Connectez-vous !! 

 Le dico d'Abidjantalk   |  Selections d'Abidjantalk   |  Les Ethnies   | AbidjanTalk RSS  | Armée française dehors  | Gbagbo à la Haye
 Une Afrique sans les Afri...(105) Eburneenne  Oh honte a la France, pay...(105) Eburneenne  ADO le mythomane dans ses...(296) Eburneenne  Assi Fulgence (83) Eburneenne
 bensouda veut enquêter su...(1) Yafohi  Insecurite galopante sous...(179) Eburneenne  Bedie et le pdci sont pir...(45) Eburneenne  Seplou est en train d'enc...(0) Djipa
 Apres plus de 60 ans d'In...(9) Yafohi  Seplou vient de frapper :...(50) Eburneenne  La predation occidentale ...(55) Eburneenne  Génocide Wê : Complicité ...(71) Eburneenne
 Pour suivre le proces de ...(857) Eve  L'Afrique n'est pas pauvr...(40) Eburneenne  La nouvelle Cote d'Ivoire...(36) Eburneenne  Journaux Cours Bleu Zero (0) sam kehi,le
 La forfaiture dramanienne...(302) Eburneenne  Ces traîtres que l'Afriqu...(17) Eburneenne  Soro vit sur le dos des c...(23) Eburneenne  ..... Les 210 derniers topics .......

Special:  Le Coup d'Etat     La FranceAfrique        On Dit Quoi?              Videos de la Crise       Audience CPI 2013

abidjantalk.com Index du Forum » Discussion Generale (Actualité. L'arbre à Palabre) » Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité Aller à la page Précédente  1, 2      [Montrez toutes les pages]
Poster un nouveau sujet Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
Re:Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité
Juin 17, 16 8:46 pm     Re:Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité        15
Son Excellence
I Love Jesus


Inscrit le: 10 Fév 2005
Messages: 3507
WebZone: France
Patrie:
 389
Reponse à Son Excellence PASquare:
 
Citation:
Ce vieux Prochasson là ho, quand la petite go ivoirienne avec qui il est actuellement là va le dribbler, l'association va mourir de sa propre mort.


lol

Quand j'emploie ici le verbe "rencontrer" la, c'est dans ce sens là hein !
Je ne connais pas la femme de Prochasson ooo !

0


« Il y a dans le cœur de chaque homme un vide en forme de Dieu, et nul autre que Lui ne peut le combler. » Blaise Pascal
Revenir en haut
Répondre au sujet
Juin 17, 16 8:58 pm     Re:Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité        16
Son Excellence
I Love Jesus


Inscrit le: 10 Fév 2005
Messages: 3507
WebZone: France
Patrie:
 389
Je ne crois pas que Mr Prochasson nous ait demandé qu'on s'attendent de lui "quelque chose".
Il n'a pas demandé notre avis (il n'a pas à le faire d'ailleurs) avant d'entreprendre de sensibiliser ses concitoyens sur la vérité du drame ivoirien.

Il fait ce qui lui semble juste, et ce, à son humble niveau et selon ses humbles moyens.

Il n'est pas le seul français qui s'y emploie. Et tant mieux s'ils sont un petit nombre qui va aller croissant.

Ceci dit, il ne demeure pas moins que c'est bel et bien aux ivoiriens de continuer de faire le gros du boulot.

0



Dernière édition par I Love Jesus le Juin 17, 16 9:00 pm;

« Il y a dans le cœur de chaque homme un vide en forme de Dieu, et nul autre que Lui ne peut le combler. » Blaise Pascal
Revenir en haut
Répondre au sujet
Juin 17, 16 10:39 pm     Re:Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité        17
Veteran
devolut


Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1556
WebZone: United States
Patrie:
 128
I love... a ecrit: "Ceci dit, il ne demeure pas moins que c'est bel et bien aux ivoiriens de continuer de faire le gros du boulot."

