Connectez-vous !! 

 Le dico d'Abidjantalk   |  Selections d'Abidjantalk   |  Les Ethnies   | AbidjanTalk RSS  | Armée française dehors  | Gbagbo à la Haye
 La Lybie voulue par les ...(52) Jais  La forfaiture dramanienne...(389) Beauté Nubi  L'heure H est arrivée (16) Yafohi  L'Afrique n'est pas pauvr...(53) Eburneenne
 Rdr: 33 vice-presidents (4) sam kehi,le  L'Arabie Saoudite devoile (22) Beauté Nubi  Une Afrique sans les Afri...(120) Eburneenne  Messages aux Chretiens Af...(9) webmaster
 Que se passe-t-il a Harar...(38) Eburneenne  Insecurite galopante sous...(221) Eburneenne  Pour suivre le proces de ...(1031) Eburneenne  Coup de gueule (0) Tipa
 Oh honte a la France, pay...(120) Eburneenne  L'exemple Kemi Seba (14) Eburneenne  Femme integre, digne, de ...(42) Eburneenne  Gbagbo le resistant afric...(208) Eburneenne
 La predation occidentale ...(77) Eburneenne  Le kandadouhou Affi suit ...(8) Eburneenne  CI: Famine au Nord (6) Jais  ..... Les 210 derniers topics .......

Special:  Le Coup d'Etat     La FranceAfrique        On Dit Quoi?              Videos de la Crise       Audience CPI 2013

abidjantalk.com Index du Forum » Discussion Generale (Actualité. L'arbre à Palabre) » Une Afrique sans les Africains: voila le projet Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante      [Montrez toutes les pages]
Poster un nouveau sujet Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
Re:UNE AFRIQUE SANS LES AFRICAINS: VOILA LE PROJET " GÉ
Mai 07, 17 4:04 pm     Re:UNE AFRIQUE SANS LES AFRICAINS: VOILA LE PROJET " GÉ        15
Son Excellence
EburDeDieu


Inscrit le: 09 Mai 2011
Messages: 1424
WebZone:
Patrie:
 258
En vérité, personne n'aime les Africains de part le monde entier! Celà aurait du^ etre notre force dans la solidarité. Hors, les africains sont "solidaires " à paroles. Et la crise ivoirienne a fait voir beaucoup de choses!

0

Revenir en haut
Répondre au sujet
Mai 08, 17 4:38 am     Re: Une Afrique sans les Africains: voila le projet        16
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4087
WebZone:
Patrie:
 800
Tellement vrai EburDeDieu , mais malheureusement, les Africains, eux-memes ne s'aiment pas. Sinon, crois-tu que les pays de la sous-region se seraient ligues contre la Cote d'Ivoire durant cette tragedie qui nous frappe depuis le 19 sptembre 2002 et continue sans qu'aucun de nos voisins ne s'en indigne, au contraire, ils en tirent un enorme profit du malheur qui frappe notre cher pays la Cote d'Ivoire.

Une video qui illustre l'attitude de nombre d'Africains.

1


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Mai 11, 17 1:56 am     Re: Une Afrique sans les Africains: voila le projet        17
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4087
WebZone:
Patrie:
 800
LES AFRICAINS ONT ETE DÉPORTÉS PAR LES ESCLAVAGISTES EUROPÉENS ET ARABES PENDANT 1500 ANS.

Cela continue aujourd'hui sous une autre forme, nous le constatons avec la deportation du President Gbagbo et de son ministre Ble Goude. Ne nous leurrons pas la face, la razzia europeenne est encore d'actualite avec la complicite de negres de maison mal dans leurs peaux de l'acabit d'Alassane Dramane Ouattara et son homme des missions infames Soro le petit gros. Malgré
le temps qui s'est écoule, nous n'avons pas encore montre au reste du
monde que nous sortons grandis de toutes ces souffrances atroces,au contraire
nous nous enfonçons chaque jour un peu plus dans la vanite, le bling bling, le m'a-tu vuisme, l'egoisme notoire et l'ignorance.Notre histoire a été écrite
par ceux qui nous ont domine et nos di
rigeants, leurs sous/prefets
leur ont vendu toutes nos richesses, la plupart des elites africaines a trahi le combat de la souverainete et de la dignite de l'Homme Africain
pour penser seulement qu'a leurs seuls intérêts egoistes et mesquins. La majorite des Africains prefere vivre comme les occidentaux, notre culture est bafouee par
l'administration installee par le colon et voulue par les marionettes africaines installees a la tete de chaque colonie.

Ainsi, etaient traites les Africains kidnappes par les esclavagistes europeens ou arabes.

0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Mai 18, 17 1:40 am     Re: Une Afrique sans les Africains: voila le projet        18
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4087
WebZone:
Patrie:
 800
Voici comment est-ce que l'Afrique, notre continent est percu par les nations dites puissantes et aidees dans leurs taches macabres par les indignes fils de l'Afrique qui ont accepte par egoisme notoire d'etre des marionnettes, des bequilles des predateurs occidentaux pour detruire leur propre continent.

0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Mai 21, 17 2:05 am     Re: Une Afrique sans les Africains: voila le projet        19
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4087
WebZone:
Patrie:
 800
Le 15 octobre 1987, Thomas Sankara fut assassiné par quelqu'un qu'il pensait etre son ami fidèle et personnel, le tenebreux Blaise Compaore, l'un des bourreaux du digne peuple de Cote d'Ivoire.

0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Mai 24, 17 5:33 am     Re: Une Afrique sans les Africains: voila le projet        20
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4087
WebZone:
Patrie:
 800
La quasi-totalité des terminaux portuaires en Afrique (francophone) sont entre les mains de Vincent Bolloré,c´est à dire de la France.

Tout est donc sous contrôle!!! Bolloré peut faire entrer ce qu´il veut et même les armes pour financer les rebellions. Les services secrets africains eux, au lieu de controler les activités de ce truand de bolloré passent plus de temps à surveiller et á tabasser les opposants.

Les Africains ont certes les pieds au 21e siècle, mais les actes de bon nombre d'entre eux, montrent qu´ils vivent encore à l'âge de la pierre.

L'occident et ses sous-fiffres africains nuisent gravement a l'Afrique.

0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Mai 28, 17 8:18 pm     Re: Une Afrique sans les Africains: voila le projet        21
Son Excellence
PatrioteForEver


Inscrit le: 16 Oct 2012
Messages: 1145
WebZone:
Patrie:
 329
Reponse à Son Excellence Eburneenne 3:
 
Ma soeur, merci pour ton topic et ta constance !
Je n'avais pas attention quand j'ai posté la vidéo du Professeur en Gomez!

Dans tous les cas , il appartient aux Africains de se reveiller !!!

0

Revenir en haut
Répondre au sujet
Mai 28, 17 10:13 pm     Re:Une Afrique sans les Africains: voila le projet        22
Son Excellence
sam kehi,le Guere


Inscrit le: 25 Avr 2005
Messages: 8931
WebZone: United States
Patrie:
 1928
lls ne nous exploitent pas parce qu'ils veulent priver les << Africains>> de la gestion des affaires africaines. Ils le font parce qu'ils sont des gloutons a' l'echelle internationale. On a affaire a' une pegre qui veut  controler -et qui en fait controle - les richesses mondiales. Ils exploiteraient un asiatique, un europeen, un Nord American, un Sud -americain, un arabe  ou un africain qui se trouverait sur leur chemin.

