Connectez-vous !! 

1-- La justice ordonne la «suspension des décisions» du Bureau politique du PDCI |2-- « Au large des eaux ivoiriennes dans la partie Zone Économique Exclusive (ZEE), les éléments de la fusée ARIANE 5 ont été déversés, transformant la mer ivoirienne en un véritable dépotoir polluant. |3-- Le président de la jeunesse de la plateforme d’opposition Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (JEDS), Koua Justin, a été interpellé dans la soirée du jeudi 2 septembre et conduit à la Préfecture de Police pour être auditionné |
 Le dico d'Abidjantalk   |  Selections d'Abidjantalk   |  Les Ethnies   | AbidjanTalk RSS  | Armée française dehors  | Gbagbo à la Haye
 Elle n'a pas ete jetee en...(0) webmaster  L'Italie blame la France (0) sam kehi,le  You have no right to requ...(5) sam kehi,le  AFFI...Honte ne tue pas ! (35) sam kehi,le
 Construction du 4 eme pon...(10) Eve  LA COTE D'IVOIRE VICTIME ...(12) johnboa  Le mensonge a' Abobo (14) sam kehi,le  A. Djedje video (3) sam kehi,le
 On est au cohi...... (0) Armel  USA: Trump lance un manda...(0) delore  Votez SERI IBRAHIM SAINT ...(0) sam kehi,le  Il n'y a pa l'homme pour ...(1) Tchacoto
 PDCI...Bienvenue dans la ...(12) webmaster  Le mossi et la France emp...(0) Martin Féra  Tidjane Thiam le prochain...(0) sam kehi,le  Des vieillards qui veulen...(2) PASquare
 2013 ce 16 Septembre:Maha...(0) sam kehi,le  Cour Penal Internationa, ...(5) Jais  Un communique' (4) sam kehi,le  ..... Les 210 derniers topics .......

Special:  Le Coup d'Etat     La FranceAfrique        On Dit Quoi?
      Breaking News
      Videos de la Crise       Audience CPI 2013

abidjantalk.com Index du Forum » Discussion Generale (Actualité. L'arbre à Palabre) » La prise de conscience en Afrique francophone en marche  
Poster un nouveau sujet Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
La prise de conscience en Afrique francophone en marche
Oct 06, 09 5:03 am     La prise de conscience en Afrique francophone en marche        0
Son Excellence
obingo


Inscrit le: 15 Nov 2008
Messages: 1189
WebZone: unknown
Patrie:
 87
Bonjour,

En sillonnant la toile, j'ai decouvert cet excellent article ecrit par un togolais (je dirai un patriote africain) que j'aimerais le partager avec vous. La prise de conscience en Afrique francophone est en marche. Cet article est un peu long mais il merite une lecture entiere. Dieu Merci, Abidjantalk n'est pas le seul site Internet de patriotes africains et africaines francophones. Il en existe une multitude dont il serait interessant de fusionner sur un site de patriotes africains et africaines - et tous ceux qui militent pour une afrique digne a se prendre en charge.

Le site decouvert togolais est: http://www.togocity.com/

 Assez
de bavardage, Ci-joint cet article: :

"""

Togo fer de lance de l’effroyable
guerre de coup d’état et de la monarchisation de la Franc-Afrique
contre les peuples d’Afrique.




Peuples
d’Afrique, permettez-moi de commencer cette planche par une citation de
Thomas Jefferson, le 13 novembre 1787. (Homme d’état Américain et
ancien président des Etats-Unis d’Amérique) « L’arbre de la liberté
devrait, de temps en temps, être arrosé du sang des tyrans, car c’est
un engrais naturel. »


Je voudrais aussi par cette seconde citation trouvée
dans une pyramide en Egypte en 341-270 avant Jésus-Christ : vous dire :
peuples africains, « une chose te donnera du courage, c’est la
certitude qu’aucun malheur ne dure toujours, ni d’ailleurs très
longtemps ».