De quel boulot tu parles meme? Chasser les francais waaaa ou bien, avoir la satisfaction que tous les francais sont au courant de ce que font leurs gouvernements. Et puis apres quoi? ca va te donner quoi?
je te rappelle que ce n est pas que la france mais l otan. si c etait que la france il y a longtemps qu ils auraient pris la poudre d escampete, on les connait les COQs.

Rappelle toi de la Caledonie territoire soit disant d outre mer francais 1984 les FLNKS, Jean marie Tjibaou.
Qu ont fait les francais pour empecher le carnage ou genocide des Kanaks et l assassinat de Jean-Marie, des francais comme eux.



La création du FLNKS

Ce marché de dupes aboutira à la radicalisation du mouvement et à la transformation du FI en FLNKS (Front de libération nationale kanak et socialiste), lors de son congrès constitutif du 22 au 24 septembre 1984. Les différentes organisations du FI sont rejointes par l’Union progressiste mélanésienne et le PS calédonien (devenant le PSK). Sa charte spécifie « l’indépendance kanak socialiste » comme objectif. Avec une rare clairvoyance, son président Jean-Marie Tjibaou déclarera : « La souveraineté nous donnera le droit et le pouvoir de négocier les interdépendances. Pour un petit pays comme le nôtre, l’indépendance, c’est de bien calculer les interdépendances. »

Le FLNKS décide d’en finir avec le jeu politique institutionnel et propose un « boycott actif » des élections territoriales du 18 novembre 1984. Le jour du vote, Eloi Machoro, secrétaire général de l’UC, brise à coups de hache l’urne électorale dans la mairie de Canala, et l’opinion publique en métropole va découvrir la lutte du peuple kanak à travers cette photo choc symbolisant concrètement le refus radical du jeu politicien et de ses institutions.

L’abstention dépasse les 80 % chez les Kanak : la nouvelle Assemblée territoriale est une chambre blanche et réactionnaire élue par la moitié de la population du Territoire. Sur le terrain la mobilisation est intense : barrages sur tout le Territoire, mairies occupées. Dans les semaines qui suivent la mobilisation générale sous la double responsabilité des comités locaux et des tribus concernées vont bloquer toute activité économique.

Fin novembre une convention nationale des délégués des comités locaux désigne un gouvernement provisoire de « Kanaky » avec Jean-Marie Tjibaou comme président ; et le 1er décembre la direction du FLNKS confirme ce gouvernement et le complète en nommant Eloi Machoro ministre de la Sécurité. Eloi Machoro, instituteur, à Canala, né en 1946 dans la tribu de Nakéty, est issu d’un des clans ralliés en 1978 qui avait participé à l’assassinat d’Ataï et à l’écrasement de l’insurrection. Dans une société de culture orale, 1878 c’était hier, et Eloi et ses proches se doivent d’être parmi les premiers à reprendre la lutte des « combattants de la liberté ».

La « Commune de Thio » humilie la puissance coloniale

Le boycott actif a connu un gros succès à Thio : moins de 25 % des 1 700 inscrits sur la commune ont voté dont seulement 10 Kanak. La ville minière de Thio, est la seule municipalité de la côte est encore administrée par un Européen, Roger Gaillot, ancien membre exclus de l’UC, devenu dirigeant du Front national local. Le 20 novembre 7 barrages routiers et un blocus maritime isolent la commune du reste du Territoire. Toute circulation est interdite en ville, les véhicules de la Société Le Nickel sont réquisitionnés et ses dépôts de carburants occupés. 200 militants et militantes du FLNKS, conduit par Eloi Machoro, envahissent la gendarmerie. Vers 17 heures, les Kanak manifestent leur joie, drapeau de Kanaky en tête. Nouméa découvre ces images sur la télévision.

