Rafraichir la liste des Recentes Discussions sur ABIDJANTALK FORUM
Ouattara n'etait meme pas con…    by Princesse 30 Mar 2020, 17:46
Joyeux Noel    by Yafohi 30 Mar 2020, 2:25
Escroquerie dans "l'Emergence"    by webmaster 24 Mar 2020, 6:39
Paolo Sannella, ancien Ambass…    by webmaster 21 Mar 2020, 21:02
Un français et un dioula mis …    by sam kehi,le… 13 Mar 2020, 16:42
Mort de Guéi Robert: témoigna…    by PASquare 10 Mar 2020, 18:31
Lida Kouassi sur Affi    by webmaster 7 Mar 2020, 19:12
Ouattara veut choisir le proc…    by Yafohi 7 Mar 2020, 18:00
F. Compaore sera extrade'    by sam kehi,le… 6 Mar 2020, 12:45
La Solution Finale aux Problè…    by sam kehi,le… 2 Mar 2020, 18:44
Le CFA, une arme nucleaire mo…    by Observateur… 23 Feb 2020, 17:37
SORO démontre que OUATTARA n'…    by sam kehi,le… 15 Feb 2020, 20:50
... autres recents topics


Franceàfric Macron joue les deux cartes terroristes Ouattara et Soro : Alexandre Benalla devenu conseiller du criminel G

L'arbre à palabre où tous les problemes se reglent
JulieAmadis
Bienvenu(e)
Bienvenu(e)
Messages : 7
Inscription : janv. 15, 19 3:44 pm

Franceàfric Macron joue les deux cartes terroristes Ouattara et Soro : Alexandre Benalla devenu conseiller du criminel G

Message par JulieAmadis » déc. 27, 19 5:09 pm

Franceàfric Macron joue les deux cartes terroristes Ouattara et Soro : Alexandre Benalla devenu conseiller du criminel Guillaume Soro 9 ans après son attaque de la télévision ivoirienne
https://ipeavaeafaf.blogspot.com/2019/1 ... artes.html


Benalla est devenu le conseiller du principal chef terroriste opérationnel de Côte d'Ivoire - Guillaume Soro le général en chef des assassins Forces Nouvelles

Sur cette image de la RTI on voit le terroriste Soro haranguer ses miliciens pour l'attaque du 16 décembre 2010


Le 16 décembre 2010 le journal "Le Nouvel Observateur" voyait bel et bien "une centaine" de terroristes sortir armés de l'hôtel du Golf

12h [De notre envoyé spécial Christophe Boltanski, dans la manifestation] : Une foule de 300 jeunes environ, précédés par une centaine de Forces Nouvelles, partent de l'hôtel du Golf.

Des terroristes dont les images ont peu a peu été censurées sur les médias franceàfric.

Google ne voit même plus les images du JT 20h de TF1 où l'on voyait les porteurs de Kalachnikov et de lance-roquettes sortir de l'Hôtel du Golf QG des terroristes.

Les images ci-dessous sont extraites d'une vidéo maintenant interdite en France.
(voir dans l'article original)

Ce sont ces criminels Forces Nouvelle armés de Kalachnikov et de lance-roquettes qui ont pris d'assaut les forces de sécurité loyalistes du président élu Laurent Gbagbo.



BENALLA CONSEILLER D'UN CHEF TERRORISTE


Alexandre Benalla est maintenant le conseiller officieux de Soro.

Selon les informations du Monde, M. Benalla joue aujourd’hui le rôle de conseiller officieux de Guillaume Soro, 47 ans, ancien chef rebelle puis premier ministre et ancien président de l’Assemblée nationale désormais candidat à l’élection présidentielle ivoirienne de 2020.Reconverti dans le conseil, M. Benalla aide son « ami » Soro à préparer son arrivée à Abidjan, ville qu’il a quittée il y a six mois. Le Monde

Face aux arrestations des partisans de Soro par son complice Ouattara le gredin Benalla a twitté avant d'effacer

«Le silence de la #France est assourdissant, après avoir fêté la démocratie (et les contrats!), annoncé la fin du franc CFA, aucune réaction sur l’arrestation de parlementaires et de membres de l’opposition en RCI», a-t-il écrit dans un tweet qui a été publié le 26 décembre."


Après la publications de ce tweet le compte d'Alexandre Benalla a été supprimé... par qui ?



Le compte @ABenalla_ est supprimé.