Je voudrais décrire l’historique de la Franc-Afrique,
son concept et les hommes qui étaient à son origine pour salir les
anciennes colonies post-indépendantes de la France.


Le Nigéria jeune nation noire indépendante anglaise a
manifesté bruyamment son mécontentement contre les expériences
atomiques de la France de Charles de Gaulle dans les années 60 jusqu’à
rompre sa relation diplomatique avec Paris.


La Franc-Afrique lui donnera la réplique en 1967, en encouragea la sécession du Biafra, état riche en pétrole.


1* TOGO TERRE D’EXPERIMENTATION DE LA FRANC-AFRIQUE.


Le 13 Janvier 1963, le premier président élu
démocratiquement par les Togolais, son excellence docteur Sylvanus
Olympio fut assassiné devant sa maison par des demi-soldes démobilisées
par l’armée Française.
C’était le premier coup d’état en Afrique et dans le monde après les
indépendances.


Le sous officier qui réclama à l’époque cet acte criminel fut le sergent Etienne EYADEMA.


Trente huit après son fils Faure Gnassingbé prend sa
succession dans un bain de sang, en Avril 2005 sacrifiant selon
l’organisation des nations unies plus de 800 togolais sous l’autel de
son fauteuil et lance le concept de fait de la monarchisation dans une
république en Afrique.


Les Togolais continuent sur plusieurs générations à
témoigner leur amour à Sylvanus Olympio malgré plus de 40 ans de
dictature, de crimes politiques, économiques, de gabegie, d’arbitraire,
et la tentative absolue d’effacer son nom et ses œuvres dans la nation
togolaise.


Le Gabon vient de suivre ce mauvais exemple pour faire
de notre continent un désastre politique, économique, humain et
confirmer tous les préjugés raciaux contre les peuples d’Afrique.


Les maîtres d’œuvre de ce concept politique furent le
général de Gaulle, Jacques Foccart, ancien ministre de la coopération
du Général de Gaulle et Félix Houphouët Boigny de la cote d’ivoire,
ancien ministre français et ancien président de la côte d’Ivoire.
Pour justifier la politique de la coopération de la France, et servir
l’économie de la France, tout était permis.


Un discours hypocrite sur la générosité humaniste de la
France vers des peuples sauvages, primaires, primitifs qui ne savent ni
lire, ni écrire, voire cannibale qui n’a rien à envier à l’esprit du
code noir des années esclavagistes de la France.


Les richesses africaines furent pillées, les hommes
élus par les peuples assassinés, les concepts de développement
supprimés, tout auteur de la politique de progrès endogène fut
emprisonné, ou tué.


C’était la terreur, au Cameroun, en cote d’ivoire dans
les villages Bété, où les villages étaient brulés sans autre forme de
procès, les hommes assassinés par rumeur ou soupçon de communisme ou du
socialisme.


La vie d’un noir ne valait rien devant une nation qui
défend le droit de l’homme dans sa politique étrangère.
C’est ainsi que l’Afrique assistait à des démonstrations criminelles
dans toute son impunité par l’armée française en Afrique et ses vassaux
sous les tropiques.


La force brute de la franc-Afrique a sonné le deuil au
Congo Belge, en Angola, au Biafra, au Rwanda, au Cameroun, au Togo, en
cote d’ivoire, au Mali, au Niger, un peu partout en Afrique pour garder
ses intérêts vitaux comme l’uranium, le pétrole, les bananes, le café
et le cacao, le bauxite, le diamant, le bois, et tous les marchés de
gré à gré.


La force méprisait le droit, le racisme était la source de cette politique.


Après l’esclavage, le colonialisme, le néo-colonialisme
prend sa place sous Foccart pour traquer et tuer celles et ceux qui de
près ou de loin, empêchera l’état français de se servir des richesses
de l’Afrique pour la métropole.