La très grande majorité de la population kanak participe au mouvement. Les autorités coutumières sont partie prenante de l’action. Les militants FLNKS engagent une opération de dialogue visant à désarmer les Européens surarmés : des dizaines d’armes sont récupérées. Des patrouilles ainsi que des tours de garde sont mis en place pour protéger les entreprises et les magasins. L’autodéfense des tribus locales est organisée. En fait pas un seul coup de feu n’est tiré contre des Européens et tout l’appareil de production reste en l’état durant toute l’occupation.

Le 2 décembre, Éloi Machoro et près de 400 hommes déterminés, armés de machettes, de sabres d’abattis, de casse-tête et, pour certains, de fusils, encerclent dès leur atterrissage 4 hélicoptères transportant environ 90 gendarmes mobiles et contraignent ceux-ci, sans aucune possibilité de réagir au risque d’un bain de sang de part et d’autre, à se rendre à Thio-Village où ils rejoignent, une fois désarmés, les autres gendarmes reclus dans leur casernement.

Près du pont de Thio, un 5e hélicoptère déverse une quinzaine d’hommes du GIGN. Ceux-ci se retrouvent rapidement bloqués par un solide barrage. Le face à face armé dure le temps qu’Éloi Machoro en termine avec la mise sous bonne garde de leurs 90 collègues et qu’il intime l’ordre à l’officier dirigeant le commando du GIGN, impuissant et humilié, de reculer. Devant la détermination et l’organisation des Kanak, le pouvoir colonial se retrouve dans l’obligation de négocier la libération de tous ses hommes retenus en otages et leur retour piteux sur Nouméa est mis en place sans qu’un seul coup de feu n’ait été tiré.

Les représailles

Dans le même temps, l’ensemble du Territoire est en situation de « pré-insurrection » : occupations de mairies, de gendarmeries, barrages. A Nouméa, les militants assurent la protection des indépendantistes les plus en danger, surtout les quelques Européens connus pour leur soutien à la lutte. L’aide au ravitaillement des tribus isolées est organisé. De l’autre côté, des escadrons de gendarmes mobiles continuent d’affluer de métropole, portant leur nombre à 6.000 hommes, soit un gendarme pour 10 Kanak (sans compter les forces armées proprement dites). Toute manifestation est interdite, l’armée s’affiche en ville, des bateaux de guerre ravitaillent le nord de l’île.

Le 2 décembre, un affrontement sur un barrage d’une autre région aboutira à la mort d’un éleveur blanc et Edgard Pisani part pour la Nouvelle-Calédonie comme émissaire spécial du gouvernement français avec pour mandat « d’assurer l’ordre, de maintenir le dialogue et préparer les modalités selon lesquelles sera exercé le droit à l’autodétermination ». Il débarque le 4 décembre. Avant toute négociation, il réclame la levée des barrages.

De son côté le FLNKS pose ses propres conditions : annulation des élections territoriales, organisation d’un référendum d’autodétermination réservé aux seuls Kanak et aux « victimes de l’Histoire » (non-Kanak nés de parents eux-mêmes nés sur le Territoire, c’est-à-dire surtout les Caldoches) et libération des prisonniers politiques. Mais, alors que le FLNKS s’apprête à lever les barrages, le 5 décembre, des « loyalistes » du « clan des métis » montent une embuscade sur la route de Tiendanite contre des militants kanak : 10 sont tués dont 2 frères de Jean-Marie Tjibaou.

Alors que la tension monte partout sur le Territoire et afin d’éviter l’escalade dans un rapport de force très défavorable aux Kanak, Jean-Marie Tjibaou fera malgré tout lever les barrages le 10 décembre. Ce jour-là les barrages encerclant Thio sont levés clôturant d’une certaine façon la « Commune de Thio » qui restera l’action plus significative de tous les « événements de 1984 ».

