Connectez-vous !! 

1-- La douane Brésilienne a annoncé mardi avoir saisi une cargaison de 1.195 kg de cocaïne dans le port de Santos, près de Sao Paulo. Selon la douane brésilienne, cette cargaison était destinée à Abidjan, en Côte d’Ivoire |2-- La justice ordonne la «suspension des décisions» du Bureau politique du PDCI. |3-- « Au large des eaux ivoiriennes dans la partie Zone Économique Exclusive (ZEE), les éléments de la fusée ARIANE 5 ont été déversés, transformant la mer ivoirienne en un véritable dépotoir polluant. |4-- Le président de la jeunesse de la plateforme d’opposition Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (JEDS), Koua Justin, a été interpellé dans la soirée du jeudi 2 septembre et conduit à la Préfecture de Police pour être auditionné |
 Le dico d'Abidjantalk   |  Selections d'Abidjantalk   |  Les Ethnies   | AbidjanTalk RSS  | Armée française dehors  | Gbagbo à la Haye
 La Delivrance de l'Afriqu...(0) Prince  PDCI...Bienvenue dans la ...(12) webmaster  Cour Penal Internationa, ...(5) Jais  Un communique' (4) sam kehi,le
 LA COTE D'IVOIRE VICTIME ...(13) Prince  2013 ce 16 Septembre:Maha...(0) sam kehi,le  You have no right to requ...(5) sam kehi,le  AFFI...Honte ne tue pas ! (35) sam kehi,le
 Construction du 4 eme pon...(11) sam kehi,le  L'Italie blame la France (0) sam kehi,le  Le mensonge a' Abobo (14) sam kehi,le  A. Djedje video (3) sam kehi,le
 Elle n'a pas ete jetee en...(0) webmaster  USA: Trump lance un manda...(0) delore  Votez SERI IBRAHIM SAINT ...(0) sam kehi,le  Il n'y a pa l'homme pour ...(1) Tchacoto
 On est au cohi...... (0) Armel  Le mossi et la France emp...(0) Martin Féra  Tidjane Thiam le prochain...(0) sam kehi,le  ..... Les 210 derniers topics .......

Special:  Le Coup d'Etat     La FranceAfrique        On Dit Quoi?
      Breaking News
      Videos de la Crise       Audience CPI 2013

abidjantalk.com Index du Forum » Discussion Generale (Actualité. L'arbre à Palabre) » Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 11, 12, 13 ... 19, 20, 21  Suivante      [Montrez toutes les pages]
Poster un nouveau sujet Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
Re: Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens
Oct 07, 17 5:10 am     Re: Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens        165
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4876
WebZone:
Patrie:
 845
Côte d’Ivoire/ Gagnoa : Des hommes armés encerclent un passant et l’abattent. Une élève touchée

La ville de Gagnoa, dans le centre-ouest de la Côte d’Ivoire, à environ 270 km d’Abidjan a été secouée le mardi 3 octobre 2017 par une affaire qui non seulement pose la question de l’insécurité en Côte d’Ivoire mais appelle surtout à de nombreuses interrogations.

Dans la matinée en effet, en plein cœur de la ville, un homme prénommé Jérôme était de passage lorsque trois hommes à moto, puissamment armés arrivés à son niveau l’ont d’abord encerclé avant d’ouvrir le feu sur lui, sans aucune autre forme de procès. Et ce, sous le regard impuissant des populations. L’infortuné tombe et succombe à ses blessures.

Après leur forfait, les  trois hommes sont repartis sans être inquiétés, emportant le sac à main de leur victime.

Présente  dans les environs, Leatitia N. , une élève en classe de 3ème  dans un des lycées de la ville a reçu une balle dans la cuisse. Conduite à l’hôpital régional, sa vie serait hors de danger.

Arrivé  plus tard sur le lieu du drame, la police aurait ouvert une enquête afin de comprendre les circonstances de cette effrayante affaire.