Le cas des USA

Le cartel de la réserve fédérale: les huit familles



Région :
 

Les quatre cavaliers du système bancaire américain (Bank of
America, JP Morgan Chase, Citigroup and Wells Fargo) possèdent les
quatre cavaliers du pétrole (Exxon Mobil, Royal Dutch/Shell, BP Amoco et
Chevron Texaco) en tandem avec Deutsche Bank, la BNP, Barclays et
d’autres anciens pontes européens de l’argent. Mais leur monopole sur
l’économie globale ne s’arrête pas aux limites des champs pétroliers.

D’après les déclarations d’entreprise 10K enregistrées avec la SEC
(NdT: la commission des cotations boursières, le “shériff” de Wall
Street, ou ce qui devrait l’être), les quatre cavaliers de la banque
sont parmi les 10 actionnaires majeurs de pratiquement toutes les
entreprises figurant dans le ghotta du Fortune 500 [1]


Alors qui sont donc les actionaires de ces banques centralisant
l’argent ? Cette information est gardée de manière plus ferme. Mes
demandes aux agences régulatrices bancaires concernant la question de
savoir qui possède les actions des top 25 compagnies américaines tenant
les actions des banques ont initialement reçu un status couvert par le
Freedom of Information Act (NDT: loi sur la liberté de l’information,
qui aux Etats-Unis prévoit d’empêcher le secret de l’information), avant
d’être finalement refusées sous couvert de raisons de “sécurité
nationale”. Ceci est très ironique, sachant que bon nombre
d’actionnaires résident en Europe.


Un des monument de la richesse de l’oligarchie globale qui possède
ces compagnies de holding bancaire est la US Trust Corporation, fondée
en 1853 et maintenant propriété de Bank of America. Un des récents
directeurs de l’US Trust Corporation et administrateur honoraire était
Walter Rothschild. D’autres directeurs furent Daniel Davison de JP
Morgan Chase, Richard Tucker d’Exxon Mobil, Daniel Roberts de Citigroup
et Marshall Schwartz de Morgan Stanley. [2] J.W. McCalister, un membre
éminent de l’industrie du pétrole avec des entrées dans la maison des
Saouds, écrivit dans le Grim Reaper, qu’il a obtenu des
informations de banquiers saoudiens, qui citaient le fait que 80% de la
banque fédérale de New York, de loin la plus puissante branche de la
réserve fédérale, étaient détenus par juste huit familles, dont quatre
résident aux Etats-Unis. Ce sont les familles Goldman Sachs,
Rockefellers, Lehmans et Kuh Loebs de New York, les Rothschild de Paris
et de Londres, les Warburg de Hambourd, les Lazards de Paris et les
Israël Moses Seifs de Rome.


CPA Thomas D. Schauf confirme les dires de McCallister, ajoutant que
10 banques contrôlent les douze branches de la réserve fédérale. Il
nomme N.M Rothschild de Londres, Rotshschild Bank de Berlin, la banque
Warburg de Hambourg, la banque Warburg d’Amsterdam, Lehmans Brothers de
New York, Lazard Brothers de Paris, la banque Kuhn Loeb de New York, la
banque Israel Moses Seif de Rome, Goldman Sachs de New York et la banque
JP Morgan Chase de New York. Schauf également cite William Rockefeller,
Paul Warburg, Jacob Schiff et James Stillman comme étant les individus
qui ont le plus d’actions à tire individuel dans la réserve fédérale.
[3] Les Schiffs sont étroitement liés à Kuhn Loeb, les Stillmans de
Citigroup, qui se marrièrent dans le clan Rockefeller au début du
siècle.


Eustace Mullins arriva aux même conclusions dans son livre “Les
secrets de la réserve fédérale”, dans lequel il montre des diagrammes
connectant la Fed et ses banques membres avec les familles Rothschild,
Warburg, Rockefeller et autres. [4] Le contrôle exercé par ces familles
sur l’économie globale ne peut pas être exagéré et est couvert
volontairement du sceau du secret. Leur bras médiatique est prompt à
discréditer toute information exposant ce cartel de banques privées
comme étant une “théorie du complot”. Pourtant, les faits demeurent.


La maison Morgan


La banque de la réserve fédérale est née en 1913, la même année que
mourut J. Pierpont Morgan et que la fondation Rockefeller fut créée. La
maison Morgan présidait sur la finance américaine depuis le coin de Wall
Street et Broad, agissant déjà en quasi banque centrale américaine
depuis 1838, quand Georges Peabody la fonda à Londres.


Peabody était un partenaire d’affaires des Rothschilds. En 1952,
l’enquêteur sur le Fed Eustace Mulins émit la suposition que les Morgans
n’étaient de fait que les agents de Rothschild. Mullins écrivit que les
Rothschilds “…préféraient opérer de manière anonyme aux etats-Unis
derrière la façade de la JP Morgan and co”. [5] L’écrivain Gabriel Kolko
écrivit “Les activités des Morgan en 1895-96 à vendre des bons du
trésor or américains en Europe étaient basées sur une alliance avec la
maison Rothschild.” [6]


La pieuvre financière Morgan enroula rapidement ses tentacules autour
du monde. Morgan Grenfell opérait depuis Londres. Morgan et Ce depuis
Paris. Les cousins des Rothschilds Lambert montèrent Drexel et compagnie
à Philadelphie.


La maison des Morgans étaient impliquées avec les Astors, DuPonts,
Guggenheims, Vanderbilts et les Rockefellers. Elle finança le lancement
de AT&T, de General Motors, General Electric et DuPont. Tout comme
les banques de Londres Rothschild et Barings, Morgan devint partie
prenante dans la structure de bon nombre de pays.


Dès 1890, la maison Morgan prêtait à la banque centrale d’Egypte,
finançait les chemins de fer russes, renflouait les obligations du
gouvernememt provincial du Brésil et finançait des travaux publics
argentins. Une récession économique en 1893 renforça la puissance
financière de Morgan. Cette année là, Morgan sauva les Etats-Unis d’une
panique bancaire, formant un groupement pour remonter les réserves
fédéralesavec un envoi d’une valeur de 62 millions de dollars d’or des
Rothschilds. [7]


Morgan fut la force motrice derrière l’expansion occidentale des
Etats-Unis, finançant et contrôlant les chemins de fer qui avançaient
vers l’Ouest. En 1879 les chemins de fer centraux de New York, financés
par Cornelius Vanderbilt-Morgan donnèrent des prix préférentiels à John
D. Rockefeller pour son monopole pétrolier de la Standard Oil, scellant
ainsi la relation Rockefeller/Morgan.


La maison Morgan alors tombe sous le contrôle familial Rothschild et
Rockefeller. Un titre du New York Herald clame “Les géants du chemin de
fer forment un trust gigantesque”. J. Pierpont Morgan qui déclara un
jour “la compétition est un pêché” se réjouissait maintenant, “pensez un
peu que tout le traffic ferrovière en compétition à l’Ouest de St Louis
est placé sous le contrôle d’une trentaine d’hommes.”

[8] Morgan et le
banquier de d’Edward Harriman Kuhn Loeb obtenaient un monopole sur les
chemins de fer, tandis que les dynasties banquières Lehman, Goldman
Sachs et Lazard rejoignaient les Rockefellers à contrôler la base
industrielle états-unienne. [9]


En 1903, les huit familles établirent le Banker’s Trust. Benjamin
Strong du même organisme fut le premier gouverneur de la banque de la
réserve fédérale de New York.