Fort du succès de Thio, Éloi Machoro tente de continuer sa stratégie d’occupation et de violence graduée. Le 11 janvier, près de La Foa, la mort du jeune Yves Tual, proche de Roger Gaillot, déclenche une émeute « loyaliste » à Nouméa. Edgard Pisani ordonne la « neutralisation » d’Éloi Machoro et dépêche un commando du GIGN. Vers 6 heures du matin, le 12 janvier, Éloi Machoro, qui participait à l’occupation d’une ferme, est atteint d’une balle à la poitrine et Marcel Nonnaro est tué sur le coup. Éloi agonise sans véritable soin. De nombreux témoignages issus des deux camps tendront à prouver que certains membres du GIGN venaient de laver l’affront du désarmement de Thio.

Le pouvoir colonial venait sans doute d’obtenir le retour à l’ordre à Nouméa en offrant aux « loyalistes » la mort de leur ennemi public numéro un. Ceux-ci vont d’ailleurs manifester leur joie et un commando tentera d’attaquer la morgue pour obtenir la tête d’Éloi. L’état d’urgence et le couvre-feu sont décrétés essentiellement à destination des Kanak, car une véritable collusion s’est installée entre les colons et les forces de l’ordre. Le bilan depuis le boycott actif du 18 novembre est lourd pour le peuple kanak : 15 tués, des centaines de blessés, 104 prisonniers à Nouméa, 20 tribus saccagées. Le projet d’indépendance-association, honnis par les tenants du statu quo colonial, présenté le 7 janvier par Edgard Pisani, est enterré avant même d’avoir pu être discuté.

La lutte continue

Jusqu’en 1988, la mobilisation perdure. La résistance s’accroît contre le statut Pons mis en place avec le retour de la droite au pouvoir en métropole, niant toute spécificité au peule kanak, et aboutit aux actions d’avril 1988 et à l’assaut de la grotte de Gossanah sur l’île d’Ouvéa le 5 mai (entre les 2 tours d’élection présidentielle dans un bras de fer sanglant entre Chirac et Mitterrand), véritable acte de guerre faisant 19 morts kanak dont certains exécutés après reddition.

Les Accords de Matignon de juin 1988 sont perçus comme des accords de « capitulation » pour les « loyalistes » du RPCR et le gouvernement français alors que pour le FLNKS ce sont des accords de « trêve » préservant l’avenir. Jean-Marie Tjibaou et Yéwéné Yéwéné sont assassinés par l’un des leurs, hostile à ces accords, le 4 mai 1989.

La lutte continue sous des formes plus institutionnelles, comme la rétrocession de mines de nickel dans le Province nord, ou sociales avec les combats menées par l’USTKE. Les Accords de Nouméa de juin 1998 prévoient la tenue d’un référendum d’autodétermination dans les 20 années à venir soit au plus tard en 2018 avec un électorat « gelé » aux votants de 1998 et aux résidents permanents depuis plus de 20 ans avant fin 2014.

Non seulement le peuple kanak n’a pas rejoint la longue liste des petits peuples premiers disparus sous toutes les latitudes, mais, depuis les années 1920, il a de nouveau cru en nombre (près de 100.000 individus aujourd’hui sur une population totale d’environ 250.000 personnes) et en fierté ; et sa civilisation, sans être intacte au contact du système marchand, est toujours vivante (cf. la Charte du peuple kanak initiée cette année par le Sénat coutumier). Et c’est déjà une victoire en soi pour ce petit peuple qui a eu le malheur d’échouer il y a plus de 4 000 ans sur un caillou qui vaut tant d’or.

La revendication de souveraineté demeure tout comme la nécessité du soutien des anticolonialistes en métropole. Aujourd’hui le peuple Kanak est moins uni qu’auparavant et le FLNKS n’est plus en mesure de porter seul ses mots d’ordre. Mais d’un autre côté une culture métissée se développe dans la jeunesse. Dans un pays qui a connu plus d’un siècle d’apartheid, ce n’est pas rien ! Les Kanak ont su éviter l’affrontement racial frontal, ils ont payés ce choix au prix du sang versé.