La polémique de trop ? Un retrait rapide après 5 mois sur Twitter. pic.twitter.com/cz4VKem3fX

— Wladislas Aulner (@_wladislas) December 26, 2019



Benalla le "bras droit de Macron" qui a fait scandale en France pour avoir tabassé des manifestants à la Contrescarpe en se faisant passer pour un policier et pour avoir utiliser un passeport diplomatique illégalement , a supprimé un tweet pro Soro.


Macron jouerait ainsi sur les deux cartes en même temps pour les prochaines présidentielles Ouattara et Soro ... mais il ne souhaite pas que son jeu soit dévoilé.

#MacronMacoutes Scandale Benalla : Macron reconstruit un SAC en Marche, une police illégale parallèle à ses milices Franceàfric MNLA Ansardine JNIM Soro etc
https://ipeavaeafaf.blogspot.com/2018/0 ... acron.html

Passeport diplomatique ! Benalla, le Foccart Franceàfric de Macron ! Barbouze de la Contrescarpe au palais de l'"Exécuteur" Déby du Tchad
https://ipeavaeafaf.blogspot.com/2018/1 ... la-le.html


L'ATTAQUE TERRORISTE DU 16 DECEMBRE 2010


Guillaume Soro a organisé la fausse manifestation pacifique - mais vraie attaque terroriste - le 16 décembre 2010 où ses soi-disant manifestants pacifiques étaient munis de Kalachnikov....



QUERELLES SORO OUATTARA
ENTRE LES DEUX CHEFS TERRORISTES DE CÔTE D'IVOIRE


Ouattara a fait arrêter les partisans de Soro en l'accusant de préparer un coup d'Etat.

Soro fait l'objet d'un « mandat d'arrêt international » pour « tentative d'atteinte à l'autorité de l'État »

"Adepte des réseaux sociaux, M. Soro a donné dans une série de messages sur son compte Twitter sa version de son rocambolesque retour manqué lundi, fustigé l'arrestation de ses partisans et attaqué son ancien allié devenu adversaire, le président ivoirien Alassane Ouattara. En froid avec le pouvoir depuis près d'un an, l'ex-président de l'Assemblée nationale, toujours député, fait désormais l'objet d'un « mandat d'arrêt international » de la justice ivoirienne pour « tentative d'atteinte à l'autorité de l'État ». Ce mandat a été émis lundi, le jour même de son retour prévu, selon le procureur de la République d'Abidjan, Richard Adou. Des « éléments en possession des services de renseignements » établissent « clairement que le projet devait être mis en œuvre incessamment », a affirmé le procureur à la télévision publique lundi soir, semblant évoquer un coup de force, 20 ans après le coup d'État de 1999. M. Soro devait rentrer dans son pays, après six mois d'absence. Ses militants l'attendaient impatiemment pour lancer sa campagne électorale pour la présidentielle d'octobre 2020. Mais son avion privé a finalement atterri au Ghana. Le Point


Seul un gouvernement révolutionnaire CNR Sankara mettra en place une vraie justice en Côte d'Ivoire, une vraie justice anti-terroriste.

Seul un gouvernement révolutionnaire appuyé sur 3 millions d'Ivoiriens et leur 120 000 délégués de base pourra installer des TPR, des tribunaux révolutionnaires pour juger Guillaume Soro et ses commanditaires : Sarkozy, Ban Ki Moon, Johnnie Carson, Hillary Clinton, Obama, Jean-Marie Bourry (ONUCI) et toute la Franceàfric.... incluant Hollande, Macron et...... Alexandre Benalla.... dernière recrue du complot terroriste



COMPLEMENT : LE 16 DECEMBRE 2010 L'OBS DECRIVAIT L'ATTAQUE TERRORISTE DE 200 MILICIENS SANS..... UTILISER LE MOT

Par L'Obs

Publié le 17 décembre 2010 à 18h05


Vendredi 17 décembre

17h30 Le chef de l'ONU Ban Ki-moon estime que la volonté de Laurent Gbagbo de se maintenir au pouvoir en Côté d'Ivoire conduira à une "parodie de démocratie", mettant en garde contre toute attaque des troupes des Nations unies présentes sur place.

16h45 [De notre envoyé spécial Christophe Boltanski] On n'a toujours aucune nouvelle de l'Hôtel du Golf. Mais à Koumassi, quartier populaire plutôt pro-Ouattara où il y a eu un mort hier, les habitants ne se sont pas mobilisés aujourd'hui. Ceux que j'ai interrogés sont très découragés. Ils se disent déçus et ils ont peur : ils soulignent qu'ils n'ont pas d'armes pour se défendre face aux miliciens libériens et à la garde républicaine. Ils ne comprennent pas pourquoi on leur demande d'aller manifester : ils estiment qu'ils ont fait leur travail en votant, et que c'est maintenant à leurs "chefs d'agir".
Ils espéraient que les Forces Nouvelles prennent les choses en main et que l'Onuci – et derrière elle les forces françaises de la Licorne – les protègent lors de la marche pacifiste sur la RTI. Ils mettent maintenant leurs espoirs dans une intervention internationale. D'ailleurs, depuis que Nicolas Sarkozy a appelé Laurent Gbagbo à quitter son poste, ils sont convaincus que la France va intervenir militairement avant la fin de la semaine.