L’Afrique, a eu droit, à l’assassinat des présidents
comme Olympio, Lumumba, SANKARA et des leaders politiques
progressistes, au Cameroun, au Mali, en Centrafrique, au Tchad etc.


1* Biographie de Félix HOUPHOUET-BOIGNY


Félix Houphouët-Boigny (serait né Dia Houphouët le 18 octobre 1905 à N’Gokro (Yamoussoukro)°.


Il fit ses études à l’école William Ponty et sort major de l’école de médecine de l’AOF en 1929.
Ancien ministre dans plusieurs gouvernements français, il devient président de son pays d’origine la cote d’ivoire.


Il sabote avec la France toute organisation politique
africaine dont le contrôle lui échappait et déstabilise tous les
régimes progressistes en Afrique.

Il a fait paralyser l’organisation de l’unité Africaine par des pays de
l’entente et de l’ocam, qui devaient allégeance sous le contrôle de la
France.

L’exemple de la dissolution de la Fédération du Mali.

L’exemple de la dissolution de RDA.


Je peux citer le Congo belge, où il soutient Moïse
Tschombé contre LUMUMBA, En Angola il soutient Savimbi contre Agostino
Neto, il met son pays en 1965 à la disposition des comploteurs pour
renverser Kwami N’KRUMA, ce dernier fut renversé en 1966. Il tente
plusieurs fois en 1960, en 1965 et 1967 de renverser SEKOU TOURE sans
succès.


Il fut l’un des principaux soutiens en 1967 de la guerre du Biafra avec la France pour déstabiliser la fédération du Nigéria.


La côte d’Ivoire et le Gabon étaient une plate forme de
base de livraison des armes aux Biafrais.
Les Etats du « pré carré français » se désolidarisent subitement et
ouvertement de la politique menée, dans cette affaire, par la
Côte-d’Ivoire et la France. Isolés sur la scène internationale, les
deux pays décident d’interrompre leur assistance à Ojukwu qui finit par
s’exiler en Côte-d’Ivoire.


Le 16 Janvier 1977, il tente de renverser Mathieu KEREKOU du Bénin par le mercenaire BOB Denard.


Houphouët-Boigny pousse également la France, lors de la
guerre civile libérienne, à soutenir et à armer la rébellion du
seigneur de la guerre Charles Taylor, dans le but de s’accaparer une
partie des richesses du Libéria.


Il organise l’opposition du pouvoir SANKARISTE, par le
capitaine dissident Jean-Claude Kamboulé à se refugier à Abidjan et
prend contacte avec le numéro 2 du pouvoir en la personne de Blaise
Campaoré.


Le monde entier connait la suite, SANKARA fut assassiné en 1987.


A la demande de Paris, Houphouët-Boigny noue des
relations avec l’Afrique du Sud raciste en octobre 1970, en provoquant
un grand désordre en Afrique et en violant les résolutions de l’OUA.


2* POINT DE DEPART D’ACTION DE LA FRANC-AFRIQUE CONTRE UN PAYS HORS DE LA ZONE FRANCOPHONE.


Permettez-moi de présenter deux acteurs de la guerre civile de Biafra : Le Général Emeka Ojukwu et le général Philip Effiong.


A* Qui est Ojukwu :


Le général Eméka Ojukwu est né en 1933 au nord du
Nigéria, en région Haoussa et musulman dans une famille très riche,
catholique de parents IBO.


Il a obtenu son master d’histoire à l’université d’oxford et entra dans l’armée nigériane en 1957.
Il fut promu Lieutenant colonel en 1962 et part au Congo Belge en 1963 en tant que soldat de bérets Bleus.


B* Qui est le Major Général Philip Effiong :


Philip Effiong fut Lieutenant colonel en 1966, après
avoir réussi dans la même formation que le général GOWON, à l’académie
militaire du Ghana en 1966 et à Sandhurst en Grande Bretagne.