« Le sang des morts demeure vivant », dernières paroles de Jean-Marie Tjibaou, quelques minutes avant son assassinat, à Wadrilla, le 4 mai 1989.

Daniel Guerrier, ancien coprésident de l’AISDPK

facebooktumblrtwitter

0

Revenir en haut
Répondre au sujet
Juin 18, 16 3:52 am     Re:Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité        18
Son Excellence
Yafohi


Inscrit le: 05 Aoû 2013
Messages: 4445
WebZone: France
Patrie:
 1699
Reponse à Son Excellence devolut:
 le petit peuple français n'est pas au courant  de ce qui se passe réellement a l'extérieur de chez eux. temps qu'ils ont leur petit smic. ils pensent que leur armée va vraiment libérer les indigènes. malheureusement, les 3/4 de ce petit peuple pensent comme ça. moi, plusieurs fois, j'ai du convaincre   beaucoup d'entre eux, puisque mon travaille m'oblige a être en contacte avec les plus mauvais et les plus bons. avec l'arrivée de la TNT en France, beaucoup  de ces pauvres gens commencent ouvrir les yeux sur ce qui se passe réellement en Afrique.

0

Revenir en haut
Répondre au sujet
Juin 18, 16 10:56 am     Re:Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité        19
Son Excellence
Zutoto


Inscrit le: 28 Oct 2006
Messages: 2350
WebZone:
Localisation: Cote d'Ivoire
Patrie:
 731
Reponse à Son Excellence Yafohi:
Tu as raison puisque les medias conventionnels ne disent jamais la verite et la television ne diffuse que ce qui carresse l'etat dans le sens des poils.
Juste pour dire que la vraie information ne se trouve pas la ou l'on pense et c'est ce qu'on nous fait croire que c'est mauvais,c'est he bien de la que l'on peut souvent detenir la verite.

1

Revenir en haut
Répondre au sujet
Juin 18, 16 3:11 pm     Re:Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité        20
Veteran
devolut


Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1556
WebZone: United States
Patrie:
 128
Vous les africains avez une droooole facon de voir et comprendre les choses. Meme si les francais qui st pour la plupart pauvres et desarmes, savent ce qui se passe, que pensez vous qu ils puissent faire. Le pourvoir actuel en europe appartient a une elite armee jusqu aux dents.

Aujourdhui, Le conseil que je peux donner aux ivoiriens, c est, lorsque vous allez en occident faire des etudes, au lieu de faire des etudes administratives ou d economie, faites des formations simples de tolerie, chaudronnerie ou des etudes superieures en mecanique generale. Revenez au bercail et mettez vous en association independemment du pouvoir en place: fabriquer, creer et inventer. Laissez tomber la lutte du pouvoir et prouvons a ceux qui st au pouvoir que sans eux, nous sommes capables et c est seulement de cette maniere que nous vaincrons et meriterons le respect du monde.

1

Revenir en haut
Répondre au sujet
Juin 18, 16 6:18 pm     Re:Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité        21
Son Excellence
I Love Jesus


Inscrit le: 10 Fév 2005
Messages: 3507
WebZone: France
Patrie:
 389

0


« Il y a dans le cœur de chaque homme un vide en forme de Dieu, et nul autre que Lui ne peut le combler. » Blaise Pascal
Revenir en haut
Répondre au sujet
Juin 18, 16 6:59 pm     Re:Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité        22
Veteran
devolut


Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1556
WebZone: United States
Patrie:
 128
Tu n es qu un complexe parceque pour toi qd un francais parle, cela pese tout le poids de l OR mondial. Moi qd un francais parle je lui chie au visage. La france pour moi n est pas une reference.