15h30 Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) se dit "vivement préoccupé" par les violences en Côte d'Ivoire, appelant les forces de l'ordre locales à un usage "proportionné" de la force.

14h35 La Russie appelle les parties en conflit à s'abstenir de violence.

14h15 Les Etats-Unis déclarent autoriser le départ de leur personnel d'ambassade non-essentiel en poste en Côte d'Ivoire.

13h30 Les dirigeants des pays de l'Union européenne appellent l'armée ivoirienne à se placer sous l'autorité du "président démocratiquement élu" Alassane Ouattara.

13h00 [De notre envoyé spécial Christophe Boltanski] Le climat est très tendu dans les quartiers populaires d'Abidjan où je me suis rendu ce matin. Toutes les boutiques sont fermées, les habitants dans la rue sont très nerveux, il y a des policiers postés à tous les coins de rue stratégiques. Dans le Nord de la ville, au carrefour Williamsville, une vingtaine de jeunes postés sur un pont se sont mis à lancer des pierres sur des voitures. On a aussitôt entendu des détonations et vu débarquer deux blindés de la garde républicaine et un camion de police. Dans le quartier populaire d'Abobo, fief de Ouattara, un carrefour stratégique était entièrement bloqué, avec des barricades dressées par les forces de l'ordre. Il s'agissait du Cecos, un corps de police assez fidèle à Gbagbo. On a commencé à discuter avec des habitants. Un homme se plaignait de ne pouvoir se rendre à l'hôpital. Dès que l'attroupement s'est formé, on nous a tiré dessus. Il semble que consigne a été donnée de tirer dès qu'il y a un semblant de rassemblement.

12h55 Le Haut commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR) s'attend à ce que le nombre de personnes fuyant la Côte d'Ivoire atteigne les 5.000 au début de la semaine prochaine au plus tard, en raison des violences.

12h40 S'exprimant depuis Bruxelles, Nicolas Sarkozy appelle Laurent Gbagbo à partir "avant la fin de la semaine" sinon il figurera sur la liste des personnes visées par des sanctions de l'Union européenne.

11h50 La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton met en cause la "responsabilité" dans la crise en Côte d'Ivoire de ceux qui s'opposent à un transfert pacifique du pouvoir à Alassane Ouattara.

10h50 [De notre envoyé spécial Christophe Boltanski] Alors que nous étions bloqués à l'Hôtel du Golf hier soir, l'ambassade de France est venue chercher les journalistes français vers 20h, et nous avons pu enfin passer les barrages que nous n'avions pas réussi à franchir avec l'Onu. Aujourd'hui, revenir à l'Hôtel du Golf semble très difficile : plusieurs personnes ont essayé ce matin de passer les barrages, en vain. Que va-t-il se passer ? Les partisans d'Alassane Ouattara vont-ils vraiment marcher sur la RTI et la Primature ? Il est possible qu'ils essaient de nouveau et que cela se passe comme hier - peut-être en plus calme. La crise ne semble pas partie pour se dénouer dans les 48h...

10h05 Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Jean Ping, est arrivé à Abidjan pour tenter de trouver une solution à la crise politique.



Jeudi 16 décembre

22h30 Le Conseil de sécurité met en garde les auteurs d'attaques contre des civils, soulignant qu'ils seront tenus pour responsables de leurs actes et "traduits en justice".

21h20 Les violences ont fait au moins vingt morts, dix manifestants et dix membres des forces de l'ordre, selon un communiqué du gouvernement de Laurent Gbagbo.

20h40 Laurent Gbagbo dispose d'un "temps limité" pour céder le pouvoir à Alassane Ouattara et il en est conscient, affirme un haut responsable américain.

20h20 L'Union européenne prépare une liste de 18 ou 19 noms, essentiellement des proches de Laurent Gbagbo, qui seront l'objet de sanctions comme un gel d'avoirs et des restrictions de visas, apprend-on de sources diplomatiques.

19h35 Un porte-parole de l'ONU indique que quelque 800 Casques bleus sont postés autour de l'Hôtel du Golf d'Abidjan.

