1-- Pulchérie Gbalet toujours en prison sans jugement |2-- PULCHERIE GBALET PRÉSIDENTE DE L,ACI (SOCIETE CIVILE)a été arrêtée cet après après-midi à YOPOUGON pour avoir dénoncé le 3ème mandat d'ADO. |
Rafraichir la liste des Recentes Discussions sur ABIDJANTALK FORUM
France: mes colonies sont a m…    by webmaster 13 Apr 2021, 2:05
Ou sont les grands projects e…    by webmaster 12 Apr 2021, 21:34
Russie vs France en CentrAfri…    by webmaster 11 Apr 2021, 2:17
L'importation du Ble    by webmaster 9 Apr 2021, 17:21
DERNIER APPEL AVANT LA LIBÉRA…    by webmaster 8 Apr 2021, 3:07
Entrevue de Charles Blé Goudé…    by webmaster 4 Apr 2021, 14:49
Rwanda: pas de soldat en cago…    by webmaster 3 Apr 2021, 0:26
La France change les constitu…    by webmaster 2 Apr 2021, 15:19
CPI: le juge Tarfusser detrui…    by webmaster 1 Apr 2021, 17:32
Nous n'avons qu'une ville en …    by webmaster 27 Mar 2021, 22:57
Tanzanie: Le president est mo…    by Atipadipa 26 Mar 2021, 11:57
Vladimir Poutine resume le di…    by webmaster 20 Mar 2021, 19:33
... autres recents topics


La presse ghanéenne annonce le décès de Jerry Rawlings à 73 ans

L'arbre à palabre où tous les problemes se reglent
Africain
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2351
Inscription : nov. 16, 05 5:03 pm

La presse ghanéenne annonce le décès de Jerry Rawlings à 73 ans

Message par Africain » nov. 12, 20 4:30 pm

Un digne fils de l'Afrique

--------------------

https://www.connectionivoirienne.net/20 ... -a-73-ans/

La presse ghanéenne annonce le décès de Jerry Rawlings à 73 ans

Selon les médias ghanéens, l’ancien président, le capitaine Jerry John Rawlings est décédé du covid-19 à 73 ans ce jeudi.

Ancien pilote capitaine de l’armée de l’air, Rawlings aura marqué l’histoire de son pays et du continent africain.

(Wikipédia)
Jerry Rawlings, né Jeremiah John Rawlings, le 22 juin 1947 à Accra (Côte-de-l’Or) d’un père écossais et d’une mère ghanéenne, est un homme d’État et ancien président de la République du Ghana (1981-2001).

Jerry Rawlings anime une première tentative de coup d’État, le 15 mai 1979. Sa tentative échoue. Il est arrêté. Trois semaines plus tard, libéré par d’autres officiers, il organise un nouveau coup d’Etat, le 4 juin 1979, qui renverse le régime du Fred Akuffo et le porte au pouvoir. Le 24 septembre 1979, il cède le pouvoir à un gouvernement civil, mené par le Président Limann.

Mécontent du pouvoir civil, qu’il estime corrompu, il reprend le contrôle du pays le 31 décembre 1981 par un nouveau coup d’État qui renverse le régime de Limann. Il devient alors le président du Conseil provisoire de la défense nationale. En 1992, Rawlings démissionne de l’armée, instaure le multipartisme, et fonde le Congrès démocratique national. Il engage le pays dans un processus de démocratisation. Il ne se réclame ni du marxisme ni du capitalisme, mais, confronté à une crise économique, il applique à partir de 1983 une politique économique libérale, répondant aux souhaits du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale.

Il est élu président le 7 décembre 1992, et prend ses fonctions le 7 janvier 1993. La IVe République du Ghana est proclamée5. Le 7 décembre 1996, il est réélu à la présidence de la République du Ghana6. Il entame son second mandat le 7 janvier 1997. Après deux mandats, la limite prévue par la Constitution ghanéenne4, Rawlings entérine la candidature de son vice-président, John Atta Mills, à la présidence en 2000, au nom de son parti. Mais le 7 décembre 2000, c’est le candidat de l’opposition, du Nouveau Parti patriotique (NPP), John Kufuor, qui est élu président. L’alternance est pacifique, Rawlings passe à son tour dans l’opposition. Le 28 décembre 2008, le candidat du Congrès démocratique national John Atta-Mills est cette fois élu président, marquant une nouvelle alternance politique. Encore une fois, cette alternance est pacifique.

Hervé Coulibaly