Connectez-vous !! 

 Le dico d'Abidjantalk   |  Selections d'Abidjantalk   |  Les Ethnies   | AbidjanTalk RSS  | Armée française dehors  | Gbagbo à la Haye
 Que se passe-t-il a Harar...(15) Odamga  Gbagbo le resistant afric...(208) Eburneenne  L'exemple Kemi Seba (11) Toklè  Ne les oublions surtout p...(164) Eburneenne
 CI: Famine au Nord (3) Eve  La forfaiture dramanienne...(374) Eburneenne  Coup d'etat au Zimbabwe? (2) sam kehi,le  Une Afrique sans les Afri...(115) Eburneenne
 Messages aux Chretiens Af...(9) webmaster  Pour suivre le proces de ...(1027) Eburneenne  L'heure H est arrivée (11) Eburneenne  L'Afrique n'est pas pauvr...(51) Eburneenne
 Coup de gueule (0) Tipa  La Lybie voulue par les ...(22) Eburneenne  Oh honte a la France, pay...(118) Eburneenne  On nous empoisonne...en s...(10) Eve
 Insecurite galopante sous...(218) Eburneenne  La predation occidentale ...(67) Eburneenne  Ahizi,Krobou,Djoranigbe' ...(26) Beauté Nubi  ..... Les 210 derniers topics .......

Special:  Le Coup d'Etat     La FranceAfrique        On Dit Quoi?              Videos de la Crise       Audience CPI 2013

abidjantalk.com Index du Forum » Discussion Generale (Actualité. L'arbre à Palabre) » Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie !  
Poster un nouveau sujet Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie !
Avr 21, 09 8:05 am     Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie !        0
Veteran
Yvoibien


Inscrit le: 18 Mar 2009
Messages: 705
WebZone: Belgium
Patrie:
 
Diplomatie - Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie
21/04/09 • Le Temps • Catégorie : On dit quoi au Pays Actualités
 
Est-ce un hasard si, chaque fois que les rebelles sont pris en flagrant délit de mauvaise foi, la France et sa Radio de fausseté immonde (Rfi) posent des actes dilatoires, soit en manipulant les forces rebelles, soit en "réchauffant" de vieux dossiers parfaitement factices ? Par exemple, Rfi ronronne depuis quelque temps sur les prétendues exigences des rebelles quant à la restauration de l'autorité de l'Etat en zones Cno, la démission du Premier ministre Guillaume Soro, ainsi que sur "l'affaire Kieffer".
|
Ils n'ont pas tort, les spécialistes qui soutiennent que la vérité se trouve dans la pratique et la durée. La vérité est que depuis bientôt sept (7) ans, la Côte d'Ivoire traverse une tragédie perpétrée par des puissances étrangères dont la France, comme commanditaire principal.
Les motifs de cette guerre ? Remplacer Gbagbo par Alassane Ouattara jugé plus docile et donc plus accommodant au sens de la boulimie néo-coloniale.

Face à la régularité tendancielle des agressions plus ou moins camouflées, il se trouve des patriotes (journalistes, militants politiques, etc.) qui s'interrogent et interrogent : " Comment la France tourne-t-elle la page avec Laurent Gbagbo ? ", " A quel jeu joue la France ? ", " Pourquoi Sarkozy se fait-il chiraquien ? ", " Pourquoi Paris et le Rhdp parlent toujours le même langage? ".
Questions d'autant plus indignées que depuis la signature de l'Accord de Ouaga, le ciel des relations entre Paris et Abidjan était en train de s'éclaircir, progressivement :

- dès le 5 avril 2007 en effet, la France se dit prête à accompagner ledit Accord ;
- le 18 mai, Laurent Gbagbo félicite Nicolas Sarkozy, le tout nouveau président élu ;
- en marge de la réunion de l'Assemblée générale de l'Onu (New York, septembre 2007), les deux chefs d'Etat se parlent ;
- trois (3) mois plus tard, à l'occasion du sommet de Lisbonne (8-9 décembre 2007), Sarkozy déclare, en regardant son homologue ivoirien droit dans les yeux : "Je sais que vous n'êtes pas le père de l'"ivoirité"; ce qui signifie que c'est pour rien que J. Chirac a déstabilisé la Côte d'Ivoire et fait tuer des milliers d'Ivoiriens ;
- au mois de juin 2008, Bernard Kouchner, porteur d'un message d'amitié de Nicolas Sarkozy, rend visite à Laurent Gbagbo.