0

Revenir en haut
Répondre au sujet
Juin 18, 16 8:33 pm     Re:Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité        23
Son Excellence
I Love Jesus


Inscrit le: 10 Fév 2005
Messages: 3507
WebZone: France
Patrie:
 389

0


« Il y a dans le cœur de chaque homme un vide en forme de Dieu, et nul autre que Lui ne peut le combler. » Blaise Pascal
Revenir en haut
Répondre au sujet
Juil 05, 16 8:32 pm     Re:Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité        24
Son Excellence
I Love Jesus


Inscrit le: 10 Fév 2005
Messages: 3507
WebZone: France
Patrie:
 389
https://www.facebook.com/vrafrica/posts/1335516913129479

0


« Il y a dans le cœur de chaque homme un vide en forme de Dieu, et nul autre que Lui ne peut le combler. » Blaise Pascal
Revenir en haut
Répondre au sujet
Aoû 14, 16 8:00 pm     Re:Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité        25
Son Excellence
I Love Jesus


Inscrit le: 10 Fév 2005
Messages: 3507
WebZone: France
Patrie:
 389
Ici Grenoble. Un Français parle à ses Amis français...

Si comme moi il n’y a pas si longtemps, vous pensez de bonne foi que Laurent Gbagbo est un "dictateur”, ce qui suit vous intéressera.
“En revanche, ceux qui croient aveuglément à la version officielle présentée dans la plupart des médias [...] et autres contrevérités, peuvent arrêter leur lecture ici”.
Ces mots terminent l’introduction d’un livre de Charles ONANA que je referme avec émotion en pensant à toutes les victimes ivoiriennes, et avec indignation en mesurant toujours davantage l’immensité des responsabilités de la France.

En effet, depuis le début des années 2000, l’Etat français a entravé l’action d’un Etat souverain, la Côte d’Ivoire. Comble de l’imposture, en avril 2011, la France a activement participé militairement au coup d’Etat qui visait à “dégommer Gbagbo” pour installer Ouattara sur une mise en scène électorale grossière.
Aujourd’hui encore, il convient de s’interroger sur l’action diplomatique de la France, en particulier vis à vis des prisonniers politiques ivoiriens, aux premiers desquels figure le Président Laurent Gbagbo élu conformément à la Constitution d’un Etat souverain, mais détenu depuis bientôt cinq ans à La Haye, où se déroule un procès politique indigne de la Justice pénale internationale que nous appelions de nos vœux, démocrates ou victimes.

Ce livre remarquable par la précision des faits, des témoignages et des références, qui se lit comme un “polar”, mais un polar glauque car les victimes sont bien réelles :
Charles ONANA, préface de Thabo MBEKI. Côte d’Ivoire : le coup d’état. Paris : Ed. Duboiris, novembre 2011.
Un livre qui éclaire la Vérité et la Justice (la vraie), un livre lumineux comme son auteur... avec qui vous pouvez faire connaissance : Charles Onana interviewé par Nicoletta Fagiolo,
https://www.youtube.com/watch?v=Y8PgawRBvD8

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=267621516955265&set=a.184170048633746.1073741827.100011222566947&type=3&theater

0


« Il y a dans le cœur de chaque homme un vide en forme de Dieu, et nul autre que Lui ne peut le combler. » Blaise Pascal
Revenir en haut
Répondre au sujet
Avr 03, 17 9:14 pm     Re:Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité        26
Son Excellence
I Love Jesus


Inscrit le: 10 Fév 2005
Messages: 3507
WebZone: France
Patrie:
 389
Ce samedi 25 mars 2017, la Caravane Panafricaine faisait étape à Grenoble pour débattre sur le nécessaire changement des relations entre la France et les pays africains.