La création de la réserve fédérale en 1913
fusionna la puissance des huit familles à la puissance militaire et
diplomatique du gouvernement américain. Si leurs prêts internationaux
n’étaient pas repayés, les oligarques pouvaient maintenant déployer les
fusiliers marins américains (NdT: traduction la plus proche pour “US
Marines ») pour collecter les dettes. Morgan, Chase et Citibank
formèrent une alliance internationale syndiquée de prêteurs sur gage.


La maison Morgan était dans les petits papiers de la maison Windsor
britannique et de la maison italienne de Savoie. Les Kuh Loebs,
Warburgs, Lehmans, Lazards, Israël Moses Seifs et Goldman Sachs étaient
également très proches des maisons royales européennes. Dès 1895, Morgan
contrôlait le flot d’or qui entrait et sortait des Etats-Unis.

La
première vague des fusions américaines étaient dans sa prime enfance et
était promue par les banquiers. En 1897, il y eut 69 fusions
d’entreprises industrielles. En 1899, il y en eut 1200. En 1904, John
Moody, le fondateur de Moody’s Investor Services, dit qu’il était alors
impossible de séparer les intérêts des Rockefellers et des Morgans. [10]


La méfiance du public envers l’alliance se propagea. Beaucoup les
considéraient comme des traitres à travailler avec le vieux système
financier européen. La Standard Oil de Rockefeller, les aciers
américains de Andrew Carnegie et les chemins de fer de Edward Harriman
étaient tous financés par le banquier Jacob Schiff de  Kuhn Loeab, qui
lui travaillait en relations étroites avec les Rothschilds d’Europe.


Plusieurs états de l’ouest des Etats-Unis banirent les banquiers. Le
populiste William Jennings Bryan fut trois fois le candidat présidentiel
démocrate de 1896 à 1908.

Le thème central de sa campagne
anti-impérialiste fut de dire aux citoyens que les Etats-Unis étaient en
train de tomber dans le piège de “l’esclavage financier au capital
britannique”. Teddy Roosevelt battît Bryan en 1908, mais fut forcé à la
suite de ce feu de brousse anti-impérialiste de faire passer le décret
anti-trust. Il s’attaqua ensuite au trust de la la Standard Oil.


En 1912 eurent lieu les auditions Pujo, qui s’occupèrent des
concentrations de pouvoir à Wall Street. La même année, Mme Harriman
vendît ses parts substantielles de la banque du New York Guaranty Trust à
J.P Morgan, créant ainsi Morgan Guaranty Trust. Le juge Louis Brandeis
convainquît le présidfent Woodrow Wilson de terminer les situations
d’inter-relations de comités directeurs. La loi anti-trust Clayton fut
passée en 1914.


Jack Morgan le fils et successeur de J. Piermont, répliqua en
demandant aux clients de Morgan Remington et Winchester d’augmenter la
production d’armement. Il décida que les Etats-Unis devaient entrer dans
la première guerre mondiale. Pressé par la fondation Carnégie et
d’autres instances de l’oligarchie, Wilson céda.

Comme Charles Tansill
écrivit dans “L’Amérique s’en va en guerre”: “Même bien avant que la
poudre ne parle, la firme française des frères Rothschild câbla à Morgan
and co à New York suggérant le flottement d’un prêt de 100 millions de
dollars, dont une partie substantielle serait laissée aux Etats-Unis
pour payer les dépenses françaises pour des achats de produits
américains.”


La maison Morgan finança la moitié de l’effort de guerre américain,
tout en recevant des commissions pour avoir introduit des sous-traitants
comme General Electric, DuPont, les aciers Américain, Kennecott et
ASARCO. Tous étaient des clients de Morgan. Morgan finança également la
guerre des Boers britannique en Afrique du Sud et la guerre
franco-prussienne. La conférence de la paix de Paris en 1919 fut
présidée par Morgan, qui mena les efforts de reconstruction à la fois de
l’Allemagne et des alliés. [11]


Dans les années 1930, le populisme refît surface après que Goldman
Sachs, Lehman et autres banques eurent profité du crash de 1929. [12] Le
président du comité bancaire du parlement américain Luois McFadden
(démocrate-New York) dit de la grande dépression: “ce ne fut pas un
accident. Ce fut planifié… Les banquiers internationaux pensèrent à
créer une situation de désespoir afin de pouvoir en émerger comme nos
dirigeants absolus.”


Le sénateur Gerald Nye (démocrate-Dakota du nord) présida une enquête
sur les munitions en 1936. Nye conclua que la maison Morgan précipita
les etats-unis dans la première guerre mondiale pour protéger des
emprunts et pour créer un essort de l’industrie de l’armement.

Nye
produisit plus tard un document dont le titre était “La prochaine
guerre”, qui réferrait cyniquement au “truc de le vielle déesse
démocratie”, par lequel le Japon pourrait-être dupé dans une seconde
guerre mondiale. En 1937, le secrétaire à l’intérieur Harold Ickes, mit
en garde de “l’influence des 60 familles américaines”. L’historien
Ferdinand Lundberg plus tard écrivit un livre ayant le même titre. Le
juge de la cour suprême de justice William O. Douglas décria
“l’influence de Morgan… la plus pernicieuse dans la finance et
l’industrie aujourd’hui.”


Jack Morgan répondit en rapprochant les Etats-Unis de la seconde
guerre mondiale. Morgan avait des relations très étroites avec les
familles Iwasaki et Dan, les clans les plus riches du Japon, qui
possédaient Mitsubishi et Mitsui respectivement, depuis que ces deux
compagnies émergèrent des shogunats du XVIIème siècle.

Quand le Japon
envahit la Manchourie et massacra les paysans de Nankin, Morgan minimisa
l’incident. Morgan avait aussi d’étroites relations avec le fasciste
italien Benito Mussolini, tandis que le nazi allemand Dr. Hjalmer
Schacht était la liaison entre la banque Morgan et l’allemagne durant la
seconde guerre mondiale. Après la guerre, les représentants de Morgan
rentrèrent Schacht à la Bank for International Settlements (BIS) à Bâle
en Suisse. [13]


La maison Rockefeller


La BIS est la banque la plus puissante du monde, une banque centrale
globale pour les huit familles qui contrôlent les banques centrales de
presque toutes la nations occidentales et des pays en voie de
développement.

Le premier président de la BIS fut le banquier de
Rockefeller Gates McGarrah, un officiel de la Chase Manhattan Bank et de
la réserve fédérale. McGarrah était le grand-père de l’ex-directeur de
la CIA Richard Helms. Les Rockefellers, tout comme les Morgans, avaient
des relations très étroites avec Londres. David Icke écrit dans “Les
enfants de la matrix”, que les Rockefellers et les Morgans n’étaient que
des “prête-noms” pour les Rothschilds. [14]


La BIS est une propriété de la réserve fédérale, de la banque
d’angleterre, de la banque d’italie, banque du canada, banque de suisse,
banque de hollande, banque fédérale allemande et la banque de france..


L’historien Carroll Quigley écrivit dans son épique livre “Tragédie
et Espoir” que la BIS faisait partie d’un plan, celui de “créer un
système mondial de contrôle financier dans des mains privées et capable
de dominer le système politique de chaque pays et l’économie du monde
dans son entiereté… un contrôle s’exerçant de manière féodale par les
banques centrales du monde agissant de concert à travers des accords
secrets.” Le gouvernement américain avait une méfiance historique à
l’égard de la BIS, et fit pression sans succès pour qu’elle soit
abandonnée en 1945 à la conférence de Bretton-Woods.