Un tel contexte de quasi-réconciliation entre le bourreau et la victime permet-il à cette dernière d'être soupçonneuse ?

Nombreux sont les Ivoiriens qui affichent un certain optimisme, estimant que ce processus de normalisation est irréversible. Quant à moi, bien que partisan de la coopération internationale, je ne partage pas leur sentiment. Tel le bûcheron de la Sagesse africaine qui, lorsqu'il cogne de nuit, n'a de cesse de cogner au même endroit, je dis et répète: les Patriotes dignes de ce nom doivent s'imposer un devoir de vigilance permanente et enseigner à leurs enfants ou petits-enfants, qu'ils ne doivent jamais se fier à la France : se fier à ce pays, c'est faire le sacrifice de sa vie.

Là-dessus, les exemples abondent depuis l'époque carolingienne (Charles Martel, 732) jusqu'à la Ve République (Nicolas Sarkozy, 2009) en passant par Napoléon (1802) et Charles de Gaulle (1970).

Nicolas Sarkozy fait croire qu'il est l'homme de la rupture et de l'ouverture alors qu'il reste bel et bien le continuateur de Chirac, c'est-à-dire l'héritier d'une tradition multiséculaire qui repose sur trois piliers: la ruse, l'hypocrisie et la duplicité.

Voici à ce sujet, neuf (9) exemples parmi tant d'autres pour permettre à la jeunesse patriotique de maîtriser le présent à partir du passé, car "comprendre son temps est impossible à qui ignore tout du passé" (René Remond).

Premièrement, les "Rois fainéants", rois roublards. L'histoire rappelle qu'à la suite de la victoire de Charles Martel sur les Arabes à Poitiers en 732, la papauté tenta de nouer des liens d'amitié avec le Roi à qui elle demanda de sauver les Romains du joug des Lombards. Charles Martel assura les Romains de sa protection, mais n'osa pas attaquer les Lombards. Au commencement était l'art de la roublardise !

Deuxièmement, comment le siège de la papauté a été transféré de Rome à Avignon (1309-1376). Il s'agit d'un complot orchestré par le roi Philippe le Bel (1285-1314) contre le Pape Boniface VIII (1294-1303). " Le Roi endormit, en effet, son ennemi pendant un certain temps avant de mettre en œuvre une habile campagne diffamatoire : on vit circuler des faux, de soi-disant feuilles du Pape, de prétendues réponses du Roi, et pour la première fois dans l'histoire de la France, les Etats généraux furent convoqués qui approuvèrent la politique royale.
Et le Pape fut humilié à la suite de cette vaste machination. Brisé par cette catastrophe, il mourut peu après. Ayant conclu un accord secret avec son compatriote Philippe le Bel, l'Archevêque de Bordeaux (Bertrand de Got, 1305-1314) élu pape (en 1305), choisit Avignon pour résidence ! Voilà pourquoi les papes tombèrent rapidement sous l'influence des rois de France jusqu'en 1376. Et voilà comment la France devint la fille aînée de l'Eglise " (M. Potiemkine). Au commencement était la manipulation !

Troisièmement, diviser pour vaincre et régner. Lors de ses luttes contre ses nombreux ennemis, Philippe le Bel eut recours à un stratagème qui deviendra la caractéristique principale de la diplomatie française : diviser pour régner. En effet, d'après l'historien soviétique, " il utilisa à ses fins les luttes intestines qui déchirèrent les villes flamandes. C'est ainsi qu'il réussit, moins par ses actions militaires que par son habile diplomatie, à imposer aux Flammands la paix désastreuse de 1305 et réunit à la couronne de France quelques villes flamandes qui payèrent ses frais de guerre.

Dans le même style, Louis XI (1461-1483), fils de Charles VII (1422-1461), se méfiait de la fortune des armes, craignant de perdre par une bataille malheureuse, tous les fruits des efforts de plusieurs années (…). L'un de ses traits caractéristiques était l'amour de l'intrigue. " Brouiller ses ennemis entre eux, leur créer mille obstacles, apparaître brusquement comme arbitre dans leurs querelles et obtenir ainsi une trêve ou une paix au moment voulu, telle fut sa tactique préférée. Cet hypocrite habile et sans cœur savait charmer et flatter par des manières insinuantes et par une sincérité adroitement feinte " (M. Potiemkine).
Pour avoir été créé de toutes pièces à Paris (avril 2004), l'inénarrable Rhdp devrait méditer ces faits et tendances.