Survie-Isère et CI-RDV eurent le plaisir d’accueillir la dynamique équipe de La Plateforme Panafricaine et ses porte-paroles, ainsi qu’une bonne vingtaine de Grenobloises et Grenoblois, et les représentants de cinq candidats à la Présidentielle, Nathalie ARTHAUD (Lutte ouvrière), Nicolas DUPONT-AIGNAN (Debout la France), Benoît HAMON (Parti socialiste), Jean-Luc MÉLENCHON (La France insoumise), Philippe POUTOU (Nouveau Parti anticapitaliste).
Nous ne pouvons résumer ici 3 heures d’interventions et de débats, mais qu'évoquer seulement la conclusion de l'après-midi par le président de CI-RDV.

Les candidats doivent entendre que, les 23 avril et 7 mai 2017, de nombreux électeurs de la diaspora africaine sanctionneront la politique africaine de la France, la « Françafrique », malgré les promesses de 2007 et 2012...
Les candidats doivent comprendre également que le temps du pillage et de la charité ne peut que conduire à la violence, la guerre, l’exil...

Il est de l’intérêt supérieur de la France d’engager une transition vers un nouveau paradigme dans les relations entre la France (et l’Europe) avec l’Afrique, fondé sur le principe de partenariats « gagnant-gagnant » ou mieux, le « juste échange ».

C’est pourquoi, seul un engagement fort, audible et crédible de tel ou tel candidat pourrait être pris en compte par les électeurs de la diaspora africaine. Mais pas seulement par les électeurs de la diaspora…
Ne doutant pas de leur sincérité de militants, nous comptons sur les représentants des candidats pour « faire remonter » ces messages aux staffs des candidats, ainsi qu’à leurs organisations politiques.

https://www.facebook.com/cirdv/posts/1478710638805658

0


« Il y a dans le cœur de chaque homme un vide en forme de Dieu, et nul autre que Lui ne peut le combler. » Blaise Pascal
Revenir en haut
Répondre au sujet
Juil 31, 17 8:02 pm     Re:Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité        27
Son Excellence
I Love Jesus


Inscrit le: 10 Fév 2005
Messages: 3507
WebZone: France
Patrie:
 389




https://soutienetliberte.files.wordpress.com/2017/07/cote-d-ivoire-lyon-11-05-2017-compte-rendu.pdf


0


« Il y a dans le cœur de chaque homme un vide en forme de Dieu, et nul autre que Lui ne peut le combler. » Blaise Pascal
Revenir en haut
Répondre au sujet
Aoû 01, 17 8:31 pm     Re:Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité        28
Son Excellence
Eve


Inscrit le: 27 Juin 2013
Messages: 4972
WebZone:
Patrie:
 101
Reponse à Son Excellence I Love Jesus:
 
Il n'y a que des membres de la Secte de votre dictateur que ce sujet peut intéresser Smile

Poubelle !

0

Revenir en haut
Répondre au sujet
Aoû 02, 17 9:19 am     Re: Association Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité        29
Son Excellence
Eburneenne 3


Inscrit le: 09 Aoû 2016
Messages: 3754
WebZone:
Patrie:
 786
''Trois illustres personnalités du combat pour la libération de la Côte d'Ivoire et au delà du continent Africain qui nous montrent le chemin. A nous de nous en montrer dignes!!! Contrairement à ces trois figures emblématiques de la libération du pays et du continent, je n'ai jamais eu à risquer ma vie ou celle des miens pour le combat ! Eux ont maintes fois prouvé leur engagement total et jusqu'à la mort au service des valeurs qu'ils se sont données et du peuple qui les a choisis.'' Christine Tibala

1


Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!
Revenir en haut
Répondre au sujet
 Poster un nouveau sujet Aller à la page Précédente  1, 2      [Montrez toutes les pages]  
Page 2 sur 2  
  abidjantalk.com Index du Forum » Discussion Generale (Actualité. L'arbre à Palabre)

Surfer le site en Ecoutant
Discussion a la Radio
Cliquez ici
pour nous rejoindre sur
Talk AbidjantalkRadio
Google
      Haut de Page         
       

Google
 E-mail Webmaster     Send Envoyer un Message privé au webmaster