Ehouman brou otniel

Event News TV

0 0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 07, 17 5:31 am     Re: Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens        166
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4876
WebZone:
Patrie:
 845
Les Ivoiriens ne sont pas en sécurité.

CETTE SCÈNE MALHEUREUSE S'EST PASSE LE MARDI 03 OCTOBRE 2017

''8h45, vers carrefour petro-ivoire angré, en face de la pharmacie Harmony, je me rends au travail, mon sac d'ordinateur en main avec mon portable. Dans ma marche, je vois un groupe d'adolescents fondu dans la masse des gens qui vont a leurs occupations, qui vient en face de moi. Je me faiS peur un moment en pensant aux microbes, l'idée m'effleure de rebrousser chemin ou de changer de voie, mais a bien regarder, je ne vois aucune machette ni armes dans la main de ses adolescents et je vois les gens passer auprès d'eux sans soucis alors je continue mon chemin. A peine, j'arrive a leur niveau que je suis pris a partie par trois d'entre eux, l'un empoigne mon ordinateur que je refuse de laisser, un autre sort un bout de bouteille cassé qu'il envoie dans mon ventre, j'esquive d'un brusque mouvement de mon torse vers l'arrière et je me retrouve au sol sur le goudron, mon ordinateur dont je tiens encore la corde est en train de m'échapper lorsque je ne sais par quelle grâce du Seigneur, l'un des microbes intime l'ordre a ses amis de me laisser. Malgré cela, les autres n'en démordent pas. Mon ''microbe sauveur'' s'emploie donc lui-même a prendre mon ordinateur , je me relève et il me le remet. A peine, je veux partir qu'un autre me saisit la main pour arracher mon portable, j'essaie alors de tirer ma main et mon sauveur vient encore libérer mes mains pour que je m'en aille. Je marche affolé en avançant dans la foule de personnes devant qui tout cela s'est passé sans que personne ne bronche. Je trouve un magasin de vêtement pas loin dont je connais le propriétaire pour m'asseoir et reprendre mes esprits. Là, je me rends compte que je me suis blessé au pied mais je me réjouis d'avoir eu autant de chance. Pendant que je reçois le yako des curieux qui sont venus s'affairer sur mon cas, un monsieur apparaît le front ouvert , du sang en dégouline. Il vient avant moi de se faire également agresser par cette horde de microbes. J'apprends que ces adolescents viennent de boire quatre bière dans un maquis et ont emporté les bouteilles. C'est ses bouteilles qu'ils ont cassé pour s'en servir comme armes. Après m'avoir malmené, ils ont repris leur chemin en toute tranquillité pour aller devant. Voilà que sa majesté après m'avoir mis au chômage envoie ses enfants piqueurs m'ôter le peu qu'il me reste. Comment peut-on vivre dans une société pareille et croire un seul instant qu'on peut évoluer et se construire un avenir quand on peut perdre la vie a n'importe quel moment, sur le chemin de son travail et de surcroit en pleine matinée dans un quartier de la plus huppée des communes de la capitale économique. Je ne sais plus quoi dire sauf de remercier Dieu pour l'issue heureuse de cette agression.''
Ahimou

Voici l'eldorado que DAO rebelle 1er volmentu prometait a ses suiveurs zozos, les ADOboeufs, de la solution a l'emergence microbienne .
Image may contain: one or more people and shoes



0 0



Dernière édition par Eburneenne 3 le Oct 07, 17 5:36 am;

Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 09, 17 7:34 am     Re: Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens        167
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4876
WebZone:
Patrie:
 845
ABENGOUROU

Quatre (04) microbes dramaniens arrêtés:
• Traoré Ali (28 ans),
• Diallo Junior Ahmed (18 ans),
• Atte Koffi François (20 ans)
• Sangaré Fousseni (16 ans).