Quatrièmement, le façonnement de "l'Europe française". Il faut savoir que l'Europe des XVIIIe et XIXe siècles fut une Europe française du fait de la perfidie des Bonaparte. En effet, en réponse aux récriminations des diplomates étrangers, Napoléon faisait remarquer qu' " en diplomatie tout se passe comme en musique: si l'air n'est pas transcrit sur la portée, il n'a aucune valeur " ; en d'autres termes, ne jamais se contenter de promesses de dirigeants français (…). Et c'est ce même cynisme qui permet de comprendre pourquoi, au printemps de 1802, Napoléon fit arrêter la famille royale espagnole qu'il avait perfidement invitée à Bayonne. Il pouvait alors commencer la conquête de l'Espagne ! Et donc lorsque la France invite un pays à " tourner la page ", cela peut signifier l'imminence d'une attaque par surprise.

Cinquièmement, la France libérée s'oppose à l'émancipation de ses alliés africains. Aussi paradoxal que cela pût paraître, c'est "la patrie des Droits de l'Homme" qui, une fois sortie de la guerre contre l'Allemagne nazie, mata impitoyablement les mouvements d'émancipation des peuples d'Asie et d'Afrique, ceux-là mêmes qui contribuèrent à sa libération (1939-1945). Sembène Ousmane et Aimé Césaire l'ont brillamment illustré dans leurs œuvres respectives.

Sixièmement, sans la perfidie de Paris, il n'y aurait jamais eu de crise militaro politique en Côte d'Ivoire. Peu avant cette crise, la ministre Alliot-Marie, de passage à Abidjan, (juin 2002) avait assuré, la main sur le cœur, que le gouvernement ivoirien pouvait compter sur la France en cas d'agression extérieure. Mais lorsque la guerre a éclaté le 19 septembre de la même année, Paris s'est bien gardé d'appliquer les accords de défense conclus avec Abidjan depuis 1961. Ceci rappelle étrangement les fausses promesses de Charles Martel vis-à-vis des Romains alors en conflit avec les Lombards.

Septièmement, alors qu'elle se disait profondément attachée au respect de la légalité constitutionnelle, la France organisa du 15 au 25 janvier 2003, une table ronde qui acheva de cautionner la rébellion grâce à la légitimité politique qu'elle lui conféra à Linas-Marcousis et à Kleber.

Huitièmement, pour masquer son œuvre de déstabilisation, l'Elysée invita Gbagbo à Paris (4 - 8 février 2004). Au mois de mars de cette même année, le Sergent Koudou Paul (père de Laurent Gbagbo) reçoit des autorités françaises les plus hautes distinctions militaires, en souvenir de la seconde guerre au cours de laquelle il fut blessé et fait prisonnier par les Allemands. On pensa alors à un apaisement. En réalité, c'était une opération de charme destinée à endormir la résistance patriotique.

On se rend compte, aujourd'hui, que cet endormissement préparait la marche insurrectionnelle des 25-26 mars ainsi que les tueries massives des 6 - 9 novembre 2004.

Neuvièmement, après ces épisodes douloureux, Paris proposa qu'on "tourne la page". Or, pendant qu'Abidjan s'y apprêtait, l'Elysée préparait les résolutions les plus humiliantes au Conseil de Sécurité. Aujourd'hui encore, nous assistons au même schéma avec la construction d'écoles et de latrines par la Force Licorne qui a conçu et tenté de mettre en œuvre "l'opération Noël à Abidjan" destinée à saboter l'Accord de Ouaga.
On est en présence d'une dialectique féroce, celle de l'accolade et du poignard. C'est un jeu que la France affectionne depuis des siècles et dont l'Afrique doit prendre conscience si elle veut, enfin, construire et maîtriser son destin.

Conclusion : Si la mouvance patriotique croit que Sarkozy est l'homme de la rupture, qui ne saurait continuer l'œuvre de Chirac, elle se berce d'illusions comme Jean-Marie Bockel, ex-Secrétaire d'Etat français à la coopération, qui "se refuse à imaginer que le président de l'ouverture soit, en matière africaine, celui d'une certaine continuité". (Jeune Afrique, N° 2454, 20-26 janvier 2008, P. 23).
Ne jamais oublier que la France reste la France, c'est-à-dire une société fondamentalement aristocratique et esclavagiste, gouvernée de 1789 à nos jours par "des bourgeois de gauche et des pauvres de droite".