19h25 Diverses sources indiquent qu'au moins onze personnes ont été tuées et près d'une trentaine blessées jeudi dans des affrontements.

18h55 Selon Amnesty International, au moins neuf "manifestants non armés" ont été tués à Abidjan par les forces de l'ordre loyales à Laurent Gbagbo alors qu'ils tentaient de rejoindre le siège de la télévision d'Etat RTI.

18h30 Le gouvernement français exclut de nouveau toute "ingérence dans la politique intérieure ivoirienne" en dépit de la montée des violences entre les partisans des deux présidents proclamés.

18h25 [De notre envoyé spécial Christophe Boltanski, à l'Hôtel du Golf] On est piégé dans l'hôtel, qui est totalement encerclé. On a tenté de sortir avec les camions de l'Onu, mais on a tous été refoulés aux barrages. Du coup on s'apprête à y passer la nuit.
Dans une conférence de presse, Guillaume Soro a confirmé que les Forces Nouvelles avaient perdu deux hommes, et qu'une trentaine de civils étaient morts. Il a lancé "un appel à garder la sérénité à la population", et a réaffirmé qu'il "maintenait les objectifs initiaux" pour demain : il a annoncé qu'un cortège allait se réunir dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui pour se rendre à la RTI et à la "Primature". Si le camp Ouattara a décidé de cette marche, c'est qu'il avait peur que ses partisans se démobilisent, que la population s'accommode de la situation présente. Mais la population a peur ; il n'est pas dit qu'elle se remobilisera demain après les affrontements d'aujourd'hui.
Guillaume Soro a répété que seuls la garde républicaine et les mercenaires avaient tiré aujourd'hui, tandis que le chef de la gendarmerie et le chef d'état-major des armées avaient "refusé de s'associer aux massacres".
Maintenant, le camp Ouattara espère deux choses : que l'armée se rallie à son camp et que les Forces Nouvelles déboulent du Nord et qu'elles parviennent à prendre Yamoussoukro.

18h00 L'ambassade des Etats-Unis en Côte d'Ivoire a été touchée par un tir de roquette incontrôlé, annonce le département d'Etat, sans faire de blessé.

16h00 Des éléments de l'ex-rébellion ivoirienne, favorables à Alassane Ouattara, et des forces fidèles à Laurent Gbagbo se sont affrontés à la mi-journée à Tiébissou, dans le centre de la Côte d'Ivoire, apprend-on auprès des deux camps.

15h10 [De notre envoyé spécial Christophe Boltanski, à l'Hôtel du Golf] Meité Sindou, porte-parole du Premier ministre de Ouattara, Guillaume Soro, a indiqué, lors d'un point presse à l'hôtel, qu'ils avaient envoyé en reconnaissance, avant de donner le feu vert au cortège, des "éléments de sécurité" qui ont été pris sous les tirs de la garde républicaine déployée au carrefour de Mme Houphouët-Boigny. Il y a eu, a-t-il confirmé, un accrochage avec armes lourdes, tirs d'obus et de canons qui a fait deux morts et un blessé dans le camp Ouattara. Il a dénombré 30 morts et 100 à 110 blessés parmi les civils dans différents quartiers populaires d'Abidjan qui ont plutôt voté Ouattara : Adjamé, Koumassi, Abobo, Treichville, Yopougon.Il a affirmé que la garde républicaine avait fait plusieurs tentatives pour attaquer le périmètre de sécurité de l'Hôtel du Golf. Mais au moment où je parle, on n'entend plus de tirs. D'après Meité Sindou, les tirs provenaient de la garde républicaine mais aussi de miliciens libériens, que Laurent Gbagbo aurait recrutés en nombre – il les évalue au nombre de 3.000.
Il a affirmé qu'il y avait trois blindés des forces pro-Gbagbo autour de l'hôtel. Pourraient-ils être tentés de prendre d'assaut l'hôtel ? Je ne crois pas : les casques bleus de l'Onu sont toujours postés autour du bâtiment – d'après Meité Sindou, ils n'ont pas tiré ce matin. Les forces françaises de la Licorne ont en outre assuré qu'elles interviendraient si l'Onu le demandait, ce qui peut être assez dissuasif pour les forces de Gbagbo.Il a néanmoins annoncé qu'il maintenait l'objectif de se rendre à la RTI aujourd'hui et à la Primature demain. Sans dire quand ni comment. Alors qu'on lui demandait si on pouvait parler de "guerre civile", il a répondu par la négative.Pour le moment, nous sommes bloqués dans l'hôtel, et nous allons probablement y passer la nuit. Pour les journalistes, il est apparemment très difficile de travailler ailleurs qu'ici dans Abidjan. Une équipe de France 2 s'est fait piquer son matériel à un barrage militaire.