Au contraire de
cela, la puissance des huit familles fut exacerbée avec la création par
la conférence de Bretton-Woods du FMI et de la banque mondiale. Le
banque fédérale américaine ne prit des parts à la BIS qu’en Septembre
1994. [15]


La BIS détient au moins 10% des fonds de réserve d’au moins 80
banques centrales au monde, du FMI et autres institutions
multilatérales. Elle sert d’agent financier pour les accords
internationaux, collecte les informations sur l’économie globale et sert
de prêteur ou de dernier rempart pour éviter un effondrement financier
global général.

La BIS fait la promotion d’un agenda de fascisme
monopolistique capitaliste. Elle donna un prêt de soudure à la Hongrie
dans les années 1990 pour assurer la privatisation de l’économie de ce
pays. Elle servit de canal de financement d’Adolf Hitler pour les huit
familles, emmené par Henry Schroeder des Warburgs et la banque
Mendelsohn d’Amsterdam. Un certain nombre de chercheurs assument que la
BIS est en fait le centre du blanchiement d’argent du traffic de drogue
global. [16]


Ce n’est pas une coïncidence si la BIS a son QG en Suisse, la cache
financière préférée pour la richesse de l’aristocratie globale et
quartier général de la loge franc-maçonne P2 italienne Alpina et Nazi
International. D’autres institutions que contrôlent les huit familles
inclues le Forum Economique Mondial (Davos NdT), la Conférence Mnnétaire
Internationale et l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).


Bretton Woods fut une aubaine pour les huit familles. Le FMI et la
banque mondiale étaient centrales à ce “Nouvel Ordre Mondial”. En 1944,
les premiers bons de la banque mondiale furent amenés par Morgan Stanley
et la First Boston. La famille française Lazard devint plus impliquée
dans les intérêts de la maison Morgan.

Lazard Frères, la banque
d’investissement la plus importante de France, est la propriété de
Lazard et des familles David-Weill, vieille tradition bancaire de Gênes
représentée par Michelle Davive. Un directeur récent et PDG de Citigroup
fut Sanford Weill.


En 1968, Morgan Guaranty lança Euro-Clear, une banque basée à
Bruxelles spécialisée dans le système de négoce des sécurités
Eurodollar. Ce fut la première aventure automatique.

Certains appelèrent
Euro-Clear “la bête”. Bruxelles sert de QG pour la nouvelle banque
centrale européenne (BCE) et pour l’OTAN. En 1973, les officiels de
Morgan se rencontrèrent secrètement aux Bermudes pour opérer la
résurrection illégale de la vieille maison Morgan, 20 ans avant que la
loi Glass Steagal fut abandonnée.

Morgan et les Rockefeller donnèrent
l’apport financier de départ pour Merrill Lynch, la propulsant dans le
top 5 des banques d’investissement américaines. Merrill Lynch est
maintenant une partie de Bank of America.


John D. Rockefeller utilisa sa richesse du pétrole pour acquérir
Equitable Trust, qui avait absorbé plusieurs grandes banques et
entreprises dans les années 1920. La grande dépression de 1929 aida
Rockefeller à consolider sa puissance. Sa banque Chase, mergea avec la
banque de Manhattan de Kuhn Loeb pour former la banque Chase Manhattan,
ainsi cimentant une relation familiale de longue durée.

Les Kuhn-Loeb
avaient financé, avec les Rothschilds, la quête de Rockefeller pour
devenir le roi du pétrole. La banque National City Bank de Cleveland
donna les fonds à John D. Rockefeller dont il avait besoin pour
s’embarquer dans le monopole de l’industrie pétrolière américaine. La
banque fut identifiée dans une enquête du congrès comme étant une des
trois banques des Rothschilds aux Etats-Unis dans les années 1870; quand
John D. créa pour la première fois la Standard Oil dans l’état de
l’Ohio. [17]


Un des associés de Rockefeller dans la Standard Oil était Edward
Harkness dont la famille fut amenée à contrôler Chemical Bank. Un autre
fut James Stillman, dont la famille contrôlait Manufacturers Hanover
Trust, Les deux banques ont mergé sous l’ombrelle de JP Morgan Chase.
Deux des filles Stillman marièrent deux des fils de William Rockefeller.
Les deux familles contrôlent une grosse part de Citigroup également.
[18]


Dans les affaires des assurances, les Rockefellers contrôlent
Metropolitan Life, Equitable Life, Prudential and New York Life. Les
banques de Rockefeller contrôlent 25% de tous les biens des 50 plus
grandes banques commerciales des Etats-Unis et 30% de tous les biens des
50 plus grosses compagnies d’assurance aux Etats-Unis. [19] Les
compagnies d’assurance, la première aux Etats-Unis fut créée par les
franc-maçons, jouent un rôle important dans la donne de l’argent de la
drogue aux Bermudes.


Les entreprises sous contrôle des Rockefeller incluent Exxon Mobil,
Chevron Texaco, BP Amoco, Marathon Oil, Freeport McMoran, Quaker Oats,
ASARCO, United, Delta, Northwest, ITT, International Harvester, Xerox,
Boeing, Westinghouse, Hewlett-Packard, Honeywell, International Paper,
Pfizer, Mororola, Monsanto, Union Carbide et General Foods.


La fondation Rockefeller a des liens très étroits avec les fondations
Carnegie et Ford. D’autres aventures philanthropiques de la famille
incluent le fond des fréres rockefeller, Rockefeller Institute for
Medical Research, General Foundation Board, Rockefeller University et
l’Université de Chicago, qui vomit régulièrement un flot continue
d’économistes d’extrême droite, apologistes du capital international,
incluant Milton Friedman.


La famille possède 30 Rockefeller Plaza, où l’arbre de Noël national
est allumé chaque année et le Centre Rockefeller. David Rockefeller fut
instrumental dans la construction des tours du WTC.

La maison de famille
des Rockefeller est un complexe dans la partie bourgeoise de New York
appelée Pocantico Hills. Ils possèdent également un duplex de 32 pièces
sur la 5ème avenue à Manhattan, un manoir à Washington DC, le ranch
Monte Sacro au Vénézuéla, des plantations de café en Equateur, plusieurs
fermes au Brésil, une grande propriété à Seal Harbor, dans le Maine et
des stations balnéaires dans les Caraïbes, Hawaïï et à Porto Rico. [20]


Les familles Dulles et Rockefeller sont cousines. Allen Dulles créa
la CIA, assista les nazis, couvra l’assassinat de Kennedy de la
commission Warren et fît une alliance avec la confrérie des Frères
Musulmans pour créer des assassins conditionnés. [21]


Son frère John Foster Dulles, fut président des trusts bidon de la
Goldman Sachs avant l’effondrement de la bourse en 1929 et aida son
frère à renverser des gouvernements au Guatémala et en Iran. Tous deux
étaient membres de la société secrète Skull & Bones, du Conseil en
Relation Etrangère (CFR) et franc-maçons au 33ème degré. [22]


Les Rockefellers furent instrumentaux pour former le club de Rome et
son agenda de dépopulation, dans leur propriété familale de Bellagio en
Italie. Leur propriété de Pocantico Hills donna naissance à la
Commission Trilatérale. La famille est une pourvoyeuse de fonds
importante pour le mouvement eugéniste, qui accoucha d’Hitler, du
clonage humain et de la forme courante d’obsession génétique sur l’ADN
qui court dans les cercles scientifiques américains.