La galaxie patriotique ivoirienne doit être mobilisée en permanence dans la mesure où "le serpent n'est pas encore mort" ; dans la mesure où l' "affaire Kieffer" prolonge "Les Escadrons de la Mort", le tout rappelant la machination de Philippe le Bel contre le Pape Boniface VIII.
Certes, le couple Gbagbo n'est pas Boniface VIII, mais la Côte d'Ivoire patriotique ne doit pas perdre de vue que " l'histoire est une maladie dont on ne guérit jamais tout à fait " (René Remond).

Fait à Abidjan, le 17 avril 2009
Par Pr. Dédy Seri,
Université de Cocody 

0



Dernière édition par webmaster le Avr 21, 09 1:26 pm;

De quoi parle l'auteur ? Car bien comprendre, c'est déjà agir.
Revenir en haut
Répondre au sujet
Avr 21, 09 8:09 am     Re: Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie !        1
Veteran
Yvoibien


Inscrit le: 18 Mar 2009
Messages: 705
WebZone: Belgium
Patrie:
Pour ceux qui recherchent une Signature originale, le titre de ce article (pensée du prof DEDI) ferait une bonne affaire. C'est fou de voir comment une phrase à elle seule veut tout dire!

0


De quoi parle l'auteur ? Car bien comprendre, c'est déjà agir.
Revenir en haut
Répondre au sujet
Avr 21, 09 11:55 am     Re:Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie !        2
Son Excellence
loi noire


Inscrit le: 17 Sep 2007
Messages: 5384
WebZone:
Patrie:
Frère Yvoi, essaie de rentre le texte plus claire avec des espacements. Ainsi j'irai supprimer le mien.

0

Revenir en haut
Répondre au sujet
Avr 21, 09 3:12 pm     Re:Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie !        3
Son Excellence
CMental


Inscrit le: 02 Aoû 2005
Messages: 9398
WebZone:
Patrie:
 233
Un des plus grands textes patriotiques, ou bien ? 

0


Libérez le président Laurent Gbagbo, espèce de malfrats, tueurs de Khadafi, dits com-inter, ou bien ?
Revenir en haut
Répondre au sujet
Avr 21, 09 4:35 pm     Re:Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie !        4
Son Excellence
loi noire


Inscrit le: 17 Sep 2007
Messages: 5384
WebZone:
Patrie:
Surtout il tombe à pic, ou bien ?

0

Revenir en haut
Répondre au sujet
Avr 21, 09 6:07 pm     Re:Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie !        5
Son Excellence
Moda


Inscrit le: 09 Jan 2005
Messages: 8470
WebZone:
Patrie:
J'avais dis ceci, a propos de cette france, eternelle criminelle, comme cet article le demontre :

Citation:
C'est tout de mm malheureux que les pays africains restent dans leur petit coin et attendent que la france leur inflige un sale coup, pour qu'ils se decident a etudier cette france mafieuse.


Avec ce genre d'article, je crois que l'heure est bien arrivee pour bien etudier la france afin de ne plus se laisser surprendre pour ses prochains coups ! Okpoh !

0


Fool me once, and you're done for ! Okpoh !
Revenir en haut
Répondre au sujet
Avr 21, 09 6:33 pm     Re:Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie !        6
Son Excellence
CMental


Inscrit le: 02 Aoû 2005
Messages: 9398
WebZone:
Patrie:
 233
Ca c'est pour le sarkon devenu en même temps prof de nouchi à la maca pour avoir plus que sa part d'attiéké dans le coin :
Citation:
Neuvièmement, après ces épisodes douloureux, Paris proposa qu'on "tourne la page".
Or, pendant qu'Abidjan s'y apprêtait, l'Elysée préparait les résolutions les plus humiliantes au Conseil de Sécurité. Aujourd'hui encore, nous assistons au même schéma avec la construction d'écoles et de latrines par la Force Licorne qui a conçu et tenté de mettre en œuvre "l'opération Noël à Abidjan" destinée à saboter l'Accord de Ouaga.

On est en présence d'une dialectique féroce, celle de l'accolade et du poignard. C'est un jeu que la France affectionne depuis des siècles et dont l'Afrique doit prendre conscience si elle veut, enfin, construire et maîtriser son destin.