14h12 Le camp Ouattara appelle, dans un communiqué, les Ivoiriens à poursuivre la "mobilisation". Guillaume Soro "appelle les populations à la mobilisation et les invite à ne pas se laisser distraire par cette dictature des chars, et à réclamer la liberté de l'information pluraliste par les médias d'Etat", indique un communiqué publié par ses services.

13h15 Le Parlement européen adopte une résolution appelant les Ivoiriens à rejeter la violence et invitant la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton à prendre de "nouvelles initiatives" pour soutenir le président élu Alassane Ouattara.

13h10 [De notre envoyé spécial Christophe Boltanski, de retour à l'Hôtel du Golf] On entend toujours des tirs très nourris, devant l'hôtel mais aussi côté lagune, qui proviennent de fusils mitrailleurs, de kalachnikovs, d'armes lourdes... J'ai vu un blessé dans les rangs des Forces Nouvelles, et, d'après ce qu'on m'a dit, il y en a au moins deux autres. L'hôtel, où tout le monde s'est replié, est encerclé. Alassane Ouattara a fait une brève apparition dans le hall pour rassurer ses troupes.

12h50 Des éléments de l'ex-rébellion ivoirienne, protégeant le quartier général d'Alassane Ouattara à Abidjan, échangent des tirs nourris avec des forces fidèles à Laurent Gbagbo.

12h15 [De notre envoyé spécial Christophe Boltanski, dans la manifestation] Les manifestants se replient vers l'Hôtel du Golf, à l'appel des organisateurs de la marche, alors qu'on entend des tirs, des détonations à l'avant du cortège. La foule était à environ 500 mètres de son point départ quand l'appel à se replier à été donné. Guillaume Soro n'est pas encore sorti de l'hôtel.

12h [De notre envoyé spécial Christophe Boltanski, dans la manifestation] : Une foule de 300 jeunes environ, précédés par une centaine de Forces Nouvelles, partent de l'hôtel du Golf.

12h00 Une vingtaine d'ONG, qui estiment à "plusieurs dizaines" le nombre de morts en Côte d'Ivoire depuis la présidentielle, exhortent les responsables ivoiriens à appeler "au calme" les partisans des deux présidents proclamés.

11h55 Quatre personnes ont été tuées par balles à Abidjan au moment où les forces de l'ordre dispersaient des manifestants qui veulent marcher sur la télévision d'Etat. Trois ont perdu la vie dans le quartier populaire d'Adjamé (nord), un autre à Koumassi (sud).

10h35 Le procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo, prévient qu'il engagera des poursuites contre quiconque serait responsable de violences meurtrières en Côte d'Ivoire.

10h20 [De notre envoyé spécial Christophe Boltanski, posté dans l'Hôtel du Golf, où Alassane Ouattara et son gouvernement ont établi leur quartier général] : Guillaume Soro, le Premier ministre d'Alassane Outtara qui a appelé à la marche pacifique sur la RTI, n'est pas encore sorti de l'hôtel. Des fenêtres, on voit qu'il n'y a pas spécialement plus de monde que d'habitude autour du bâtiment. Ce matin, les ponts n'étaient pas fermés, et il n'y avait pas tellement plus de militaires que d'habitude sur les routes.

10h10 Les forces de l'ordre fidèles à Laurent Gbagbo dispersent des manifestants à Abidjan, dans un fief d'Alassane Ouattara, faisant au moins trois blessés.

9h40 Le périmètre est hermétiquement bouclé par les forces de l'ordre loyales au président Laurent Gbagbo, autour du siège de la télévision d'Etat ivoirienne (RTI) sur lequel des partisans de son rival Alassane Ouattara s'apprêtent à marcher.

7h00 Dans le quartier populaire d'Abobo (nord), fief d'Alassane Ouattara, des dizaines de jeunes commencent à se regrouper, face à un important déploiement des Forces de défense et de sécurité (FDS) fidèles à Laurent Gbagbo.

(S. H.-L. - Nouvelobs.com)



EburDeDieu
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 1446
Inscription : mai 09, 11 2:30 pm

Re: Franceàfric Macron joue les deux cartes terroristes Ouattara et Soro : Alexandre Benalla devenu conseiller du crimin

Message par EburDeDieu » déc. 28, 19 11:23 pm

Un jour, nous allons faire le compte rendu...Il y aura surement un Tribunal Populaire pour juger tous les crimes en Cote d'Ivoire!



Répondre