John Rockefeller Junior fut à la tête du conseil de la population
jusqu’à sa mort. [23] Son fils du même nom est un sénateur élu pour la
Virginie de l’Ouest. Son frère Winthrop Rockefeller fut lieutenant
gouverneur d’Arkansas et demeure l’homme le plus puissant de cet état.

Dans une interview avec le magazine Playboy en Octobre 1975, le
Vice-président Nelson Rockefeller, qui était aussi gouverneur de l’état
de New York, articula les vues globalistes et arrogantes de sa famille
de cette façon: “Je crois absolument dans une planification mondiale
totale de l’économie, des affaires sociales, de la politique, de
l’armée…”


Mais de tous les frères Rockefeller, c’est le fondateur de la
commission trilatérale et président de la banque Chase Manhattan David
qui propulsa l’agenda fasciste de la famille sur la scène globale.

Il
défendît le Shah d’Iran, le régime d’apartheid d’Afrique du Sud, et la
junte militaire de Pinochet au Chili. Il fut le plus grand financier du
CFR, de la commission trilatérale et (pendant la guerre du Vietnam), du
comité pour une paix effective et durable en Asie, une aventure
affairiste pour ceux qui faisaient leur argent et vivaient du conflit.


Nixon lui proposa d’être son secrétaire au trésor (ministre des
finances, NdT), mais Rockefeller déclina l’offre, sachant que sa
puissance était bien supérieure en étant à la tête de la banque Chase
Manhattan. L’écrivain Gary Allen écrivit dans son livre “Le dossier
Rockefeller” en 1973: “David Rockefeller a rencontré 27 chefs d’état,
incluant les dirigerants de la Chine et de l’URSS.”


En 1975, après Le coup de la Nugan Hand Bank et de la CIA contre le
premier ministre australien Gough Whitlam, son successeur nommé par la
couronne britannique se dépêcha d’aller aux Etats-Unis où il rencontra
Gerald Ford après avoir rencontré David Rockefeller. [24]

http://www.mondialisation.ca/le-cartel-de-la-r-serve-f-d-rale-les-huit-familles/25107




0



Dernière édition par sam kehi,le Guere le Mai 28, 17 10:15 pm;

La vulnerabilite' de l'Afrique est aussi due au fait que de veritables chefs de gangs accedent a' la magistrature supreme en Europe.Ces derniers utilisent leurs armees pour attaquer nos pays comme des bandits attaquent une banque.
Revenir en haut
Répondre au sujet
Mai 30, 17 5:35 am     Re: Une Afrique sans les Africains: voila le projet        23
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4087
WebZone:
Patrie:
 800
PatrioteForEver a ecrit: ''Reponse à Son Excellence Eburneenne 3: Ma soeur, merci pour ton topic et ta constance !Je n'avais pas attention quand j'ai posté la vidéo du Professeur en Gomez! Dans tous les cas , il appartient aux Africains de se reveiller !!!''

___________________________________________________

Merci la-bas a tous ceux qui sont epris de justice, qui hait l'injustice et qui veulent voir la Cote d'Ivoire debarassee de la vermine sahelienne ainsi que la restauration et la rehabilitation de notre tres cher pays qui debouchera sur la delivrance de toute l'Afrique, pris en otage par l'oligarchie imperialiste par l'entremise de ses indignes fils, cupides jusqu'a la moelle de la trempe de DAO rebelle 1er volmentu, Soro le petit gros, Joseph Kabila de la RDC, Sassou N'Guesso du Congo, Paul Biya du Cameroun... En tout cas, personne ne viendra faire notre combat a notre place, il appartient a chaque Africain de se lever et de dire non a la predation occidentale. La liberte ne s'octroie pas mais elle s'arrache. Seule, la lutte paie!!!

0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Mai 30, 17 5:48 am     Re: Une Afrique sans les Africains: voila le projet        24
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4087
WebZone:
Patrie:
 800
Sam, je ne suis pas de ton avis pour cette fois. Ces gens-la ont decide de detruire l'Afrique et le Moyen-Orient et c'est cela qui est la realite. Il faut remarquer que depuis leurs deux guerres occidentales et non mondiales, ces leucodermes ne s'attaquent plus mais passent desormais par des personnes sans valeur et dignite, que ce soit au Moyen-Orient ou en Afrique pour mettre a genou cette partie du monde. Les Asiatiques ont connu ce que nous vivons mais eux, se sont battus pour leur honneur et ont chasse l'envahisseur occidental apres de apres combat. Je me rappelle encore le courage des Vietnamiens unis qui ont fait mordre la poussiere aux Etats-Unis malgre leurs armes sophistiques.Ce qui fait que cette pegre occidentale continue a verser le sang en Afrique, c'est que les Africains ne sont pas unis et qu'il y a des dirigeants comme Abdoulaye Wade, Abdoul Diouf, Macky Sall du Senegal, Blaise Compaore et Roch Kabore du Burkina-Faso  pour leurs interets mesquins et egoistes veulent voir d'autres pays africains a genou pour que leurs maitres colons leur jettent des os comme on le fait avec des chiens.

0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Juin 04, 17 4:28 am     Re: Une Afrique sans les Africains: voila le projet        25
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4087
WebZone:
Patrie:
 800
LES RAZZIAS ESCLAVAGISTES EUROPÉENNES CAUCASIENNES

0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Juin 04, 17 5:08 am     Re: Une Afrique sans les Africains: voila le projet        26
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4087
WebZone:
Patrie:
 800
L'empereur Menelik II d'Ethiopie

Il a battu les Italiens à la bataille d'Adoua; préservant ainsi la souveraineté de son pays. L'éthiopie est le seul pays d'Afrique qui n'a pas été colonisé. Et c'est grâce à Menelik II. C'est aussi la raison pour laquelle Addis-Abeba est la capitale de l'Union Africaine.

La conséquence positive de cela aujourd'hui en Éthiopie est qu'on parle que l'Éthiopien. Et les Éthiopiens en sont ravie. L'autre conséquence positive aussi est que les Éthiopiens n'ont pas de tuteur. Quand ils veulent construire un barrage électrique, ils ne demandent pas, au préalable, la permission de la France (ou de la communauté criminelle occidentale). Ils le font!!!

Si on avait eu des Menelik II partout en Afrique, le continent n'aurait jamais été colonisé. Mais à defaut d'avoir eu des Menelik II au 19eme siecle, devenons alors tous des Menelik II aujourd'hui. Ayons tous à coeur la souveraineté du continent. Soyons vigilants sur ce qui se trame contre nous. Ne laissons rien passer. Et arrachons notre liberté de la main des predateurs occidentaux.

Menelik II d'Ethiopie, homme integre qui a vecu dans la dignite et qui a su laisser de bonnes traces dans l'histoire de son pays et de l'Afrique

0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Juin 09, 17 7:44 am     Re: Une Afrique sans les Africains: voila le projet        27
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4087
WebZone:
Patrie:
 800
GUERRE DE L'IMAGE : COMMENT LES IMAGES NEGATIVES IMPACTENT LE REGARD DE L'HOMME AFRICAIN SUR LUI-MÊME

0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Juin 10, 17 8:57 am     Re:Une Afrique sans les Africains: voila le projet        28
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4087
WebZone:
Patrie:
 800

"Pacte colonial"

La lecture est le commencement de tout processus de libération.

*VOICI LE SYSTÈME QUI BLOQUE TOUT DÉVELOPPEMENT DES PAYS COLONISÉS PAR LA FRANCE.*


Les chefs d'états africans, sous-fifres de la France sont aussi responsables de cette mauvaise gérance mais ici, l'objectif est de pointer les systèmes,les stratégies mis en place lors de la soi-disante décolonisation.