Il fut adjoint d’Ojukwu dans la guerre de Biafra et
demanda la reddition du Biafra, l’armistice le 12 et le 15 Janvier 1970
après 30 mois de guerre civile qui couta la vie à 2 millions de
biafrais et de nigérians (Haoussas, Peuls, Yoroubas, ibo)


C* La république du Biafra :


Au lendemain du coup d’état de l’armée nigériane par
les officiers du nord, les IBO majoritaires dans l’état Major
résistaient et furent assassinés à tour de rôle par les soldats du nord.


Voyant l’impuissante des officiers du Nord à protéger
les civils et les officiers IBO, le général EMEKA OJUKWU, proclama le
30 Mai 1967, la sécession de l’état Biafra et la république de Biafra
sous le principe du droit des peuples à disposer d’eux même et de gérer
leur propre richesse.


La nouvelle république de Biafra fut reconnue par La cote d’ivoire de Félix Houphouët, et du Gabon de Omar BONGO.


A l’époque le Biafra démarra sa jeune république avec
500 médecins, 600 ingénieurs, 3000 étudiants.
Au niveau agricole, elle possédait 90% des palmiers du Nigéria, 50% de
l’huile de palme, 10 mille tonnes de cacao, 60 milles de tonnes de
caoutchouc, 60% du coprah. Les recettes de l’exportation avoisinaient
25 millions de livres sterlings, 25% du bois du Nigéria, 20 millions de
tonnes de pétroles.


Elle possédait des usines : de (cimenterie, de
brasserie, de tabac, de savon, de meubles, de textiles, de pneus,
d’aluminium, de verrerie, de portes métalliques)


D* La naissance des Médecins sans Frontières et des Médecins du monde.


La France du général de Gaulle, puissante avec les
accords d’assistance militaire et de sécurité en Afrique avec ses
anciennes colonies, faisait des coups d’état et remplaçait qui elle
voulait à son gré et humeur.
Le réseau Foccart se chargeait des bases besognes par des barbouzes
français qui sillonnaient la nuit le continent africain.


La colère des peuples noirs fut assombrie par des
bruits de canon, par des blancs menteurs qui trouvaient l’auteur de ces
crimes dans l’armée africaine.


Le général de Gaulle chargea Michel Debré et Jacques
Foccart le 17 Juillet 1968 de mette en place un dispositif avec la
croix rouge française pour apporter officiellement une aide directe au
Biafra malgré l’interdiction du gouvernement Nigérian de survoler son
espace aérien.


Au milieu des aides humanitaires furent transporté des caisses d’armes de guerre de Gabon à l’Aéroport ULI au Biafra.


Le jeune Président qui fut installé au pouvoir après la
mort de Léon M’BA le 28 novembre 1967, par Foccart exécuta les ordres
de son mentor et de Félix Houphouët BOIGNY.


Pour se venger des prises de positions du gouvernement
du Nigéria, et disloquer la puissante république Fédérale qui fait de
l’ombre à son protégé de la cote d’ivoire, le général ne lésinait pas
sur les moyens militaires à apporter par la France à OJUKWU.
La livraison de l’avion bombardier B26 d’une part et d’autre part des
armes lourdes furent livrées par des avions de la croix rouge et des
chevaliers de MALTE.


D’une main la France jouait le trouble, encourageait la
sécession, sans se soucier de deux millions de victimes et de l’exode
de la population, et de l’autre main, elle fait venir des jeunes
médecins pour faire croire au monde entier son action de générosité aux
misérables victimes de Biafra et de la guerre.


Toute campagne contre l’état Nigérian a eu un échec, à
cause des soutiens puissants de la Grande Bretagne, de l’URSS pour
contrer la visée colonialisme de la France pour s’accaparer du pétrole
Nigérian par le Biafra.


E* LE FRENCH DOCTOR BERNARD KOUCHNER.