Image may contain: one or more people and people standing

0 0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 09, 17 8:00 am     Re: Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens        168
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4876
WebZone:
Patrie:
 845
ABOBO DERRIERE RAILS: Fin de parcours pour le fameux " Gang à la machette " dirigé par les nommés "major" et "frein coupé" , ce gang à été l'auteur de plusieurs attaques à la machette dans la commune d'Abobo et environnant . Il serait à l'origine de la mort de la jeune elève Traoré Aminata, décès survenu suite à son agression sur les rails au niveau de "Gagnoa Gare" dans la commune d'Abobo .

Sur une information anonyme, ils ont été interpellés ce jour par les services de Police dans leurs fiefs.
Image may contain: 3 people, people standing

0 0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 09, 17 8:09 am     Re: Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens        169
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4876
WebZone:
Patrie:
 845
ABOBO: Interpellation de deux redoutables microbes, ce sont les nommés Ouattara Mamadou alias joli et Traoré Seydou dit le mal. Suite à une agression à moto au niveau du deuxième arrêt, la police informée les à pris en chasse et interpellés un peu plus loin.
Les effets de la victime ont été retrouvés sur eux.
( police secours)

Image may contain: 1 person

0 0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 10, 17 5:36 am     Re: Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens        170
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4876
WebZone:
Patrie:
 845
Une banque ( Altantique) à Doropo vient d'être attaquée par des braqueurs
Bilan: 3 virgiles tués. Affrontement entre braqueur et FRCI ,c'est la même famille qu'ils se tuent .Moi je suis au champ. Doropo est situé au nord-est de la CI.

0 0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 11, 17 7:19 am     Re: Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens        171
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4876
WebZone:
Patrie:
 845
Un braquage fini dans le sang à Cocody à côté du CERAP. Une course poursuite entre l'agressé et les trois braqueurs qui lui ont soutiré 20 millions. Deux bandits en fuite, l'un des braqueurs écrasé par leur victime.

Image may contain: car, sky and outdoor

0 0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 11, 17 7:24 am     Re: Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens        172
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4876
WebZone:
Patrie:
 845
Bouaké: Deux coupeurs de route Tall Moussa et Sidibé Abdoulaye ont été mis aux arrêts

''Je m'appelle Tall Moussa, je suis de nationalité Burkinabé et né à Ouangolodougou en Côte d'Ivoire. Je suis né en 1974. Je suis commerçant à Bouaké et j'habite au quartier Dar-es -Salem, Maroc au corridor nord. Je vends café et puis cigarettes. Depuis 2014, on a fait braquage 2 fois, et j'ai eu 250.000 FCFA. Depuis ce jour, moi j'ai allé enterrer mon fusil. Mon frère est venu me dire qu'il a fusil de venir on va aller braquer. J'ai dit moi j'ai arrêté, je fais plus ça encore. Il m'a dit que comme je sais qu'il est braqueur si on attrape lui, on va venir tuer ma famille donc j'ai dit d'accord. On est allé braquer sur route Bouaké- Yamoussoukro, après on est revenu à la maison pour enterrer notre fusil. Et puis le vendredi, on a attrapé lui et moi, j'étais à la maison jusqu'à mardi on est venu aussi me prit et on est venu ici. Pour l'autre jour j'ai eu 58.000 FCFA. Braquage ce n'est pas bon'', tels sont les aveux faits par Tall Moussa, le plus âgé des deux redoutables coupeurs de route épinglés par les éléments de l'unité mobile d'escadron 1/3 de la 3ème légion de gendarmerie de Bouaké, au quartier Dar-Es-Salam Maroc. Sidibé Abdoulaye, 24 ans et Tall Moussa âgé de 43 ans, tous deux de nationalité Burkinabé, ont été appréhendés par les hommes du capitaine Okoma Charles de l'unité mobile escadron 1/3 de la 3ème légion de gendarmerie de Bouaké, en possession de deux kalachnikovs, des chargeurs et munitions, des ustensiles de cuisines et des machettes et couteaux.
Le banco.net
Image may contain: 2 people, people standing, car and outdoor

0 0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 13, 17 5:08 am     Re:Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens        173
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4876
WebZone:
Patrie:
 845

Les trois voleurs de chèvres:

1 Issa Coulibaly
2 Adama Coulibaly
3 Mamoutou Coulibaly

Image may contain: one or more people and people standing


0 0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 13, 17 5:12 am     Re:Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens        174
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4876
WebZone:
Patrie:
 845

Insécurité Chronique sous DAO rebelle 1er volmentu.Des braqueurs ont été appréhendes dans un hôtel.

