abris convenables, des points de vente de nourriture, rien. Ils ont créé le meilleur environnement pour que la maladie se développe. Il a tué le reste des hommes qui avaient survécu à la guerre.

C'est du mal à l'état pur. Cela semble presque fictif à cause de la façon dont c'est incroyablement maniaque… cela ressemble au plan de ces monstres et méchants qui ont des griffes pour les doigts et "mwahahaha" dans le ciel sombre avec des éclairs et du tonnerre frappant en arrière-plan.

Mais c'est vrai… C'était la vie des immigrés ouest-africains et centrafricains volés sur le sol argentin.

"Plus vous êtes sombre, plus il y a de chances qu'ils vous envoient dans cet endroit pour vivre ou à la guerre pour mourir. Les femmes à la peau plus claire ont été forcées de coucher avec les hommes blancs, de sorte que leurs enfants sont biraciaux, puis elles ont forcé les enfants lorsqu'ils grandissent à dormir avec des hommes blancs, de sorte que la noirceur de la peau des enfants est devenue de plus en plus blanche jusqu'à ce moment-là. on ne voyait plus de Noirs visiblement »

Le colorisme y a donc aussi joué un rôle.

C'est dangereux pour les Noirs de pratiquer le colorisme… il a été littéralement utilisé par les colonisateurs pour vous anéantir et séparer, par exemple la règle d'une goutte en Amérique.

C'est stupide de penser que vous exercez la même énergie de vos colonisateurs entre vous.

«C'était tellement grave que les Noirs ont fui vers le Chili, le Pérou, la Bolivie, le Brésil et même le Paraguay où ils ont été mieux traités même si pas aussi bien qu'ils devraient l'être, comme traités comme des êtres humains méritant la pleine égalité. Au moins, ceux-là ne voulaient pas les tuer et acceptaient de leur donner protection et moyen de subsistance. »

Maintenant, voici quelque chose que j'aurais aimé apprendre à l'école :

«En fait, au Chili, il y avait une ville appelée Arica où les Noirs étaient tellement acceptés et respectés que dans les années 1700, deux hommes noirs libres, l'un appelé Anzurez, ont été élus maires. Mais les maîtres coloniaux blancs d'Espagne sont venus six mois plus tard et ont annulé les élections, ils avaient peur que d'autres villes donnent trop de droits aux noirs. Mais les noirs qui ont trouvé du secours ne se sont pas plaints, ils ont fait dire à d'autres de fuir l'Argentine et de venir les rejoindre. Après tout, qu'est-ce qui a été annulé des élections par rapport à la mort ?

Wow "trop ​​de droits"... comme c'est déshumanisant. Je suppose que nous n'étions pas humains, nous ne méritions pas autant de droits.

"Ceux que les Argentins n'ont pas tués à cause de la guerre ou de la maladie, et du viol et de la fécondation, ont fui le pays et finalement nous nous sommes débarrassés des Noirs"

Qu'est-ce que vous dites même à cela?

Elle a poursuivi ses études.

"Donc, bien qu'ils aient aboli l'esclavage en 1815 en Argentine, il a continué jusqu'en 1853, après quoi la principale préoccupation des dirigeants était de savoir comment se débarrasser des esclaves noirs et de leurs descendants."

Je suppose que ceux qui avaient toujours l'air (et étaient) noirs.

« Notre président qui nous a dirigés de 1868 à 1874, Domingo Faustino Sarmiento, a écrit dans son journal en 1848, c'était bien avant qu'il ne devienne président et que l'esclavage ait pris fin : « Aux États-Unis… 4 millions sont noirs, et dans 20 ans être 8 millions… Que faire de ces noirs, haïs par la race blanche ?' – Cela montre qu'il pensait déjà à éliminer les Noirs avant de devenir président et quand il est devenu président, il a réussi.

Le visage du diable argentin lui-même :

président de la DFS

« Le monde n'a-t-il rien dit ? »

"Non. Ils l'ont ignoré. Je suis sûr que la plupart d'entre eux voulaient faire la même chose mais ont échoué. A cette époque, ils les admiraient. Je me souviens quand j'irai au Brésil quand j'étais enfant, l'ami de mon père dira avec dégoût en regardant les Brésiliens noirs – nous aurions dû avoir votre courage et les achever. Tous. Rendez le Brésil blanc comme l'Argentine.

« Et les Européens ?

Elle a ri.

« C'est un secret de polichinelle, tout comme le roi Léopold et son génocide au Congo. Personne n'en parle, mais ils le savent. Au moins les plus âgés le font. Les plus jeunes pas tellement. Pourquoi pensez-vous que tous les nazis ont fui en Argentine après la Seconde Guerre mondiale ? »

J'étais silencieux.

Elle a continué.

« Parce que c'était l'endroit idéal pour la plupart des racistes maléfiques de l'histoire. »

Semble à peu près juste. Les racistes abritent les racistes, les colonisateurs abritent les colonisateurs.

"Malheureusement, dans une certaine mesure, il est toujours accueillant et accommodant de la haine raciale, nous avons pris le Tango des esclaves africains et nous l'avons fait nôtre. En Argentine, personne ne vous dira la véritable histoire de cette danse. Ils ne veulent pas l'associer à l'Afrique. En fait, si vous leur posez des questions sur les Noirs en Argentine, ils vous diront qu'il n'y a jamais eu de Noirs en Argentine.

Ils les enseignent dans les écoles. Ils réécrivent l'histoire, ils la rendent toute blanche. Et comme je l'ai dit, tout est sous la surface. Ils ne sortent jamais et disent que nous détestons les Noirs. L'Argentine n'est que des blancs ou quelque chose comme ça. Ils viennent de faire en sorte que le pays ne soit réservé qu'aux Blancs. »

C'est donc ce qu'ils font, dégoûtant.

Niez-le puis trompez les autres et la jeune génération de leur véritable passé et de leur histoire. Réécrivez-le comme s'il n'y avait pas de sang sur leurs mains.

J'ai regardé ses amis, des argentins comme elle, qui se prélassaient sur les chaises du pont, vêtus de leurs minuscules bikinis, buvaient des pina coladas et souriaient.

Elle suivit mon regard et se tourna vers moi.

Ne vous laissez pas berner par tous ces sourires, grattez la surface et vous verrez que tout ce qu'ils veulent, c'est que vous disparaissiez ».

Jude Idada Toronto. >>

Source : https://afrotrue.wordpress.com/
La vulnerabilite' de l'Afrique est aussi due au fait que de veritables chefs de gangs accedent a' la magistrature supreme en Europe.Ces derniers utilisent leurs armees pour attaquer nos pays comme des bandits attaquent une banque.