Un jeune médecin, du nom de Bernard Kouchner fonda dans
l’élan de l’idée du Général de Gaulle les Médecins sans Frontières et
les médecins du monde après être mis en minorité dans MSF pour la
politique à entreprendre.
Agitateur d’idée, il développa la théorie de l’ingérence érigée en
devoir.


Ses camardes et lui-même sont devenus les pompiers de
la France pour donner un semblant d’humanisme de la France après les
coups des barbouzes français sous les tropiques ou ailleurs.
Il utilisa pour la première fois le mot génocide dans la guerre du
Biafra pour affaiblir le gouvernement Nigérian, après 1945.


Ce mot effroyable qui traumatisa les occidentaux dans
le génocide Juif de Hitler et des collaborations des pays européens,
comme l’Italie, la France, la Roumanie et l’Espagne de Franco.


Aujourd’hui, nous assistons à des déclarations et à des
actes contraires dans le cas du Gabon contrairement au tapage pour les
pays de l’est, anciens pays soviétiques, comme la Géorgie, L’Ukraine,
la Pologne, les pays baltes, la Slovaquie, la tchèque, et de l’Iran.
Tout se passe comme si le africains ne sont pas des êtres humains, qui
ont droit à choisir leur dirigeants comme les autres peuples.


Quand les intérêts de la France sont en jeu, la
démocratie, le respect de droit de l’homme, la liberté des peuples à
choisir leur dirigent ne sont plus d’actualité.


La force des services secrets, de l’armée française et
la corruption sont des atouts qu’on ne dénonce pas, mais des injures et
des dénigrements dans des discours officiels et des médias français
sont envoyés au visage des peuples africains pour son incapacité à
transformer son avenir et son devenir par celles et ceux qui ont été
l’instigateur de ces pratiques d’un autre temps.


F* POURQUOI ORGANISER UNE ELECTION PRESIDENTIELLE EN AFRIQUE.


Pourquoi gaspiller une somme considérable pour acheter
les urnes, les accessoires en France pour organiser une élection, qui
ne constitue qu’une mascarade de l’avènement de la démocratie en
Afrique Francophone.
Les dictateurs sont tous à leur poste sans être inquiétés ni par les
peuples, ni par les organisations de droit de l’homme ou de TPI.


Ils sont tous reçus à l’Elysée avec tapis rouge et sont tous présidents à vie.


(EYADEMA, HOUPHOUËT, BIYA, BONGO etc)


Au Togo, au Gabon, au Cameroun, au BURKINA FASO, au NIGER, en Tunisie, en Algérie etc.
Seuls les peuples africains perdent leur richesse et leur vie.


Ils n’accèdent ni aux réseaux routiers, ni aux sanitaires publics, ni aux écoles, ni au système de commerce international.


Pour conclure,


Je dirai que les déclarations du ministre des affaires
étrangères de la France démontrent encore une fois à quel point, à quel
niveau les intérêts du peuple français sont tachetés du sang pur des
peuples africains, qui sous le racisme, le mépris, l’indifférence
subissent la loi de deux poids deux mesures, l’arbitraire et l’impunité
des auteurs de la triche.


Les auteurs de crimes économiques, ou de sang trouvent
facilement accueil avec des tapis rouges qui n’ont plus besoin d’être
tachés de sang.


Bernard Kouchner a débuté sa carrière au Biafra avec la
Franc-Afrique, il ne change pas de cap, il est dans la continuité
française de double langage pour défendre les intérêts vitaux de la
France.


Jacob ATA-AYI

""""

A l'heure de l'Internet, les medias de la Communaute dite Internationale (medias des pays occidentaux surtout l'AFP et consorts) n'ont plus le monopole de l'information. Dans tous les cas, leurs informations sont des informations orientees pour leur propagante - et - pour semer la zizanie et la guerre dans les pays que cette Communaute dite Internationale a du mal a controler.