( À partager puis a archiver)

Quand Sekou Toure decida de mettre fin au systeme vampirique francais.


Trois mille Français quittèrent le pays, en prenant tous leurs biens et détruisant tout ce qui ne pouvait être déplacé : les écoles, les crèches, les bâtiments de l’administration publique furent détruits, les voitures, les livres, les médicaments, les instruments de l'institut de recherche, les tracteurs ont été écrasés et sabotés ; les chevaux, les vaches dans les fermes ont été tués, et les nourritures entreposées
furent brûlées ou empoisonnées.

Le but de cet acte scandaleux était bien évidemment, d’envoyer un message clair à toutes les autres colonies sur les conséquences du rejet de la France.

Le fait est que peu à peu, la peur s’empara des elites africaines, et après ces
événements, aucun autre pays ne trouva jamais le courage de suivre l’exemple de Sékou Touré, dont le slogan était “Nous préférons la liberté dans la pauvreté à l’opulence dans l’esclavage.”

Pour les pays nouvellement ''indépendants'', il fallut trouver des compromis avec
la France. Sylvanus Olympio, le premier président de la république du Togo, un pays de l’Afrique de l’Ouest, trouva une solution susceptible de calmer les dirigeants Français :

Ne voulant pas continuer à subir une domination française, il refusa de signer le pacte de la colonisation proposé par De Gaulle, mais accepta en contrepartie de
payer une dette annuelle à la France pour les soi-disant avantages obtenus lors de la colonisation française.

Ce furent les seules conditions de la France pour ne pas détruire le pays avant de partir. Toutefois, le montant estimé par la France était si grand que le remboursement de la soi-disant ''dette coloniale'' était proche de 40 % du budget du pays en 1963.

Dès lors, la situation financière du Togo tout juste ''indépendant'' fut très instable, et afin de se sortir de cette situation, Olympio décida de sortir du système monétaire mis en place par la France coloniale le FCFA ( franc des colonies françaises d’Afrique ), et pensa a mettre sur pays une monnaie pour pays.

Le 13 Janvier 1963, trois jours après , qu’il commenca à imprimer les nouveaux billets, une escouade de soldats (soutenus par la France) s’empara et tua le premier président élu de l’Afrique ''indépendante'' : Olympio fut exécuté par un ex-légionnaire français, le sergent de l’armée Etienne Gnassingbé qui, au passage, reçut à ce moment une prime de 612 dollars de l’ambassade française locale pour le succès de sa mission.

Le rêve d'Olympio était de construire un pays indépendant et autonome. Mais l’idée ne correspondait pas au vampirisme français.

Le 30 Juin 1962, Modiba Keita, le premier président de la république du Mali ,
décida également de se retirer du système monétaire FCFA ( imposé à 12 pays africains nouvellement ''indépendants'').

En effet, pour le président malien, qui se penchait plus vers une économie socialiste, il était clair que la colonisation qui perdurait avec ce pacte avec la
France, devenait un piège, un fardeau pour le développement du pays
.


Le 19 Novembre 1968, comme, Olympio, Keita sera victime d’ un coup d’état menée par un autre ex-légionnaire français des affaires étrangères, le lieutenant Moussa Traoré.

De fait, durant cette période turbulente où l’Afrique se battait pour se libérer du joug de la colonisation européenne, la France usera à nombreuses reprises de
mercenaires anciennement affiliés à la légion étrangère pour réaliser des opérations tordues contre les présidents nouvellement élus
:


Au 1er Janvier 1966, Jean-Bedel Bokassa, ex-légionnaire français, fit un coup d’état contre David Dacko, le premier président de la république centrafricaine.
Le 3 Janvier 1966, Maurice Yaméogo, le premier président de la république de Haute-Volta, aujourd’hui appelé Burkina Faso, a été victime d’un coup porté par Aboubacar Sangoulé Lamizana, un-ex légionnaire français qui a combattu avec les troupes françaises en Indonésie et en Algérie.


Le 26 Octobre 1972, Mathieu Kérékou qui était un garde de la sécurité du président Hubert Maga, le premier président de la république du Bénin, a fomente un coup d'État contre le président, après avoir fréquenté les écoles militaires françaises de 1968 à 1970.

En fait , au cours des 50 dernières années, un total de 67 coups d'états se sont passés dans 26 pays en Afrique, 16 de ces pays sont des colonies françaises, ce
qui signifie que 61 % des coups d'etats en Afrique ont été initiés dans des colonies françaises
.

En mars 2008, l’ancien président français Jacques Chirac déclarait :

  ''Sans l’Afrique, la France va glisser vers le bas du rang de ''troisième puissance'' du monde.''


Le prédécesseur de Jacques Chirac, François Mitterrand avait deja declare en 1957 que : ''Sans l’Afrique, la France n’aura pas d’histoire au 21e siècle.”

En ce moment même où j’écris cet article, (2014) , 14 pays africains sont obligés par la France , à travers le pacte colonial , a mettre 85% de leurs réserves à la banque centrale de France sous le contrôle du ministère des finances français.

Jusqu’à maintenant , en 2014, le Togo et environ 13 autres pays africains
doivent encore payer la dette coloniale en France
. Les dirigeants africains qui refusent sont tués ou victimes de coup d’état . Ceux qui acceptent d'etres des sous-prefets africains sont soutenus et récompensés par la France par un style de vie somptueux, tandis que leurs populations endurent la misère et le
désespoir
.

la France n’est pas prête à se passer de ce système colonial qui lui offre une trésorerie d’environ 500 milliards de dollars en provenance de l’Afrique, et ce par année.

Les dirigeants africains qui obeissent servilement aux predateurs occidentaux font de la corruption, la gabegie, le nepotisme, le tribalisme, la demagogie, la repression, l'emprisonnement tout azimut de leurs opposants, la tyranie leur mode de gouvernance afin de servir uniquement les intérêts
de leurs maitres coloniaux.  Mais, loin d'etre une protection amicale, l'Afrique de l'ouest est offert pae ces dirigeants vereux a l'oligarchie imperialiste en renoncant à servir le peuple ou les intérêts des nations par pur egoisme, cupidite, envie, convoitise et complexe d'inferiorite vis a vis du leucoderme.

Les dirigeants africains travailleraient dans l’intérêt de leur peuple s’ils n’étaient pas constamment harcelés et intimidés par les pays coloniaux.

En 1958, Léopold Sédar Senghor, pantin francafricain déclarait sans consultation du peuple senegalais : ''Le choix du peuple sénégalais, c’est l’indépendance, ils veulent qu’elle ait lieu seulement dans l’amitié avec la France , pas en litige.''

Dès lors, la France a accepté une ''indépendance sur papier” pour ses colonies ,
mais a signé en parallèle des ''accords de coopération'', précisant la nature de leurs relations avec la France, en particulier les attaches envers la monnaie coloniale le Franc CFA, le système éducatif français, les ententes militaires et les préférences commerciales.

Voici les 11 principales composantes de la poursuite du pacte de colonisation depuis les années 1950 :

*1 . La dette coloniale pour les avantages de la France colonisatrice
Les pays nouvellement ''indépendants'' doivent payer pour l’infrastructure construite par la France dans le pays pendant la colonisation.

*2 . Confiscation automatique des réserves nationales

Les pays africains doivent déposer leurs réserves monétaires nationales en France à la banque centrale.La France tient des réserves nationales de quatorze pays africains depuis 1961 : Bénin, Burkina Faso, Guinée- Bissau, Côte-d’Ivoire, Mali,Niger, Sénégal, Togo, Cameroun, République centrafricaine, Tchad, Congo
-Brazzaville, la Guinée équatoriale et le Gabon.