0


Libérez le président Laurent Gbagbo, espèce de malfrats, tueurs de Khadafi, dits com-inter, ou bien ?
Revenir en haut
Répondre au sujet
Avr 22, 09 8:44 am     Re: Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie !        7
Veteran
Yvoibien


Inscrit le: 18 Mar 2009
Messages: 705
WebZone: Belgium
Patrie:
Les gens sont très peu loquace sur le texte du pr Dedi Seri. Que de l'approbation et de l'admiration. Est-ce à dire qu'il est veridique à 100%.

J'aimerais bien savoir ce qu'en pense, le bien-aimé, Kouassi Foly-Vi. N'y a t-il vraiment rien à redire?

0


De quoi parle l'auteur ? Car bien comprendre, c'est déjà agir.
Revenir en haut
Répondre au sujet
Avr 22, 09 3:51 pm     Re: Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie !        8
Son Excellence
CMental


Inscrit le: 02 Aoû 2005
Messages: 9398
WebZone:
Patrie:
 233
Reponse à Yvoibien:
Yvoibien, c'est le type de texte profond et patriotique que détestent  les aveugles volontaires du coin.
Leur mutisme de marabout est tjours garanti, dès que ya éclairage sur les dégâts de la licorne, ou bien ?

0


Libérez le président Laurent Gbagbo, espèce de malfrats, tueurs de Khadafi, dits com-inter, ou bien ?
Revenir en haut
Répondre au sujet
Avr 22, 09 4:16 pm     Re:Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie !        9
Son Excellence
Nanegnon


Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 4991
WebZone:
Localisation: Gagnoa/Gueli le Kapatrognoa
Patrie:
 151

Reponse à Moda:

 

ma cherie la france a échoué a babi et elle ne fait que savourer ses dernieres victoires en afrique , même les malgaches ne se laisse pas faire donc la la la fin du règne francais s'annonce a grand pas . la rivierre est en train de tarir pour les gaulois en afrique .


 

0

Revenir en haut
Répondre au sujet
Avr 22, 09 7:38 pm     Re:Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie !        10
Talker
kofi


Inscrit le: 11 Juin 2005
Messages: 248
WebZone: Ivory Coast
Patrie:
In le Nouveau Réveil du 22 avril 2009
 
 
 