0 0

Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 06, 09 11:02 am     Re: La prise de conscience en Afrique francophone en marche        1
Son Excellence
Kwame


Inscrit le: 23 Aoû 2005
Messages: 4847
WebZone: France
Patrie:
 10
Citation:
...Dieu Merci, Abidjantalk n'est pas le seul site Internet de patriotes africains et africaines francophones. Il en existe une multitude dont il serait interessant de fusionner sur un site de patriotes africains et africaines - et tous ceux qui militent pour une afrique digne a se prendre en charge.

Le patriotisme africain devrait normalement avoir une signification profonde. Tous ceux des Ivoiriens, qui se disent patriotes, tout en épousant des idées nauséabondes de l'"Ivoirité", se trompent de chemin. Avec un patriotisme sincère, aucun peuple au monde ne reste définitivement asservi par une force militaire étrangère. Les idéaux d'indépendance de développement, de liberté, de démocratie...pour lesquels les peuples africains continuent de lutter, viendront à bout de la domination coloniale, si notre patriotisme est vraiment sincère. L'idée de fusionner les vrais patriotes africains doit faire son chemin. Ici, sur ce forum, nous ne sommes pas tous des Ivoiriens. Mais, j'en suis persuadé que notre soeur Africa-Survie est plus patriote-ivoirienne que certains Patriotes-Ivoiriens.

0 0



Dernière édition par Kwame le Oct 06, 09 11:03 am;

http://afrostyly.com/afro/videos/cote_ivoire.htm
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 06, 09 11:29 am     Re: La prise de conscience en Afrique francophone en marche        2
Son Excellence
Eburneen


Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 5177
WebZone: Ivory Coast
Localisation: Germany
Patrie:
 384
Reponse à Kwame:
 
Kwame a écrit:
(...) Avec un patriotisme sincère, aucun peuple au monde ne reste définitivement asservi par une force militaire étrangère. Les idéaux d'indépendance de développement, de liberté, de démocratie...pour lesquels les peuples africains continuent de lutter, viendront à bout de la domination coloniale, si notre patriotisme est vraiment sincère (...)
 
Hummmmm! Parler tout le temps de patriotisme sincère sur ce forum, tout en ne prenant pas la peine d´afficher sa patrie sur son avatar!!!! Commence d´abord par être sincère en affichant ta patrie, ou bien? 

0 0


LE GARDIEN DU SOLEIL DES INDEPENDANCES
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 06, 09 12:37 pm     Re: La prise de conscience en Afrique francophone en marche        3
Son Excellence
Kwame


Inscrit le: 23 Aoû 2005
Messages: 4847
WebZone: France
Patrie:
 10
...Eburneen, EHummmmm toi aussi !

Laisse cette manifestation patriotique aux Américains. Ma patrie, c'est l'Afrique, c'est le Rwanda de Paul Kagamé, c'est la Côte d'Ivoire de Laurent Gbagbo, c'est la Guinée de Dadis Camara, c'est l'Afrique de Kwamé Nkrumah, c'est mon Afrique...Si c'est le bon Dieu qui m'a créé(est-ce qu'il existe ?), étant donné que c'est lui qui m'a créé et qui a créé aussi l'Afrique, ma patrie, c'est l'Afrique.

Nos "Nations" actuelles sont des créations européennes.

0 0


http://afrostyly.com/afro/videos/cote_ivoire.htm
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 06, 09 1:04 pm     Re: La prise de conscience en Afrique francophone en marche        4
Son Excellence
Eburneen


Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 5177
WebZone: Ivory Coast
Localisation: Germany
Patrie:
 384
Reponse à Kwame:
 
Kwame a écrit:
(...) Ma patrie, c'est l'Afrique, c'est le Rwanda de Paul Kagamé, c'est la Côte d'Ivoire de Laurent Gbagbo, c'est la Guinée de Dadis Camara, c'est l'Afrique de Kwamé Nkrumah, c'est mon Afrique...(...)
 