Fin de parcours pour Diakité Ladji, Soumaharo Nahawa , Kota Samuel et Barry Mamadou Oury. Ces quatre (04) individus, de mauvais alois, ont été interpellés, lundi dernier, à Tiébissou, dans un hôtel, grâce à l'action conjuguée de la police et de la gendarmerie de ladite localité.

Ces malfrats opéraient à bord d'un véhicule de type 4X4 Mitsubishi Pajero immatriculé 2571 GF 01 de couleur noire.

Une fouille dudit véhicule a permis aux forces de sécurité de découvrir des armes blanches, 106 pièces de 100 FCFA, 57 pièces de 10F, 10 pièces de 5F, 02 pieds de biche et 40 paquets de cigarettes de toute marque.

De sources sécuritaires, ces individus auraient reconnu être des braqueurs venus d'Abidjan en partance pour Botro où ils etaient attendus pour des activités de grand banditisme.


Image may contain: one or more people and outdoor



0 0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 14, 17 3:43 am     Re:Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens        175
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4876
WebZone:
Patrie:
 845
Côte d’Ivoire / Un commissariat saccagé à Gagnoa, des tenues de policiers emportées.

Le 2ème arrondissement de police situe au quartier dioulabougou a ete brule

L’arrestation d’un chauffeur de taxi n’est pas du tout du goût de ses collègues qui ont décidé de le faire payer à la police. Ainsi, la violence n’épargne aucun espace du pays. Ce vendredi, un groupe de furieux individus a saccagé et pillé le commissariat du 2ème arrondissement de Gagnoa (Centre-ouest), à l’issue d’une manifestation des conducteurs de taxis pour « protester contre l’arrestation » d’un des leurs, samedi par la police.

Après avoir saccagé et pillé le commissariat, situé au quartier dioulabougou (centre-ville), les manifestants ont emporté des tenues de policier.

Plus tôt dans la journée, ils ont momentanément bloqué l’une des entrées de la ville, après avoir été dispersés par la police, à l’aide de gaz lacrymogène, alors qu’ils tentaient de bloquer les artères de la ville en érigeant des barricades.

Jeudi, les conducteurs de taxis de Gagnoa ont entamé une grève pour « protester contre l’arrestation » d’un des leurs, qui a percuté quelques jours plus tôt un agent des impôts, causant chez la victime, une double fracture de la jambe.

« Nous ne reprendrons pas le travail tant que notre ami ne sera pas libéré », avaient-ils menacé.

La situation reste très tendue à Gagnoa après l'incendie du 2ème arrondissement de police brûlé en parti. Pour sauver ce qui en reste du bâtiment, les policiers dressent un corridor à quelques mètres des lieux. Les manifestants à leur tour dressent leur corridor en face de la police et dans plusieurs endroits de leur quartier.

Notons que bien de policiers sont en tenue civile pour éviter de se faire repérer en attendant l'arrivée des renforts.

Cette nuit risque d'être très mouvementée au quartier dioulabougou de Gagnoa.

0 0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 15, 17 5:30 am     Re:Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens        176
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4876
WebZone:
Patrie:
 845
''C'était dans la nuit du lundi à mardi aux environs de 3h du matin, ce collègue à reçu à domicile la visite de trois bandits bien armés. Il a reçu des coups de machette, et ils sont repartis avec sa moto, ses portables et bien d'autres choses.C'est à Ahérémou 1 ,Iep Taabo.'' Kouakou Dongo Benjamin

Image may contain: one or more people and food

Image may contain: one or more people and food

0 0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 17, 17 4:03 am     Re:Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens        177
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4876
WebZone:
Patrie:
 845
En Côte d’Ivoire, les microbes créent la psychose, malgré les opérations de sécurisation.