La politique monétaire régissant un tel regroupement diversifié de pays est simple
car il est, géré par le trésor français , sans en référer aux autorités fiscales centrales comme l’UEMOA ou de la CEMAC. Selon les termes de l’accord qui a été mis en place par la banque centrale du CFA, chaque banque centrale de chaque pays africain est obligée de garder au moins 65 % de ses réserves de change dans un ''compte d’opérations'' tenu au trésor français, ainsi qu’un autre 20 % pour couvrir les passifs
financiers
.

Les banques centrales CFA imposent aussi un plafond sur le crédit accordé à chaque pays membre à l’équivalent de 20 % des recettes publiques de ce pays sur l’année précédente. Même si la BEAC et la BECAO ont une facilité de découvert auprès du trésor français, les traites sur les facilités de découvert sont sous réserve du consentement du trésor français. Le dernier mot est celui de la trésorerie française qui a investi les réserves étrangères des pays africains en son propre nom à la bourse de Paris.

En bref , plus de 80% des réserves de change de ces pays africains sont déposées dans les ''comptes d’opérations'' contrôlés par le trésor français . Les deux banques CFA sont africaines de nom (BEAC,BCEAO), mais n’ont pas de politiques monétaires propres. Les pays eux-mêmes ne savent pas, ne sont pas informés, à hauteur de combien la réserve de change détenues par le trésor français leur appartient en tant que groupe ou individuellement.
Les gains de l’investissement de ces fonds du trésor français sont censés être ajoutés à la réserve de change, mais il n’y a pas de comptabilité transmise aux banques ou aux pays, ni les détails de ces modifications. ''Seul un groupe restreint de hauts fonctionnaires du trésor français connaissent les montants figurant dans les ''comptes d’opérations'' où ces fonds sont investis ; s'il y a un bénéfice sur ces investissements ; ils ont interdiction de divulguer ces informations aux banques CFA ou aux banques centrales des états africains.'' écrit le Dr Gary K. Busch

Il est estimé que la France gère près de 500 milliards d’argent africain dans sa trésorerie, et ne fait rien pour mettre un peu de lumière sur ce côté sombre de l’ancien empire.

La finalité reste : Les pays africains n’ont pas accès à cet argent.La France leur permet d’accéder à seulement 15 % de leur argent par an.S’ils ont besoin de plus, les pays africains doivent emprunter, à des taux commerciaux, sur les 65% de leur argent détenu au trésor français. Pour rendre les choses plus tragiques , la France impose un plafond sur le montant de l’argent que les pays peuvent emprunter à la réserve .Le plafond est fixé à 20 % de leurs recettes publiques de l’année précédente. Si les pays ont besoin d’emprunter plus de 20% de leur propre argent, la France a un droit de veto.

3 . Droit de priorité sur toute ressource brute ou naturel découvert dans le pays


La France a la priorité en matière d’achats de toutes les ressources
naturelles de la terre de ses colonies. C’est seulement si la France n'est pas interessee que les pays africains sont autorisés à chercher d’autres
partenaires
.

4 . Priorité aux intérêts et aux entreprises françaises dans les marchés publics et constructions publiques


Dans l’attribution des marchés publics , les entreprises françaises doivent être considérées en premier lieu, et seulement après les autres marchés pourraient etre considérés. Le fait que les pays africains pourraient obtenir une meilleure offre financière ailleurs n’est pas pris en compte.

En conséquence, dans la plupart des colonies françaises, toutes les plus grosses compagnies économiques sont dans la main des immigres français.

En Côte d’Ivoire, par exemple, les entreprises françaises possèdent et contrôlent tous les grands services publics: eau, électricité, téléphone, transports, ports
et les banques
, idem dans le commerce, la construction et l’agriculture.

En fin de compte, les Africains vivent sur un continent qui est la chase gardee des Européens.

5 . Droit exclusif de fournir des équipements militaires et de former les officiers militaires des pays

 
A cause du système de bourses, de subventions, et les ''accords de défense'' dus au pacte colonial, les dirigeants africains doivent imperativement
envoyer leurs officiers supérieurs en formation en France ou dans des
infrastructures militaires françaises.

La situation sur le continent est telle que la France a formé et nourri des centaines, voire des milliers de traîtres. Ils sont en sommeil tant qu’ils ne sont pas nécessaires, et activés en cas de besoin pour un coup d’état ou à
d’autres fins.

6 . Droit pour la France de pré-déployer des troupes et intervenir militairement dans le pays pour défendre ses intérêts


Sous la dénomination ''Accords de défense'' attachés au pacte colonial. La France a le droit d’intervenir militairement dans les pays africains, et aussi de stationner des troupes en permanence dans des bases et installations militaires, entièrement géré par des Français.

Les bases militaires françaises en Afrique:

Lorsque le président Laurent Gbagbo de Côte d’Ivoire a tenté de mettre fin à l’exploitation française du pays, la France a organisé un coup d’état. Durant le long processus pour chasser le président Laurent Gbagbo du pouvoir, les tanks français, les hélicoptères de combat et les forces spéciales sont intervenues directement dans le conflit, ont tiré sur des civils et tué beaucoup d’entre eux.Pour ajouter l’injure à l’insulte, la France a estime que la communauté française a perdu alors plusieurs millions de dollars lors de la ruée pour quitter Abidjan en 2006 (où l’armée française a massacré 65 civils non armés et blessé 1200 autres.)

Après la réussite du coup d’état par la France, et le transfert de pouvoir à Alassane Dramane Ouattara, la France a demandé a son pantin Ouattara de verser une indemnité à la communauté rançaise pour les pertes pendant
le coup d'etat de 2011
.

 Le pantin Ouattara leur a payé le double de ce qu’ils ont dit qu’ils avaient perdu en rentrant chez eux en France.

7 . Obligation de faire du français la langue officielle du pays et de la langue pour l’éducation
Oui , messieurs et dames!!! Vous devez parler français, la langue de Molière. La
langue française et une organisation de la diffusion de la culture a été mise en place, appelée ''Francophonie'' qui regroupe plusieurs branches et organisations affiliées toutes contrôlées par le ministre français des affaires étrangères.

Comme démontré dans cet article, si le français est la seule langue que vous parlez, vous auriez accès à moins de 4% de la connaissance de l’humanité et des idées afin de vous abrutir et vous maintenir constamment dans l'ignorance.

8 . Obligation d’utiliser la monnaie de la coloniale le FCFA
C’est la véritable vache à lait pour la France, un tel système maléfique, la France n’est pas prête à se passer de ce système colonial qui lui offre une trésorerie d’environ 500 milliards de dollars en provenance de l’Afrique, et ce par
année
.

Lors de l’introduction de la monnaie euro en Europe, d’autres pays européens ont découvert le système d’exploitation français. Beaucoup, en particulier les pays nordiques, ont été consternés et ont suggéré à la France de se débarrasser du système, mais sans succès.

*9 . Obligation d’envoyer le rapport annuel en France du solde et de réserve
Sans le rapport, pas d’argent. Quoi qu’il en soit le secrétaire des banques centrales des colonies, et le secrétaire de la réunion bi-annuelle des ministres des finances des colonies est effectué par la France (banque centrale ou du trésor).