"Décès de l`Ambassadeur Sarata Ottro Zirignon Touré, le professeur Dedy Séri fait des révélations : Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie ", titre à sa Une du mardi 21 mars 2009, le quotidien " Le Temps ". Il n`est point besoin de sortir de l`Academie française pour comprendre que soit le professeur Dédy Séri affirme clairement que c`est la France qui a mis fin à la vie de l`Ambassadeur Sarata Ottro, soit c`est plutôt Le quotidien " Le Temps " qui, par la disposition de sa Une, permet de le penser. Et si le quotidien s`est permis une telle Une, c`est en connaissance de cause. Donc, il s`agit bel et bien d`une " révélation ". Mme Sarata Ottro (paix et repos éternel à son âme), selon le professeur Dedy Séri, a " fait le sacrifice de sa vie " en se " fiant à la France " (pour naïvement, espérer guérir de son mal, alors qu`il y a des pays " amis et philantropes " comme la Chine, l`Afrique du sud, l`Angola, le Rwanda, la Tunisie, etc, qui auraient pu lui sauver la vie). De deux choses, l`une : soit le professeur a une antipathie tellement violente (ce qui est son droit) contre la France, qu`il mélange tout à présent, soit il prend Mme Sarata Ottro pour une ignorante qui n`a rien appris auprès du Président Gbagbo qui est pourtant un historien, en allant s`offrir en " sacrifice " à la France. La France qui a une tradition multiséculaire reposant sur trois piliers : " la ruse, l`hypocrisie et la duplicité ". Mais, on ne fera pas l’injure au professeur en optant pour la deuxième hypothèse. Car, lorsqu`on parcourt sa contribution, on ne voit nulle part un début de preuve qui atteste son affirmation utilisée par le quotidien à sa Une. Il s`agit donc d`une haine envers un pays, qui explose à travers des amalgames dangereux dont aucun Ivoirien n`a besoin en ce moment. La France est un pays indépendant et souverain comme la Côte d`Ivoire qui s`est défendue toute seule. Notre souci n`est donc pas ici, de prendre partie pour elle. Il s`agit plutôt d`attirer l`attention du professeur sur le caractère quelque peu dangereux de ses affirmations, de ses amalgames. On ne peut pas lui dénier le droit de penser ce qu`il veut de la France, mais il n`a pas le droit de tenter à faire croire aux jeunes générations que ce que la Côte d`Ivoire attend d`eux, est de nourrir une antipathie contre la France, car elle serait à la base de toutes les souffrances de la Côte d`Ivoire. Les affirmations du genre : " Les patriotes dignes de ce nom doivent s`imposer un devoir de vigilance permanente et enseigner à leurs enfants, qu`ils ne doivent jamais se fier à la France. Se fier à la France, c`est faire le sacrifice de sa vie " (qu`est-elle donc allé chercher en France notre regrettée Sarata ?), ne sont pas dignes d`un professeur de sa trempe. Enseigner la haine de la France, ce n`est pas ce que le peuple appauvri de ce pays attend de lui. Enseigner la haine de la France, ce n`est pas ce que la Côte d`Ivoire attend de lui. La France a certainement de nombreux péchés. Les dirigeants français, depuis " Charles Martel, 732 " jusqu`à Nicolas Sarkozy, ont sans doute, comme le dit le professeur, posé des actes négatifs à l`égard de l`Afrique, à l`égard de la Côte d`Ivoire. Cela est répété depuis des décennies. Il est peut-être temps que des intellectuels comme Dedy Séri nous disent enfin, quelle est la part de responsabilité des Africains eux-mêmes dans la situation actuelle de l`Afrique. Que le professeur Dedy Séri nous dise quelle est la part de responsabilité des dirigeants ivoiriens dans la situation actuelle de l`école ivoirienne, dans la situation de misère qui est celle du peuple ivoirien, dans la situation de chômage qui est celle de la jeunesse ivoirienne. C`est aussi cela le patriotisme, même si dans l`esprit du professeur, il y a des Ivoiriens qui sont " des patriotes dignes de ce nom " et des Ivoiriens qui sont des " patriotes indignes ". De telles catégorisations fondées, non pas sur des faits, mais plutôt sur des émotions, ne peuvent conduire qu`au chaos. Et c`est peut-être pour attirer l`attention du professeur sur le caractère dangereux de ce genre de reflexion, que Lamartine depuis 1842, avait prévenu : " Il y a deux types de patriotismes : il y en a un qui se compose de toutes les haines, de tous les préjugés, de toutes les grossières antipathies que les peuples abrutis par des gouvernants intéressés à les désunir nourrissent les uns contre les autres…Ce patriotisme coûte peu : Il suffit d`ignorer, d`injurier et de haïr. Il en est un autre qui se compose de toutes les vérités, de toutes les facultés, de tous les droits que les peuples ont en commun…C`est le patriotisme des religions, c`est celui des philosophes, c`est celui des plus grands hommes d`Etat… " A méditer.

ASSALE Tiémoko

 
 
L'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire l'aurait invité à une de ses surprises parties en échange d'un tel article en faveur de la France que ce journaliste (?) ne s'y serait pas pris autrement. La France ne serait elle pas suffisamment grande pour se défendre toute seule? RFI, AFP et autres média français ne seraient ils pas suffisamment grands pour défendre la France? Toujours les mêmes plus royalistes que le Roi et à dessein. 
Moi ma lecture du décès de Mme Ottro en France est celle décrite ci-dessus par le journal le NR:
Cette brave dame (Paix à son âme) a été d'une naïveté déconcertante à aller se faire charcuter par les médecins français au cours d'une opération bénigne. A t elle seulement mesuré le risque qu'elle prenait ainsi sachant que cette France est d'une hypocrisie au dessus de tout entendement doublé d'un esprit vindicatif sans pareil? Défendre sa patrie comme elle l'a fait dans les heures chaudes de la lutte menée par la France au peuple de CI par pions locaux interposés n'est pas chose facilement digérable par la France. Après ce qui était arrivé au Mali à l'ancien ambassadeur d'Angola en Côte d'Ivoire fervent défenseur de la cause patriote ivoirienne, j'avais pensé qu'au moins la leçon serait retenue par les dignes fils d'Afrique. Que non!
Je parie qu' au premier rhume, M. Gbagbo est tout aussi prêt à se précipiter sous les bistouris de toubibs français pour se faire charcuter au nom de l' "amitié franco-ivoirienne" en laquelle il croit dur comme fer. Parfois je me demande ce qu'il y a dans le coungolo de ceux qui ont atteint de tels sommets dans la gestion de nos Etats africains au point d'être aussi naïfs.
      