Tu as menti, mon frère! Paul Kagamé et son peuple se sentent Rwandais en leur fort intérieur, ils savent qui est Rwandais et qui ne l´est pas. Dadis Camara et son peuple se sentent Guinéens en leur fort intérieur, ils savent qui est Guinéen et qui ne l´est pas. Les Ghanéens se sentent Ghanéens en leur fort intérieur, savent aussi qui est Ghanéen et qui ne l´est pas. Dans la Côte d´Ivoire de Laurent Gbagbo, on est en train de définir clairement qui est Ivoiriens et qui ne l´est pas.
C´est cette manière que chaque pays fera face à ses propres problèmes comme le chomage, problèmes fonciers...., c´est aussi de cette manière que chaque pays pourra savoir pour quelle population circonscrite un programme social concrèt peut être mis en place et qui en bénéficiera.
 
Mais, vous pouvez continuer à rêver d´une Afrique où la notion de Nations n´existe pas voire sans pays ou Etat, ou bien? 

0 0


LE GARDIEN DU SOLEIL DES INDEPENDANCES
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 06, 09 1:17 pm     Re: La prise de conscience en Afrique francophone en marche        5
Son Excellence
Kwame


Inscrit le: 23 Aoû 2005
Messages: 4847
WebZone: France
Patrie:
 10
Eburneen, c'est toi qui as menti !

...J'ai menti en disant que "nos" nations sont des fabrications européennes ? Non, je n'ai pas menti ! Si c'est Dieu qui a créé les Africains, ils ne sont ni Ivoiriens, ni Rwandais, ni Guinéens...Pour ta gouverne, j'aime ma patrie autant que la patrie de Laurent Gbagbo, que celles de Paul Kagamé et de Dadis Camara...tant qu'ils disent "MERDE" à la France et à l'Occident. Si chaque africain pensait pareillement, l'Afrique serait libre l'année prochaine, en 2010...c'était le souhait de mon mentor Kwamé Nkrumah.

0 0


http://afrostyly.com/afro/videos/cote_ivoire.htm
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 06, 09 1:24 pm     Re: La prise de conscience en Afrique francophone en marche        6
Son Excellence
Nanegnon


Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 4991
WebZone:
Localisation: Gagnoa/Gueli le Kapatrognoa
Patrie:
 151
Reponse à Eburneen:
 
woudi avant gbagbo les ivoirens ne savaient qui ils étaient alors ?

0 0

Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 06, 09 1:26 pm     Re: La prise de conscience en Afrique francophone en marche        7
Son Excellence
Eburneen


Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 5177
WebZone: Ivory Coast
Localisation: Germany
Patrie:
 384
Reponse à Kwame:
 
Kwame a écrit:
(...) Pour ta gouverne, j'aime ma patrie autant que la patrie de Laurent Gbagbo, que celles de Paul Kagamé et de Dadis Camara...tant qu'ils disent "MERDE" à la France et à l'Occident (...)
 
Lol, Kwamé, Lol! Donc, les pays comme le Sénégal, le Burkina, le Cameroun, pour ne citer que ceux-là, qui ne disent pas merde à la France et à l´Occident ne sont pas ta patrie, ou bien?

0 0


LE GARDIEN DU SOLEIL DES INDEPENDANCES
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 06, 09 1:35 pm     Re: La prise de conscience en Afrique francophone en marche        8
Son Excellence
Eburneen


Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 5177
WebZone: Ivory Coast
Localisation: Germany
Patrie:
 384
Reponse à Gougnon:
 
Gougnon a écrit:
woudi avant gbagbo les ivoirens ne savaient qui ils étaient alors?
 
Gougnon, le sorcier, prends la peine de suivre, lire et comprendre ce que les autres écrivent avant de répondre ou poser des questions, ou bien?