*10 . Renonciation à entrer en alliance militaire avec tout autre pays , sauf autorisation par la France
Les Pays africains en général sont ceux avec le moins d'alliances militaires inter-etat. La plupart des pays ne disposent que d’alliances militaires avec leurs colonisateurs francais.

Au cas où ils souhaiteraient une autre alliance, la France les intimide par les rebellion et coups d'etats.

*11 . Obligation de s’allier a la France en situation de guerre ou de crise mondiale
Plus d’un million de soldats africains se sont battus pour la défaite du nazisme et du fascisme pendant la seconde guerre mondiale.
Leur contribution est souvent ignorée ou minimisée, mais quand vous pensez que cela a pris seulement 6 semaines a l’Allemagne pour vaincre la France en 1940, la France sait que les Africains pourraient être utiles pour conserver la ''Grandeur de la France” à l’avenir.

Il y a quelque chose de quasiment psychopathe dans la relation de la France avec l’Afrique.
Tout d’abord, la France est gravement accro au pillage et à l’exploitation de l’Afrique depuis l’époque de l’esclavage. Ensuite, il y a ce manque complet de l'inovation et de l’imagination de l’élite française à penser au-delà du passé et de la tradition.

Enfin, la France dispose de deux institutions qui sont complètement dans le passé, habitées par des paranoïaques et psychopathes ''les hauts fonctionnaires'' qui répandent la crainte de l’apocalypse si la France devait être amenée à changer, et dont la référence idéologique vient toujours du romantisme du 19ème siècle. Ils sont : le ministre des finances et du budget de la France et le ministre des affaires
étrangères de la France.

Ces deux institutions ne sont pas seulement une menace pour l’Afrique, mais pour les Français eux-mêmes.

C’est à nous que revient de libérer l’Afrique, sans demander la permission, parce que je ne peux toujours pas comprendre par exemple comment 450 soldats français en Côte d’Ivoire pourraient contrôler une population de 20 millions de personnes ???

La première réaction des personnes lorsqu’elles apprennent l’existence de l’impôt colonial français est souvent une question : ''Jusqu’à quand???''

A titre de comparaison historique, la France a fait payer à l'Haïti, l’équivalent de 21 milliards de dollars de 1804 à 1947 ( près d’un siècle et demi ) pour les pertes causées aux marchands d’esclaves français suite à l’abolition de l’esclavage et à la libération des esclaves haïtiens.


Les Pays africains paient la taxe coloniale depuis les 50 dernières années, donc je pense un siècle de paiement pourrait être de trop.

*Un Africain*

0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Juin 11, 17 5:28 am     Re: Une Afrique sans les Africains: voila le projet        29
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4087
WebZone:
Patrie:
 800
SABOTAGE OCCIDENTAL AUTOUR DU LIVRE "REINE DAFRIQUE ET HÉROÏNES DE LA DIASPORA NOIRE" OUVRAGE DE SYLVIA SERBIN

Un livre dans lequel, l'auteur se reaproprie l'histoire réelle du peuple Africain longtemps tronquée par les occidentaux.

''Jusqu'à présent, notre histoire à toujours été écrite par les gens de l'extérieur qui nous ont colonisé et qui ont porté sur le continent, sur ses peuples, un regard biaisé, un regard particulier dans le sens où ils ont voulu toujours hiérarchiser à la fois les hommes, les faits et on nous faisait toujours apparaitre comme des gens inférieurs.

Nous qui avons aujourd'hui les moyens d'aller dans les archives pour retrouver un certains nombres d'éléments et reconstruire l'histoire vraie, différente de celle de l'imagerie coloniale, je pense que ça doit géner quelques part des gens.

Alors, mon livre a été édité par les éditions SEPIA, qui est un éditeur français et cette version française a eu beaucoup de succès au prêt du public. Vu le succès du livre, Péter Amerwelag, un éditeur Allemand partenaire de SEPIA a voulu avoir les droits pour traduire et diffuser le livre en Allemagne, ce que mon éditeur a accepté. J'ai été prévenue bien tardivement.
Ils ont lancé la sortie du livre sans me consulter. Je découvre sur internet que mon livre était sensé sortir dans 15 jours en Allemand.

J'appelle mon éditeur, je lui rappelle que dans mon contrat, j'avais demandé que quand une traduction doit être faite, il faut qu'on puisse contrôler la validité de cette traduction par rapport à l'original parce que ça sort sous mon nom et savoir s'il n'y a pas de problème .
Il me répond : " Ah oui, je pensais qu'on vous avais informé donc on va demander à l'éditeur Allemand une copie.''

Je reçois quelques jours plus tard une copie du manuscrit allemand et c'était 3 jours avant la sortie prévue.

Je devais trouver quelqu'un qui me traduise ce livre puisque je ne comprends pas un seul mot Allemand,pour voir s'il n'y a pas de problème dans la traduction. Je trouve une dame qui est Allemande, bilingue, professeur d'Allemand en France et qui accepte d'étudier le manuscrit. Entre temps, le livre a été publié en Allemagne, alors que je n'avais pas encore eu le temps de voir la traduction.

La dame m'appelle un jour pour me rencontrer. Avec les larmes aux yeux, elle me dit : " Ecoutez madame, je suis Allemande, j'ai honte de ce qu'on a fait de votre livre, c'est un SABOTAGE ".

On se met à travailler, à traduire le livre, elle me dicte les choses et vraiment là, ça été le coup de massue, le choc, le traumatisme. Les gens ont entièrement réécrit mon livre. Ils ont enlevé plus de 400 paragraphes.

Ce livre "Reine d'Afrique" l'original fait 300 pages, ils ont enlevé 400 paragraphes et à la place, ils ont complètement falsifié l'histoire de l'Afrique en mettant des clichés racistes où les Africains sont traités de cannibales, ce que je n'ai jamais écrit dans mon livre, où on raconte que les chefs africains ne savaient même pas utiliser des chaises, qu'ils s'assayaient sur le dos de leurs esclaves,ce que je n'ai jamais dis dans mon livre.

Et chaque fois qu'il y avait des paragraphes qui parlent des résistances, qui parlent de vitalités, qui parlent du commerce des anciennes société Africaines, tout ça était gommé pour donner une autre image. Ils ont ridiculisé les grands personnages de l'histoire d'Afrique. Bref, c'est un vrai travail de révisionniste et de sabotage.

Quelques temps après j'apprends que le livre a suscité un grand scandale dans la communauté Afro-Germanique parmi les intellectuels et dans le même temps qu'il se vend à tout va, qu'il marche avec beaucoup de succès parce que beaucoup d'Allemands l'ont acheté, les Allemands européens le trouve bien,car, il correspond au cliché qu'ils ont sur les lèvres sur le peuple noir et les Africains, tous les Afro-Germaniques sont scandalisés en se disant, comment quelqu'un qui se prétend historienne, qui se prétend en plus intellectuelle noire a pu écrire un livre aussi scandaleux pour dénigrer l'histoire de l'Afrique, ridiculiser les peuples noirs.

Voilà l'histoire dans laquelle je me suis trouvée.

Sylvia Serbin est une Brave Femme

0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
 Poster un nouveau sujet Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante      [Montrez toutes les pages]  
Page 2 sur 9  
  abidjantalk.com Index du Forum » Discussion Generale (Actualité. L'arbre à Palabre)

Surfer le site en Ecoutant
Discussion a la Radio
Cliquez ici
pour nous rejoindre sur
Talk AbidjantalkRadio
Google
      Haut de Page         
       

Google
 E-mail Webmaster     Send Envoyer un Message privé au webmaster