0



Dernière édition par kofi le Avr 22, 09 7:41 pm;
Revenir en haut
Répondre au sujet
Avr 23, 09 3:48 pm     Re:Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie !        11
Son Excellence
Djati


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 9591
WebZone: United States
Localisation: 322000 km2
Patrie:
 3
Mon cher, tout ca, c'est la faute a Woody.
Meme quand un million d'ivoiriens etait dans la rue pour protester Marcoussis/Kleber, gbagbo lui, etait au telephone avec les hommes de chirac en train de negocier.
il etait content que les francais lui disent: "mais laurent, tu as gagne.. Y a plus d'1 millions d'ivoiriens sur la place de la Republique..".
Gbagbo se laisse trop facilement berner par les discours du renard. Voila pourquoi la France continue de nous insulter et d'introduire des resolutions a l'ONU contre nous. Il suffit que quelqu'un tousse en Cote d'Ivoire pour que les representants de l'ONU sortent un papier nous menacant de ceci ou de cela.

Est-ce que la France peut introduire des resolutions a L'ONU sur le Rwanda?

Regardez ce qui se passe a Madagascar.
Si c'etait en Afrique de l'Ouest, il y aurait eu deja des resolutions de l'ONU.
Notre CEDEAO, un machin de la France, aurait deja sous-signe les resolutions de la France. Et la france serait en train de dire que ce sont les africains eux-memes qui ont ecrit la resolution.

On l'a vu dans le cas de l'embargo sur la Cote d'Ivoire. Le Benin, le Senegal, le Burkina, le Mali, Le Niger...
On n'a vu comment Chirac a rapidement achete Kuofor et Obasanjo; Un voyage a Paris; Des promesses d'investissements et le tour est joue. Obasanjo a ete le premier a nous envoyer un avion pour nous defendre. La France a bloque l'avion; Et a achete Obasanjo avec 2 verres de gari avec huile rouge.
Il faut bouter la France hors de nos affaires. C'est la seule solution d'un developement durable. Meme les Malgaches sont en train de faire ce meme discours.

La France est le mal de l'Afrique francophone. Gbagbo agit comme si la France etait notre amie. Il est depasse ce type. Deja.

0



Dernière édition par Djati le Avr 23, 09 4:16 pm;

A l'heure de l'internet, le colon n'a plus le monopole de l'information.
aller sur le blog de djati.over-blog.com
Revenir en haut
Répondre au sujet
Avr 23, 09 5:42 pm     Re:Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie !        12
Talker
Freedom Now


Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 238
WebZone: United States
Patrie:
Nous savons que la France continuera a s'aggriper sur ses colonies avec l'aide sbires comme ce psychopathe de Madagascar...Mais l'heure de la subordination est revolue....
Comment comprendre qu'un pays , la France qui n'arrive pas a atteindre son point de croissance de 6% et dont le PNB par habitant est le 23 eme peut continuer a regenter la moitie d'un continent?
Cette hypocrisie caracterielle du pays des droits de "sang" doit etre stoppee par tous les moyens...
Si vous avez vent des manifs en faveur de Madagascar aux USA faites nous signe ca peut payer comme nous l'avons fait pour la cote d'Ivoire.

0

Revenir en haut
Répondre au sujet
Avr 25, 09 6:10 pm     Re: Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie !        13
Son Excellence
Djati


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 9591
WebZone: United States
Localisation: 322000 km2
Patrie:
 3
J'aime les Malgaches. Des qu'ils prennent la rue, ils ne la quittent pas jusqu'a la victoire finale. Ca leur a pris 6 mois de manifestations pour venir a bout de Ratsiraka.
Je n'ai aucun doute qu'ils chasseront le petit DJ putchistes que les Francais tentent de mettre au pouvoir.

0


A l'heure de l'internet, le colon n'a plus le monopole de l'information.
aller sur le blog de djati.over-blog.com
Revenir en haut
Répondre au sujet
 Poster un nouveau sujet    
Page 1 sur 1  
  abidjantalk.com Index du Forum » Discussion Generale (Actualité. L'arbre à Palabre)

Surfer le site en Ecoutant
Discussion a la Radio
Cliquez ici
pour nous rejoindre sur
Talk AbidjantalkRadio
Google
      Haut de Page         
       

Google
 E-mail Webmaster     Send Envoyer un Message privé au webmaster