Machettes, couteaux, gourdins en mains, les microbes ou « enfants en conflit avec la loi », selon l’expression consacrée par le gouvernement ivoirien, agressent et n’hésitent pas à tuer dans presque toutes les communes d’Abidjan, créant une psychose malgré les opérations de sécurisation menées par la police.

Mineurs pour la plupart et opérant en bandes armées généralement de couteaux ou machettes, les microbes, comme les ont baptisé les populations ivoiriennes, agressent avec violence et dépossèdent leurs victimes de tout bien. Parfois et même souvent de leur bien le plus précieux: la vie.

A Abidjan, l’évocation du terme microbe suffit désormais à créer une panique générale au sein de la population.

« Avant mon agression, j’entendais microbe et ça ne me disait rien, mais depuis le jour où ils m’ont m’agressé quand j’entends ce mot, je cours dans tous les sens », raconte Christian Koffi, gérant de cabine à Cocody.

« Les microbes arrivent », c’est l’alerte que « nous entendons et nous courrons dans tous les sens », explique Awa Traoré, vendeuse d’oranges devant une gare de voyage à Yopougon, commune la plus peuplée d’Abidjan.

Selon elle, les vendeurs de la gare sont traumatisés. Certains voleurs qui en ont conscience, ne manquent pas d’en tirer profit.

« Nous sommes vraiment traumatisés et parfois certains voleurs donnent l’alerte des microbes juste pour qu’ont fui afin qu’ils puissent prendre nos marchandises », explique-t-elle.

Dans la commune d’Abobo, épicentre de la crise postélectorale (2010-2011) à Abidjan, un commando invisible avait mené une guérilla urbaine contre les forces de défense et de sécurité jusqu’à la chute de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo.

La guerre dans cette commune a eu comme conséquence une insécurité grandissante liée à la circulation des armes et également la naissance du phénomène des enfants en conflit avec la loi communément appelés microbes.

En 2012, le gouvernement ivoirien a initié une opération baptisée « Epervier » pour sécuriser l’ensemble des villes du pays.

Vanessa Alabi, vivant dans la commune Koumassi, explique que « depuis que cette histoire de microbe a pris de l’ampleur, chacun rentre chez lui à partir de 19H, de peur de se faire agresser ».

Malgré la présence des forces de l’ordre, « la peur est toujours présente à Abidjan, surtout à Yopougon et Abobo », confie Adama Touré, mécanicien à Yopougon.

« Ils ont égorgé un policier il y a quelques semaines, comment pouvons-nous rester sereins ? », poursuit-il.

Le 31 août, Esaïe Koffi Yao, un sergent-chef de police qui était en service au palais de justice du Plateau (Centre des affaires), a été agressé alors qu’il regagnait son domicile à Yopougon.

Ses agresseurs lui ont « assené des coups avec des armes blanches, jusqu’à ce qu’il rende l’âme », a précisé le procureur de la République Rosalie Kouamé Zalo dans un communiqué.

Trois suspects ont été arrêtés, quelques jours après le meurtre.

Le 1er juin, 537 éléments de la police et de la gendarmerie ont été déployés à Abobo dans le cadre de cette opération avec pour objectif la sécurisation, la démolition des fumoirs et l’interpellation de délinquants.

Selon un commissaire de police qui requiert l’anonymat, « c’est normal que les enfants en conflits avec la loi créent une certaine psychose au sein de la population vu le nombre d’agressions ».

Il invite cependant les populations à « faire confiance à la police surtout avec les opérations de bouclage et de sécurisation, tout va rentrer dans l’ordre ».

Concernant les agressions des microbes, le porte-parole de la police nationale Bleu Charlemagne a estimé que « c’est un phénomène en plein recul », tout en rassurant que « la police fait ce qu’il y a faire », lors d’un point de presse vendredi.