0 0


LE GARDIEN DU SOLEIL DES INDEPENDANCES
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 06, 09 1:42 pm     Re: La prise de conscience en Afrique francophone en marche        9
Son Excellence
Nanegnon


Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 4991
WebZone:
Localisation: Gagnoa/Gueli le Kapatrognoa
Patrie:
 151
Reponse à Kwame:
 
Chacun est libre de manifester son amour pour sa patrie , je crois que nous les africians comprenons mal notre appartenance territorale . nous sommes d'abord ivoiriens avant d'etre africains .libre a toi de penser le contraire cela n'implique que toi et tant que c'est ton opinion ,nul ne peut te le contexter mais cela ne veut pas dire que ce que tu racontes est une parole evangelique . je ne sais pas par quoi tu definis le degré de patriotisme chacun de nous exprime son amour differemment comme chacun de nous a son character propre à lui . L'ivoirité est un contexte qui peut etre au dela de tes comprehensions mais jamais tu n'as entendu dire en ci qu'on a agressé des personnes etrangeres parce qu'on ne voulait pas d'elles chez nous . La ci a le plus grand nombre d'etranger dans le monde plus de vingt% aucune nation au monde ne peut  dire pareil Donc arrêtez de nous fatiguer avec vos histoires d'idée nauseabonde qu'est l'ivoirité chacun est king chez lui .

0 0

Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 07, 09 2:19 am     Re: La prise de conscience en Afrique francophone en marche        10
Son Excellence
Melusine


Inscrit le: 26 Fév 2005
Messages: 6082
WebZone: Belgium
Patrie:
 1
Reponse à Kwame:
" Eburneen, c'est toi qui as menti !
...J'ai menti en disant que "nos" nations sont des fabrications européennes ? Non, je n'ai pas menti ! Si c'est Dieu qui a créé les Africains, ils ne sont ni Ivoiriens, ni Rwandais, ni Guinéens...Pour ta gouverne, j'aime ma patrie autant que la patrie de Laurent Gbagbo, que celles de Paul Kagamé et de Dadis Camara...tant qu'ils disent "MERDE" à la France et à l'Occident. Si chaque africain pensait pareillement, l'Afrique serait libre l'année prochaine, en 2010...c'était le souhait de mon mentor Kwamé Nkrumah."



Non, Kwamé, fondamentalement, tu n'as pas menti. C'est bien la conférence de Berlin qui a divisé l'Afrique selon son bon vouloir, sans tenir compte des ethnies, des peuples...

Ceci dit, il faut bien reconnaître l'état actuel des choses, à savoir qu'un Rwandais se sent avant tout Rwandais, qu'un Ivoirien se sent avant tout Ivoirien...

Qu'un Ivoirien habitant à 500 m du Ghana et étant de même ethnie que le Ghanéen, son voisin, sera fier de dire qu'il est Ivoirien avant toute chose.

Le découpage de Berlin est un non sens ? Probablement. Mais tu trouverais plus sensé qu'il y ait autant de pays qu'il y a d'ethnies en Côte d'Ivoire ?

Tu refuses de voir que l'Ivoirien est "devenu" Ivoirien, et fier de l'être ? Si c'était insensé à l'heure du "découpage" de Berlin, il faut bien voir avec les yeux d'aujourd'hui. Les Africains d'aujourd'hui ont pour la plupart un fort sentiment d'appartenance à leur nation, même créée artificiellement par des non Africains, et sans leur avis. Ils se sentent "Africains" seulement après se sentir "nationaux".

C'est ça, la réalité actuelle.

0 0


«Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères ... ou périr ensemble comme des idiots» - Martin Luther King
Mitakuye Oyasin ! nous sommes tous reliés !
Revenir en haut
Répondre au sujet
 Poster un nouveau sujet    
Page 1 sur 1  
  abidjantalk.com Index du Forum » Discussion Generale (Actualité. L'arbre à Palabre)

Surfer le site en Ecoutant
Discussion a la Radio
Cliquez ici
pour nous rejoindre sur
Talk AbidjantalkRadio
Google
      Haut de Page         
       

Google
 E-mail Webmaster     Send Envoyer un Message privé au webmaster