Du 21 septembre au 12 octobre, 5.808 personnes ont été interpellées, 239 fumoirs ont été détruits, 1.248 armes blanches (939 couteaux et 138 machettes), trois armes à feu et 611kg de cannabis ont été saisies lors de l’opération, selon un bilan partiel présenté par la police nationale.

Alerte info/Connectionivoirienne.net


0 0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 17, 17 4:07 am     Re:Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens        178
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4876
WebZone:
Patrie:
 845

Côte d'Ivoire - Insécurité: Les habitants d'Abidjan inquiets

Lundi, 16 octobre, 2017


VOA - En Côte d'Ivoire, une certaine psychose s'est emparée de la capitale économique , liée aux attaques et autres agressions violentes.

À Abidjan, la question sécuritaire est sur toutes les lèvres. A Yopougon, la plus grande commune de la capitale économique, les populations ne cachent pas leurs inquiétudes.

"Les agressions ont lieu tous les jours. A Yopougon, l'insécurité est encore plus grande. Des agressions se produisent dans tous les quartiers: à Cocody, la Riviera, au Plateau. L'État a vraiment démissionné", déplore un habitant.

A Abobo, l'autre grande commune de la capitale ivoirienne, les populations sont également inquiètes de la dégradation du climat sécuritaire.

"A Abobo-Ndotré, on entend des tirs presque toutes les nuits. On ne dort pas. En allant ou en rentrant du boulot, on est agressé par des bandits, des enfants que l'on appelle les microbes. Je vois des policiers ou des militaires en patrouille, mais on ne se sent pas en sécurité", confie un autre habitant.

Le 5 octobre dernier, la mort du footballeur professionnel Georges Griffiths est venue confirmer le climat d'insécurité qui prévaut à Abidjan. Le célèbre joueur a été tué par des braqueurs qui tentaient de lui voler son véhicule.

Pour restaurer la quiétude au sein des populations, des opérations de grande envergure ont été lancées. La dernière en date, Épervier 3, mobilise depuis quelques jours près de 1.500 policiers.

L'opération a vu l'interpellation de plus de 5.000 personnes dont 248 déférées à la Maca, la maison d'arrêt et de correction d'Abidjan.

Pour le porte-parole de la police, Bleu Charlemagne, la situation s'est beaucoup améliorée.

"Nous avons saisi du cannabis, des armes blanches, des couteaux et des machettes ainsi que des armes à feu", a-t-il déclaré. "232 fumoirs ont été aussi détruits".

Il poursuit : "nous allons nous attaquer à tous les secteurs chauds en termes de délinquance aussi bien à Abidjan que dans le reste du pays. Les populations ne sont pas encore totalement satisfaites, mais la situation s'améliore et nous inscrivons notre action dans la durée".

Dix grands trafiquants de drogues dont quatre Nigérians et trois Ivoiriens ont été par ailleurs épinglés lors de l'opération policière en cours.

Georges Ibrahim Tounkara

0 0


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
Oct 17, 17 4:14 am     Re: Insecurite galopante sous le regime de voyous saheliens        179
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 4876
WebZone:
Patrie:
 845
Sinfra: Braquage en plein air devant un magasin de cacao le lundi 16 octobre 2017, 20 millions de CFA emporté par les malfrats.

0 0



Dernière édition par Eburneenne 3 le Oct 17, 17 4:16 am;

Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
 Poster un nouveau sujet Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 11, 12, 13 ... 19, 20, 21  Suivante      [Montrez toutes les pages]  
Page 12 sur 21  
  abidjantalk.com Index du Forum » Discussion Generale (Actualité. L'arbre à Palabre)

Surfer le site en Ecoutant
Discussion a la Radio
Cliquez ici
pour nous rejoindre sur
Talk AbidjantalkRadio
Google
      Haut de Page         
       

Google
 E-mail Webmaster     Send Envoyer un Message privé au webmaster